La diagonale du fou

Matt Berninger
Guimauve - 20/05/2020

Encore un retour cette semaine avec un titre très personnel de Matt Berninger, Serpentine Prison sans The National.

Serpentine Prison
Le manque. La claustration a entraîné maintes discutailleries sur la solitude ou le syndrome de la cabane. Pour certains, l’absence remonte à plus loin. Matt Berninger chante :

Quoi qu’il en soit
J’essaie de ne pas écouter
Cynisme froid
Et nihilisme aveugle
J’ai besoin de vacances
De l’intoxication
Dis-lui qu’elle me manque
Dans une prison serpentine

Et sa voix s’enroule, se love, se colle à notre spleen. L’étreinte du serpent ? Rêver, aimer, fierté bipolaire, nager dans la mer. Peut être une vision après avoir ingurgité l’ayahuasca amazonien et l’on entend orgues et cuivres pour une illumination, une élévation. Un rêve éveillé.

Matt Berninger – Serpentine Prison

Serpentine Prison de Matt Berninger sortira le 2 octobre chez Book Records.

I see the starlight through the clouds
Why won’t anybody listen to me?
Don’t make me say it again out loud
Big star [?] don’t worry baby
Bipolar pride, swim in the tide
Keep your dead head above, and your chin up
You’re gonna have a pretty hard time
Without drugs, without love

Total submission
I’ve seen a vision
Everyone’s screamin’
I’ve been daydreamin’
Sorry I’m fishin’
Without permission
Tell her I miss her
In a serpentine prison

Don’t try to connect the dots anymore
Let ’em go, they’re gonna do it on their own
Tell me that I’m not in this alone
And, man, I’m so sorry, I don’t know why I’m slow
I feel like an impersonation of you
Or am I doin’ another version of you doin’ me?
Nobody’s ever really thinkin’ about us
Half as much as we want ’em to be

Total frustration
Deterioration
Nationalism
Another moon mission
Total submission
I’ve seen a vision
Call electrician
Serpentine prison

Whatever it is
I try not to listen
Cold cynicism
And blind nihilism
I need a vacation
From intoxication
Tell her I miss her
In a serpentine prison

I’ve been pickin’ my kid up from school
Smellin’ like Girl Scout Cookies and drool
I still crawl up to you every night
Do not forgive me, I’m a reptile
You say I’m a lot, I’m hard to take
I think you’re just drinkin’ the water
I walk into walls and I lay awake
I don’t wanna give it to my daughter

Total submission
I’ve seen a vision
Everyone’s screamin’
I’ve been daydreamin’
Sorry I’m fishin’
Without permission
Tell her I miss her
In a serpentine prison

Total frustration
Deterioration
Nationalism
Another moon mission
Total submission
I’ve seen a vision
Call electrician
Serpentine prison

Whatever it is
I try not to listen
Cold cynicism
And blind nihilism
I need a vacation
From intoxication
Tell her I miss her
In a serpentine prison

Total submission
I’ve seen a vision
Everyone’s screamin’
I’ve been daydreamin’
Sorry I’m fishin’
Without permission
Tell her I miss her
In a serpentine prison

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “News

Chevalrex souverain

Chevalrex souverain

Retour providentiel pour Chevalrex avec le premier extrait de son quatrième album, Providence à paraître en janvier 2021 chez Vietnam / Because Music.

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quelqu’un qui a chanté avec Saint Etienne et avec les Chills ne peut pas écrire de mauvaises chansons… Donna Savage ressuscite ses Dead Famous People et lâche Goddess Of Chill avant de publier Harry à la rentrée chez Fire Records.

Bleu comme Mould

Bleu comme Mould

Bob Mould n’est pas content. D’ailleurs, a-t-il déjà été heureux ? L’ex –Hüsker Dü reviendra à la rentrée avec son quatorzième disque. Et il n’est vraiment pas content.

[EXCLU] Thousand – Jeune femme à l’ibis

[EXCLU] Thousand – Jeune femme à l’ibis

Deux ans après Le Tunnel Végétal, Thousand (aka Stéphane Milochevitch) remet les gaz et nous embarque pour un nouveau voyage. SK* vous présente en exclusivité le clip de Jeune femme à l’ibis, dernier extrait d’Au Paradis avant sa sortie le 5 juin 2020. Après le tableau de Degas, le cas Thousand est à étudier de…

Au paradis avec les Throwing Muses !

Au paradis avec les Throwing Muses !

Avant de revenir le 4 septembre 2020 avec David Narcizo et Bernard Georges pour la sortie de Sun Racket, Kristin Hersh ressort (en vinyle) Purgatory/Paradise l’unique disque des Throwing Muses des années 2010.

Là haut avec Manopolo

Là haut avec Manopolo

2 juin 2020. La France se dé-confine en douceur et est friande de bonnes nouvelles. Et si l’annonce de la sortie de Billie, le premier EP de Manopolo était la meilleure nouvelle de l’année ?

Brother Ray !

Brother Ray !

Il y a des voix que l’on aime retrouver et celle particulière de Ray LaMontagne en fait partie depuis le premier Trouble jusqu’à ce Monovision à paraître le 26 juin chez RCA Records.

Quand t’es dans le désert (avec Josh Homme)

Quand t’es dans le désert (avec Josh Homme)

Revenu avec un casting de luxe pour ses nouvelles Desert Sessions (Billy Gibbons de ZZ Top, Les Claypool des Primus, Mike Kerr de Royal Blood, Carla Azar, Stella Mozgawa des Warpaint, Matt Berry, Jake Shears des Scissor Sisters et Matt Sweeney) l’automne dernier, Josh Homme est de retour en cette fin dé-confinée de printemps avec…

Brillants Fast Friends

Brillants Fast Friends

Les Fast Friends avaient déjà une classe folle avec Unknown Homes, leur premier EP, paru en 2018. Avant de jouer dans la cour des grands avec Domestic Eyes, leur premier album qui paraîtra le 9 octobre 2020 chez Les Disques Pavillon, ils reviennent avec le single Hard Sunshine.

Prendre la tangente avec Meridian Brothers

Prendre la tangente avec Meridian Brothers

Point de frères chez Meridian Brothers, le bébé du producteur colombien Eblis Alvarez qui électrise la Cumbia. En 2017, il s’était assagi avec l’acoustique ¿Dónde estás María?, le bogotanais revient en force avec un nouveau disque, Cumbia Siglo XXI.

Le succès annoncé des Protomartyr

Le succès annoncé des Protomartyr

Originaires de Detroit comme les White Stripes, les Protomartyr font beaucoup de bruit depuis 2012 et la parution de leur premier album, le bien nommé No Passion All Technique. Ils seront de retour cet été avec Ultimate Success Today, un disque coup de poing (dans la gueule).

Bienvenue au Maghreb K7 Club !

Bienvenue au Maghreb K7 Club !

Pendant que Lyon était capitale du rock entre 1978 et 1983, la « new wave enragée d’Oran » déferlait sur la fosse aux ours et la place du pont. La Guillotière était l’épicentre de secousses musicales passionnantes que l’on retrouve dans cette Maghreb K7 Club (Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997) sorti sur l’excellent label Genevois Bongo…

Power to Liela Moss !

Power to Liela Moss !

C’est toujours le silence radio chez les Duke Spirit. Mais en contrepartie, Liela Moss revient avec le successeur de My Name Is Safe In Your Mouth. Et ça c’est une très bonne nouvelle.

Au feu !

Au feu !

Pendant que l’après ressemble furieusement à l’avant, en pire, Nerlov propose une solution avec Si On Brûlait Tout, nouvel extrait de son récent EP, Je vous aime tous.

Over the dream !

Over the dream !

Encore un bourre-pif en pleine guerre de la COVID. Jeff Rosenstock nous en colle une sévère avec une divine surprise, un nouvel album, NO DREAM à se procurer d’urgence.

Le testament à l’anglaise de Jason  Molina

Le testament à l’anglaise de Jason Molina

Tragiquement disparu à l’âge de 39 ans en 2013, Jason Molina (Songs: Ohia et Magnolia Electric Co) a laisse derrière lui quelques secrets dont ce disque, Eight Gates, enregistré à Londres entre 2007 et 2008 que Secretly Canadian publiera cet été.

En lévitation

En lévitation

Sommes-nous toujours des connards ? En tout cas sûrement ceux qui continuent d’ignorer Jeff Martin et Idaho. Heureusement Talitres réédite Levitate paru en 2001 avec 1000 exemplaires en vinyle le 17 Juillet 2020.

Pris dans les phares

Pris dans les phares

Il y a des retours qui font du bien. Après Elvis Perkins, revoilà notre irlandais préféré James Vincent McMorrow sans nouvelles depuis deux ans avec un nouveau titre, Headlights.

Surfer Blood : ça va saigner

Surfer Blood : ça va saigner

De retour chez Kanine Records (le label qui les avait signés pour leurs débuts en 2010), les Surfer Blood s’apprêtent à faire partir une salve de tubes avec Carefree Theatre, leur nouvel album.