Inglenook – Inglenook

Inglenook - Inglenook

Inglenook s’est déjà produit aux Trois Baudets, à La Dame de Canton, aux Francofolies… Cette année ils sortent leur premier EP, avant de démarrer une nouvelle série de concerts. Pour faire court, on pourrait dire qu’Inglenook est un trio de Folk, dans la tradition d’une Laura Marling au d’un Beirut. Sauf qu’évidemment, c’est un plus compliqué que ça.

Inglenook

Le trio est formé à la musique classique. Ce qui ne les empêche de mêler Tom Waits et Béyoncé à Debussy lorsqu’il s’agit d’aborder leurs influences. Agathe et Albane, les deux voix, sont chanteuses lyriques, ce qui donne une première particularité, une première texture au son d’Inglenook. Puissance et délicatesse sont entremêlées dans leur chansons aux arrangements soignés et fournis : piano, ukulélé, percussions en tous genres…

Sur cet EP, Inglenook nous sert tour à tour des comptines, des chansons de marins, des berceuses, teintées de folk évidemment, mais aussi de sonorités presque médiévales. Et lorsqu’Agathe chante en français, c’est une douce poésie au ukulélé qui s’échappe. L’EP se clôt sur End Of The World, où l’apocalypse laisse place à une joyeuse mélodie qui prend corps et force tout au long de ses cinq minutes.

Une première réussite qui laisse espérer de jolies choses pour la suite.

Inglenook – Inglenook
par
3/5

Un avis, un commentaire ?

E-mail Nom Site