live report : Baden Baden à l’Espace Jemmapes

Le Coach, un centre formation qui aide les groupes à se perfectionner, met en avant des groupes prometteurs. Les baden baden, bénéficiaires de ce programme, jouaient en première partie de Sarah Olivier. Pour ma part, je les avais vus à deux reprises, à chaque fois en acoustique ; c’était donc l’occasion de voir ce qu’ils donnaient en fully plugged.

Leur entrée se fait sur une boucle du film La Famille Tenenbaum de Wes Anderson. Les baden baden s’installent et ouvrent le set avec ‘Surprise’ qui commence doucement en folk electro pour exploser soudainement en son plus rock : on se cale, le concert promet.

Mais les suivantes sont maladroites, on ne les sent pas à l’aise, malgré Guillaume, le bassiste qui essaie de dérider tout le monde. Déjà premier problème technique, Unter den Linden est perdu car son clavier ne marche plus. Pourtant, une fois cette question résolue, ils accumulent les petites erreurs. Au résultat, ils perdent leur rythme et les pauses se transforment en temps morts.

Discographie

Ils retombent heureusement sur leurs pattes grâce à ‘Anyone’ ; sur leur single, on sent qu’ils sont bien rôdés, et bientôt la musique emplit la salle. Gab a tôt fait de réveiller tout le monde avec ses breaks, visant ses pêches avec la précision d’un pilote de chasse. Ils enchaînent avec ‘Last Song’ mais voilà que la corde de guitare de Julien lâche, et ils n’en sont pas encore au stade d’un roady qui court sur scène pour te changer ta guitare.

Mais ça n’empêche pas à la mélodie s’élever, comme un chant du cygne. Toujours sur leur élan du single, on sent l’atmosphère se réchauffer. Puis, sur la suivante, sans trop savoir pourquoi, car je connais mal cette chanson, j’ai l’impression que la musique me parle : je sens enfin la magie opérer ; on sent que Guillaume met plus de chœur dans son chant et ‘Lucky Skin’ monte en puissance.

Ils finissent sur ‘Ray Ray’, qui est plus énergique, et Gab se lâche vraiment sur sa batterie. Le public a aimé ce final et en redemande. Fait rare pour une première partie, ils vont effectivement revenir. Pour moi, ce concert c’est des petites images : la jambe de Guillaume qui se lève quand il s’agite, Julien qui pince les lèvres comme un élève appliqué, le coquetier à œuf posé sur le synthé d’Unter den Linden, ou Eric qui tape le rythme des deux pieds.

J’espère seulement qu’à leur prochain concert (le 23 février au Scopitone) Unter den Linden n’oubliera pas son vibraslap pour leur reprise d’Emily Loizeau.

Le clip (tout neuf) d’Anyone:
Baden Baden – Anyone

Setlist du concert de Baden Baden @ Espace Jemmapes, 14-01-2010
  1. Surprise - Baden Baden
  2. Tout est bien - Baden Baden
  3. The Book - Baden Baden
  4. Anyone - Baden Baden
  5. Last Song - Baden Baden
  6. Lucky Skin - Baden Baden
  7. Ray Ray - Baden Baden
Rappel du concert de Baden Baden @ Espace Jemmapes, 14-01-2010
  1. L'autre bout du monde (Emily Loizeau) - Baden Baden

9 réponses sur « live report : Baden Baden à l’Espace Jemmapes »

Ils ne jouent plus Could you could you ? ou encore l’excellent Phone booth ?

Je vois que j’ai affaire à une connaisseuse!
J’ai appris effectivement qu’ils ne jouent plus Coul You Coul You (à mon grand dam cela dit car c’est quand même la sonnerie de mes messages – et je l’ai jamais eu en live!!) mais je ne suis pas sûre que ce soit définitif pour Phone Booth…

Bon, il ne reste plus qu’à espérer qu’ils sortent aussi un premier LP, ainsi on entendra tous leurs titres en concert et sur cd. L’EP que j’ai est trop court (tant pis pour le pléonasme) et commence à dater.

J’avoue 2 chansons, c’est même plus un EP, c’est un maxi single! C’est trop frustrant!!
Maintenant le tout c’est qu’ils nous déchirent le Scopitone!!! Le reste se fera de lui même … Moi j’y crois!

En fait l’ep dont je parle (je pense qu’ils n’ en ont qu’un à leur actif) a 6 titres. Puis aux dernières nouvelles au scopitone les sets sont du feu de dieu, alors… ;)

Je ne sais pas mais je suppose que oui. Le mien date des environs du mois de mars 2008.

Il faut signaler que le très chouette Garciaphone est aussi à l’affiche du Scopitone le même soir !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Baden Baden

Baden Baden rentre d’exil

Ils avaient écrit Mille Eclairs, un des disques de l’année 2015. Les revoilà avec La Nuit Devant, un troisième album qui nous emmène vers des nuits électroniques.

La marée noire mélodique d’Exsonvaldes

Concernant les Exsonvaldes, nous allons faire comme Henri IV à Canossa en janvier 1077, c’est à dire que nous allons faire pénitence. Ces Parisiens s’apprêtent à sortir leur quatrième album et nous venons seulement de les découvrir.
Festival Les Belles Journées à Bourgoin-Jaillieu

Et Bourgoin Jaillit !

Comment ne pas évoquer un festival qui regroupe la crème des artistes français qui font la musique d’aujourd’hui et que SK* affectionne particulièrement.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.