baden baden à l’Espace Jemmapes

baden baden à l’Espace Jemmapes
ZiKomAgnes - 14/01/2010

baden baden à l’Espace Jemmapes
Le Coach, un centre formation qui aide les groupes à se perfectionner, met en avant des groupes prometteurs. Les baden baden, bénéficiaires de ce programme, jouaient en première partie de Sarah Olivier. Pour ma part, je les avais vus à deux reprises, à chaque fois en acoustique ; c’était donc l’occasion de voir ce qu’ils donnaient en fully plugged.

baden baden

Leur entrée se fait sur une boucle du film La Famille Tenenbaum de Wes Anderson. Les baden baden s’installent et ouvrent le set avec ‘Surprise’ qui commence doucement en folk electro pour exploser soudainement en son plus rock : on se cale, le concert promet.

Mais les suivantes sont maladroites, on ne les sent pas à l’aise, malgré Guillaume, le bassiste qui essaie de dérider tout le monde. Déjà premier problème technique, Unter den Linden est perdu car son clavier ne marche plus. Pourtant, une fois cette question résolue, ils accumulent les petites erreurs. Au résultat, ils perdent leur rythme et les pauses se transforment en temps morts.

Ils retombent heureusement sur leurs pattes grâce à ‘Anyone’ ; sur leur single, on sent qu’ils sont bien rôdés, et bientôt la musique emplit la salle. Gab a tôt fait de réveiller tout le monde avec ses breaks, visant ses pêches avec la précision d’un pilote de chasse. Ils enchaînent avec ‘Last Song’ mais voilà que la corde de guitare de Julien lâche, et ils n’en sont pas encore au stade d’un roady qui court sur scène pour te changer ta guitare.

Mais ça n’empêche pas à la mélodie s’élever, comme un chant du cygne. Toujours sur leur élan du single, on sent l’atmosphère se réchauffer. Puis, sur la suivante, sans trop savoir pourquoi, car je connais mal cette chanson, j’ai l’impression que la musique me parle : je sens enfin la magie opérer ; on sent que Guillaume met plus de chœur dans son chant et ‘Lucky Skin’ monte en puissance.

Ils finissent sur ‘Ray Ray’, qui est plus énergique, et Gab se lâche vraiment sur sa batterie. Le public a aimé ce final et en redemande. Fait rare pour une première partie, ils vont effectivement revenir. Pour moi, ce concert c’est des petites images : la jambe de Guillaume qui se lève quand il s’agite, Julien qui pince les lèvres comme un élève appliqué, le coquetier à œuf posé sur le synthé d’Unter den Linden, ou Eric qui tape le rythme des deux pieds.

J’espère seulement qu’à leur prochain concert (le 23 février au Scopitone) Unter den Linden n’oubliera pas son vibraslap pour leur reprise d’Emily Loizeau.

Le clip (tout neuf) d’Anyone:

Setlist: Surprise / Tout est bien / The Book / Anyone / Last Song / Lucky Skin / Ray Ray
Rappel: L’autre bout du monde [Emily Loizeau]

Réponses
  1. Je vois que j’ai affaire à une connaisseuse!
    J’ai appris effectivement qu’ils ne jouent plus Coul You Coul You (à mon grand dam cela dit car c’est quand même la sonnerie de mes messages – et je l’ai jamais eu en live!!) mais je ne suis pas sûre que ce soit définitif pour Phone Booth…

  2. Bon, il ne reste plus qu’à espérer qu’ils sortent aussi un premier LP, ainsi on entendra tous leurs titres en concert et sur cd. L’EP que j’ai est trop court (tant pis pour le pléonasme) et commence à dater.

  3. J’avoue 2 chansons, c’est même plus un EP, c’est un maxi single! C’est trop frustrant!!
    Maintenant le tout c’est qu’ils nous déchirent le Scopitone!!! Le reste se fera de lui même … Moi j’y crois!

  4. En fait l’ep dont je parle (je pense qu’ils n’ en ont qu’un à leur actif) a 6 titres. Puis aux dernières nouvelles au scopitone les sets sont du feu de dieu, alors… ;)

  5. Il faut signaler que le très chouette Garciaphone est aussi à l’affiche du Scopitone le même soir !

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».