The Soft Pack - Strapped

« Les enfants terribles du garage rock » c’est le titre qu’ont décroché The Soft Pack avec leur premier album, sorti juste après qu’ils aient adopté ce nom, à la place d’un The Muslims qui leur apportait un peu trop d’emmerdements. Après deux Ep, un album et une chanson reprise par Nada Surf sur If I Had a Hi Fi, le groupe de San Diego revient en 2012 avec ce que l’on appelle déjà l’album de la maturité.

Parce qu’ils ont rajouté des cuivres ? Parce que la fougue adolescente garage s’est presque éteinte au profit de sons plus pondérés, allant d’un garage surf façon MGMT à un cold punk sur le très réussi Head On Ice ? Peut être. Les Soft Pack font moins de bruits sur Strapped. la saturation devient plus discrète et cède la place à des cuivres anecdotiques. Le groupe se laisse même tenter par le morceau qui fera danser dans les clubs (Bobby Brown). Et ne soyons pas injuste, il fonctionne plutôt bien entre les riffs de claviers et les percus sèches. Avec Captain Ace qui clôt l’album, on touche du doigt ce qu’aurait été Strapped s’il s’était agit d’une totale réussite. Une brutalité moins immédiate, avec des arrangements plus travaillés que sur les albums précédents, mais dont l’énergie foutraque rend sa fougue aux Soft Pack.

En tout cas la jouissance éclatante des premiers instants n’est plus. Et si cette seconde prestation n’a pas à rougir de sa qualité, elle ne rougit pas non plus de nous exciter.

The Soft Pack – Strapped2.5
5/10
Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Metronomy @ Festival Les Inrocks 2008 © Alain G.

Festival Les Inrocks 2009 : programmation

Voici le programme de l’édition 2009 du festival des Inrocks qui se déroulera à Paris, Toulouse, Lille et Nantes du 4 au 10 novembre 2009. La programmation est incomplète pour le moment, nous la compléterons dès que les infos arriveront.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…