Catégories
Interviews

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones que nous sommes métamorphosée par la nature. « Il n’est jamais trop tard pour changer l’ordre des choses. » précise la bande. Klon va assurément bouleverser notre hiérarchie avec l’éclosion d’un groupe à l’univers débridé.

Pourquoi ce nom, Klon, « jeune pousse en Grec » ?

Jeune pousse deviendra grande ! Mais c’est aussi et surtout la traduction de “clone” en allemand. Nous nous sommes construits dans la symétrie. Le monde industriel tel que nous le connaissons aujourd’hui engendre des clones en grande quantité.

BANNIERE CLASSIC PLASTIC

Vous habitez dans une sorte de « Kibboutz musical », comment ce projet est-il né, quel est votre parcours ? La co-location à 2 ou 3 n’est déjà pas facile alors à 7…

Depuis le début du groupe, notre rêve a toujours été de pouvoir nous rassembler dans un lieu qui deviendrait à la fois notre lieu de travail et notre lieu de vie. Notre idéal commun est indissociable de la vie en collectivité et se base sur l’amour et la complémentarité. Après le lycée, nous avons chacun entamé différents parcours étudiants qui n’ont pas tous abouti mais qui ont tous leur importance dans le projet : son, mode, graphisme, réalisation, photo. Nous sommes d’abord passés par une colocation – très serrée – dans un appartement à Créteil, cela nous a définitivement soudés. Nous vivons pour notre projet, nous suivons notre rêve, et cela nous a amenés ici. Dans cette maison, tout est possible, la création n’a pas de limites, c’est exactement le lieu que nous avions imaginé lors de notre rencontre.

Cela influence t-il votre travail, votre créativité ?

Totalement ! Au quotidien, le fait de vivre ensemble nous pousse à donner le maximum de chacun de nous pour servir le groupe et sa vision. Evidemment, il faut trouver l’équilibre nécessaire au bon fonctionnement de la machine, et c’est une éternelle quête d’amélioration ! C’est ultra stimulant, nous sommes en continuelle ébullition sur une multitude de projets à la fois, et en constante évolution sur notre façon de vivre ensemble.

Klon – Noise

Vu de l’extérieur, et avec le peu d’infos que l’on a sur vous, votre trajectoire rappelle celle de Fauve (je ne parle pas de musique, mais plus de collectif ou de volonté de tout maîtriser), vous en pensez quoi ?

Le fait de s’associer avec des amis autour d’une passion, d’un kiff, sans hiérarchie, et en rester maîtres jusqu’au bout nous paraît être la façon la plus naturelle d’imposer la vision artistique d’un groupe… Fauve l’a fait avant nous, et nous espérons en inspirer bien d’autres après !

Vous êtes 7 mercenaires, mais qui fait la cuisine ?

Nous sommes 7 mercenaires, et 7 commis exemplaires. La toque du chef tourne au gré des humeurs culinaires ;-)

Ce premier titre, noise est en anglais alors que les textes sont en français, pourquoi ce choix ?

Nous chantons nos chansons en français car c’est notre langue maternelle, notre culture. On aime ses mots, ses expressions, ses écrivains. Néanmoins, nous ne nous imposons aucune frontière. Nous faisons de la musique pour le monde. Le titre Noise est en anglais par pur esthétisme, on trouvait que « bruit », en français, ça sonnait minable.

LOGO PROFIL (NOISE) 2

Votre art-work, votre logo et le graphisme de ce « clip » sont déjà très travaillés et aboutis, est-ce là aussi le fruit d’un travail collectif ?

En effet nous travaillons toujours tous nos projets en équipe, même si certains n’ont pas de savoir-faire en graphisme ou en animation, les directives sont collégiales ! Il en va de même en studio, les non-musiciens sont les garde-fous de l’enregistrement… “Complémentaires” on a dit ! ;-)

Votre art-work, votre logo et le graphisme de ce « clip » sont déjà très travaillés et aboutis, est-ce là aussi le fruit d’un travail collectif ?

En effet nous travaillons toujours tous nos projets en équipe, même si certains n’ont pas de savoir-faire en graphisme ou en animation, les directives sont collégiales ! Il en va de même en studio, les non-musiciens sont les garde-fous de l’enregistrement… “Complémentaires” on a dit ! ;-)

Klon 2

Klon façon Proust !

  1. Si vous étiez un street artist ?
  2. Banksy.

  3. Si vous étiez un roman ?
  4. Les Sept Mousquetaires. Ce n’est pas encore paru.

  5. Si vous étiez un hymne ?
  6. Un savant cocktail entre L’Internationale et du Laurent Voulzy.

  7. Si vous étiez une série télé ?
  8. South Park !

  9. Si vous étiez une machine ?
  10. Une drum machine, on les collectionne à la maison.

  11. Si vous étiez un bruit ?
  12. Un fou rire !

  13. Si vous étiez un film d’horreur ?
  14. Bienvenue à Zombieland.

  15. Si vous étiez un vêtement ?
  16. Une pièce historique entièrement décousue puis ré-assemblée à l’envers, bardée d’un tissu technique respirant (respectueux de l’environnement, pratique pour danser) et bariolée à la bombe de peinture.

  17. Si vous choisissiez le futur ministre de la Culture ?
  18. Fianso ! Plus proche de la réalité que ces manchots en-cravatés.

  19. Si vous étiez un bouleversement à venir, une révolution ?
  20. Le grand Shift vers la 5ème dimension.

En écoute avec Klon

  1. Serge GainsbourgChez Les Ye-Ye
    Apple blossom est un conte mélancolique, bercé par un quatuor à cordes et interprété en duo par deux de mes artistes préférés : Esperanza Spalding et Milton Nascimento. Ils racontent l’histoire d’un vieil homme qui se remémore son grand amour, une femme décédée avant qu’ils n’aient pu avoir d’enfant ensemble. Au moment de lui dire adieu il plante une graine de pommier à l’endroit où elle est enterrée et, se recueille à chaque printemps pour l’observer donner des fleurs, les enfants qu’ils n’auront jamais.
  2. A Tribe Called QuestBuggin’ Out
    Ce bon vieux Hip-hop, ça swing, ça groove !!!
    Nous sommes totalement fans de A tribe called quest, absolument tous leurs sons sont des classiques, et ça c’est rare !
  3. Philippe KaterineParivélib’
    Katerine se définit lui-même comme mollement anarchiste. Il a une approche tellement dérisoire sur beaucoup de sujets qu’il arrive à faire ressentir, à travers sa musique, une authenticité que très peu arrivent à égaler.
  4. The ClashBrand New Cadillac
    6 Klon sur 7 n’ont pas le permis.
    Si nous avions un véhicule pour nous déplacer à 7, le choix d’écoute musicale sur la route serait vite vu : Le Clash ça donne toujours la patate !
  5. Pink FloydMoney
    Un son inventif et « trippant » ! On a redécouvert les Pink il n’y a pas si longtemps, c’est monstrueux d’imagination et tellement riche au niveau du son… Nos oreilles en redemandent !
  6. Boy HarsherModulations
    Si vous entendez ce son c’est que la soirée est à son apogée, écartez tout les meubles du dancefloor et attention à la casse !!!
  7. John MausBennington
    Une découverte récente, bien que le titre date de 2012. Très vite devenu une référence chez nous. La Synth Pop – New Wave à son zénith.
  8. Sampa The GreatEnergy
    Sampa ne nous déçoit jamais. Méga OG from Zambia, ça fait plaisir à entendre. Un bon coup de cravache à se mettre dès le réveil. GIRL POWER !!!
  9. Connan MockasinCharlotte’s Thong
    Notre sacro-saint son d’after. Rien à faire, il est toujours là. Connan Mockassin est notre prophète à nous.
  10. The GardenThe King Of Cutting Corner
    « Cutting corners” signifie bâcler son travail. On a du mal à les croire sur ce coup. Leur musique est le reflet de leur univers trash et mystique, un savant mélange entre du hard et du soft punk, avec quelques touches efféminées, tout ce qu’on aime !
  11. The CurePrimary
    On le passe à toutes nos soirées ! The Cure est une grosse source d’inspiration pour nous. Ni plus ni moins le remède à toutes fiestas qui commencent à battre de l’aile !
  12. Baxter DuryMiami
    Baxter Dury, le roi des dandys et du sarcasme. On aime beaucoup le personnage qui, de sa voix suave et harassée, manie la nonchalance comme personne. Welcome to Miami.
  13. FabeQuand j’serai grand
    “Quand j’serai grand j’veux habiter à la mer […], marcher dans le sable, plus prendre le RER”. Nous aussi bordel ! Fabe sait parler à nos cœurs de banlieusards, respect éternel.
  14. BauhausBela Lugosi’s Dead
    Pas encore tout à fait froid, Bela a encore 2-3 trucs à nous dire du fond de son caisson. Quelle classe ! Quel arrangement ! Quelle liberté ! Départ express pour la Transylvanie.
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

KACIMI - Il venait d'avoir 20 ans ft. Biche

Vidéo : Kacimi – Il venait d’avoir 20 ans ft. Biche

Après nous avoir illuminé avec son Gyrophare et sa pop élégiaque scintillante, titre de son prochain album chez Echo orange, Chante et Tais-Toi et Le Pop Club Records, Kacimi propose un morceau en suspension, hors du temps, une méditation poétique accompagnée d’une somptueuse animation par Peter The Moon.
Declan McKenna

Vidéo : Declan McKenna – Be an Astronaut

Les garçons ne pleurent pas. Et pourtant. A 21 ans, Declan McKenna s’apprête à sortir son deuxième album, Zeros le 4 septembre chez Columbia Records et a la tête dans les étoiles avec Be an Astronaut.
Pierre Vassiliu

En vadrouille avec Pierre Vassiliu

Les anges ont été cruels avec Pierre Vassiliu. Un titre, Qui c’est celui-là ? adaptation en français du titre Partido alto de Chico Buarque, numéro un en 1973 éclipsera une carrière riche en expérimentations sonores, en voyages musicaux, en rencontres amicales.
Grand Palladium - J'aime

Vidéo : Grand Palladium – J’aime

Grand Palladium est un duo brestois qui transforme les Monts d’Arrée en Appalaches avec un premier album de chansons en français dont est extrait ce J’aime où il se tapent l’incruste dans des toiles de maîtres.
Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…

Plus dans Interviews

Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Moli © Celeste Call

5 questions à … Moli

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…