Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.

Les Strawberry Seas sont comme les Guided By Voices, ils n’ont pas quitté l’excellence des années 90. Le mot « excellence’ a ici son importance. On pourrait croire, à tort, que les Strawberry Seas sont des gens obnubilés par le passé qui vivent avec un Minitel dans la poche et avec les chiffres de vente des disques de 1995. Non… Le premier disque des Strawberry Seas ne sera jamais disque d’or, encore moins disque de diamant, mais il est et restera un disque honnête qui se fiche des modes et qui est diablement efficace. Produites par Antoine Chaperon (qui joue dans le groupe et dans les Apartments), les chansons de ce disque sont des petits mausolées qui rendent hommage à Pavement et aux 90’s tout en étant parfaitement autonomes.

Strawberry Seas – Teenage Frea

On se surprend à écouter ce disque par nostalgie et on se surprend encore plus à l’écouter pour ce qu’il est, c’est un disque honnête, bien écrit et parfaitement maîtrisé.

Strawberry Seas des Strawberry Seas est disponible chez December Square.
StrawberrySeas_LP_Cover

Tracklist : Strawberry Seas - Strawberry Seas
  1. Trampoline
  2. Teenage Freak
  3. Instant Crush
  4. Lazy Girl
  5. Ghost Outside
  6. Someday
  7. Anyone
  8. Sofa
  9. Sunny Lane
  10. Space And Time
  11. Satellites
  12. Bison Grass
  13. Ocean

Strawberry Seas – Strawberry Seas
7.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.
Trupatrupa - Twitch

Vidéo : Trupa Trupa – Twitch

Epileptique. Trupa Trupa est en pleine convulsion musicale avec Twitch, deux minutes cinquante et une secondes de cavalcade furibarde et haletante à se mettre les doigts dans la prise.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.