Catégories
Chroniques d'albums

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.

Andy Bell n’est jamais là où on l’attend. Au début des années 90, il avait réussi à renverser la table (aidé par Mark Gardener) et à battre à plat de couture Kevin Shields et ses My Bloody Valentine avec les deux premiers albums de Ride. Écouter Nowhere aujourd’hui, c’est l’assurance de se plonger dans un océan de guitares et de ne jamais boire la tasse. Musicien hors-pair, ce Gallois sait ne pas en rajouter et laisser libre cours à ses pensées psychédéliques comme il le fait ici. Publié sur le label Sonic Cathedral, The View From Halfway Down met fin à des années de disette.
En effet, depuis le milieu des années 90, les chansons de garçon ont perdu en efficacité à l’inverse de sa carrière. En 1995, Oasis tua Ride mais Bell réussit à survivre avec un hit le temps du premier disque des Hurricane#1 avant de se retirer après un disque au titre trompeur (Only The Strongest Will Survive).
Mais en 1999, Bell décrocha le job qui faisait rêver tous les adolescents du Royaume-Uni : celui de tenir la basse dans Oasis… De 1999 à 2009, Andy Bell joua donc les bassistes de luxe pour la machine de guerre qu’était Oasis mais oublia par contre d’écrire de grandes chansons. Il faut dire qu’on espérait beaucoup de lui. Noel Gallagher était à sec depuis 2000 et les états de service de Bell plaidait pour lui. On attendit en vain.
Après la fin calamiteuse d’Oasis, on ne s’attendait pas à voir Bell ressurgir aux côtés de Liam Gallagher et de Beady Eye. Et pourtant… Évidemment, on ne chasse pas le fantôme de Noel Gallagher comme on veut. Après deux disques, Beady Eye prit la bonne décision de splitter. La suite est connue et encore pleine de surprises. Liam Gallagher s’envola vers le sommet des charts avec sa carrière solo. Quant à Bell, tel le sphinx qui renait toujours de ses cendres, il décida de reformer Ride et de signer deux albums de bonne facture (enfin surtout le dernier).

Et ce premier disque solo ? The View From Halfway Down est un disque enregistré pour les samedis soirs pluvieux qui espèrent des lendemains meilleurs. La plume de Bell a retrouvé son habileté des débuts. Guitariste surdoué, Bell se remet enfin au tricot et nous emmène dans son studio avec des mélodies entêtantes (Skywalker). The View From Halfway Down contient les chansons qu’on attendait de lui quand Heathen Chemistry est sorti en 2002. Comme quoi, il n’est jamais trop tard.
Mention spéciale à Heat Haze On Weyland Road et ses sept minutes entêtantes qui devraient rendre totalement dingues les fans d’Air.

Andy Bell – Love Comes In Waves

Love comes in waves, psychedelic raves
Lost nights, found in days of volume, fuzz and delays

If you’re searching for meaning, or a secret worth revealing,
And you’re missing the feeling of connection, a reflection back from above,
You’re ready to ride the first wave of love

Love comes in waves, give us a wave
I’m one step away, lost in the maze

If you’re searching for meaning, or a secret worth revealing,
Temptation is calling, and your self control is falling
If your friends started stopping, but for you there’s no dropping off at all,
And you’re missing the feeling of connection, a reflection back from above,
You’re ready to ride the first wave of love

Love, love, love, love

If you’re searching for meaning, or a secret worth revealing,
Temptation is calling, and your self control is falling
If your friends started stopping, but for you there’s no dropping off at all,
And you’re missing the feeling of connection, a reflection back from above,
You’re ready to ride the first wave of love

Love, love

The View From Halfway Down d’Andy Bell sort le 09 octobre 2020 chez Sonic Cathedral.

Andy Bell - The View From Halfway Down

Andy Bell

Tracklist : Andy Bell - The View From Halfway Down
  1. Love Comes In Waves
  2. Indica
  3. Ghost Tones
  4. Skywalker
  5. Aubrey Drylands Gladwell
  6. Cherry Cola
  7. I Was Alone
  8. Heat Haze On Weyland Road

Andy Bell – The View From Halfway Down
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Beady Eye

Et plus de trois minutes de Beady Eye…

Et le moins qu’on le puisse dire, c’est que ce n’est pas folichon. Pas étonnant va hurler la plèbe. Noel Gallagher parti, son frère et ses trois mots de vocabulaires ne pouvaient pas faire grand chose.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.