Catégories
Son du jour

Vidéo : Elvis Costello – Hey Clockface / How Can You Face Me Now ?

Macca s’apprête à sortir un nouveau disque, le boss vient de le faire avec l’honorable Letter for you, le Zim a dégainé l’excellent Rough and Rowdy Ways et voilà qu’Elvis Costello sort un des albums de l’année, son trente et unième (!), Hey Clockface qui prouve que le temps est un allié.

On est habitué à sa voix colorée et chaleureuse, à ses riches arrangements, à ses virées jazzy, Elvis Costello revient en très grande forme avec un disque qui swingue et met de bonne humeur à faire le tour du cadran. Comme souvent ce sont les ballades qui séduisent (What Is It That I Need That I Don’t Already Have ?, They’re Not Laughing At Me Now, I Can’t Say Her Name ou peut être les hybridations sur Revolution #49 ou encore simplement le piano de Byline enluminé par le violoncelle, la clarinette basse et le bugle. On fait face avec Elvis au temps qui passe avec un disque couleur cognac qui se bonifie à chaque écoute.

Elvis Costello – Hey Clockface / How Can You Face Me Now ?

Hey Clockface
Keep your fingers on the dial
You stole those precious moments
And the kisses from her smile
And now I’m living in these hours
Away we will while
I’m not wasting any more time

Hey Clockface
I really want to know
Why is it when we’re apart
You always take it slow
And when she’s here
You always say « It’s almost time to go »
You said you’d be a friend to me
But time is just my enemy
And it is hurting me so

The moon comes through the window shining crescently and bright
The sun rolls round again
If I could turn your face back
Before all of this started
Forty minutes past four when her secrets she parted

Forty minutes past four in the faithless A.M
She wound up in his arms and not the man that I am
A spring that is sprung
A cuckoo-bird that sung
Now there’s a nail in a bare wall
Where your face once hung

Hey Clockface
Now I don’t feel a thing
You stole away the heart in me
And then removed my spring
The winding mechanisms shot
The movement is unwound
Don’t tick or tock or dare to make a sound

Hey Clock-face
Well, don’t you ever dare
Count me down to zero hour
And keep me waiting here
A minute from departure
I will twist your key and have her come back to me
And have her come back to me

How can you face me?
After what I’ve been through
After you broke that vow
How can you face me now ?
How can you face me now ?
How can you face me now ?

Elvis Costello - Hey Clockface

 

Elvis Costello - Hey Clockface

Tracklist : Elvis Costello - Hey Clockface
  1. Revolution #49
  2. No Flag
  3. They’re Not Laughing at Me Now
  4. Newspaper Pane
  5. I Do (Zula’s Song)
  6. We Are All Cowards Now
  7. Hey Clockface / How Can You Face Me ?
  8. The Whirlwind
  9. Hetty O’Hara Confidential
  10. The Last Confession of Vivian Whip
  11. What Is It That I Need That I Don’t Already Have ?
  12. Radio Is Everything
  13. I Can’t Say Her Name
  14. Byline

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Jónsi - Sumarið sem aldrei kom

Vidéo : Jónsi – Sumarið sem aldrei kom

L’été qui n’est jamais venu. Sumarið sem aldrei kom. Belle métaphore de notre époque. Mais là c’est l’hiver qui ne viendra peut être pas au grand dam des stations de skis que tout le monde pratique massivement comme les librairies, les restaurants et les bars branchouilles.
Brisa Roché & Fred Fortuny - Last Song

Vidéo : Brisa Roché & Fred Fortuny – Last Song

Une voix, un musicien ou vice et versa. Brisa Roché et Fred Fortuny sont étroitement unis depuis Takes en 2007 mais Freeze Where U R le 5 février 2021 chez Black Ash et December Square est plus qu’un aboutissement.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.

Richard’s Wonderland

Richard Allen n’était jamais parti. Depuis la fin des Wolves & The Moons, il a écrit (beaucoup) et enregistré des disques sans en parler. Avec Locust Tree Lane, il revient avec 10 morceaux qui n’ont aucun équivalent. Et il a décidé de les mettre en lumière.

Vidéo : The Besnard Lakes – Raindrops

The Besnard Lakes sont libres, au revoir Jagjaguwar, bonjour Full Time Hobby pour leur sixième album, The Last of the Great Thunderstorm Warnings le 29 janvier 2021.

Plus dans Son du jour

Jónsi - Sumarið sem aldrei kom

Vidéo : Jónsi – Sumarið sem aldrei kom

L’été qui n’est jamais venu. Sumarið sem aldrei kom. Belle métaphore de notre époque. Mais là c’est l’hiver qui ne viendra peut être pas au grand dam des stations de skis que tout le monde pratique massivement comme les librairies, les restaurants et les bars branchouilles.
Birds On A Wire - Sur la place

Vidéo : Birds On A Wire – Sur la place

En ce mardi jupitérien, nous avons grandement besoin de beauté. Mais Jeremiah, Rosemary Standley, Dom La Nena, Rana Gorgani et tous les participants à cette merveille de mise en images du classique de Brel, Sur la place nous envoient un tsunami d’harmonie, de grâce et de force pour survivre dans les arènes chaotiques de nos…
Brisa Roché & Fred Fortuny - Last Song

Vidéo : Brisa Roché & Fred Fortuny – Last Song

Une voix, un musicien ou vice et versa. Brisa Roché et Fred Fortuny sont étroitement unis depuis Takes en 2007 mais Freeze Where U R le 5 février 2021 chez Black Ash et December Square est plus qu’un aboutissement.

Vidéo : The Besnard Lakes – Raindrops

The Besnard Lakes sont libres, au revoir Jagjaguwar, bonjour Full Time Hobby pour leur sixième album, The Last of the Great Thunderstorm Warnings le 29 janvier 2021.
Pierre Richard - Nyctalope

Vidéo : Pierre Richard – Nyctalope

Nyctalope. Les enfants adorent ce genre de mot, faussement compliqué et possiblement sulfureux. Pierre Richard s’en empare goulûment pour un disque, Nuit à Jour en souvenir du formidable spectacle Petit Éloge de la Nuit, écrit par Ingrid Astier et mis en scène par Gérald Garutti.