Catégories
Son du jour

Vidéo : Elvis Costello – Hey Clockface / How Can You Face Me Now ?

Macca s’apprête à sortir un nouveau disque, le boss vient de le faire avec l’honorable Letter for you, le Zim a dégainé l’excellent Rough and Rowdy Ways et voilà qu’Elvis Costello sort un des albums de l’année, son trente et unième (!), Hey Clockface qui prouve que le temps est un allié.

On est habitué à sa voix colorée et chaleureuse, à ses riches arrangements, à ses virées jazzy, Elvis Costello revient en très grande forme avec un disque qui swingue et met de bonne humeur à faire le tour du cadran. Comme souvent ce sont les ballades qui séduisent (What Is It That I Need That I Don’t Already Have ?, They’re Not Laughing At Me Now, I Can’t Say Her Name ou peut être les hybridations sur Revolution #49 ou encore simplement le piano de Byline enluminé par le violoncelle, la clarinette basse et le bugle. On fait face avec Elvis au temps qui passe avec un disque couleur cognac qui se bonifie à chaque écoute.

Elvis Costello – Hey Clockface / How Can You Face Me Now ?

Hey Clockface
Keep your fingers on the dial
You stole those precious moments
And the kisses from her smile
And now I’m living in these hours
Away we will while
I’m not wasting any more time

Hey Clockface
I really want to know
Why is it when we’re apart
You always take it slow
And when she’s here
You always say « It’s almost time to go »
You said you’d be a friend to me
But time is just my enemy
And it is hurting me so

The moon comes through the window shining crescently and bright
The sun rolls round again
If I could turn your face back
Before all of this started
Forty minutes past four when her secrets she parted

Forty minutes past four in the faithless A.M
She wound up in his arms and not the man that I am
A spring that is sprung
A cuckoo-bird that sung
Now there’s a nail in a bare wall
Where your face once hung

Hey Clockface
Now I don’t feel a thing
You stole away the heart in me
And then removed my spring
The winding mechanisms shot
The movement is unwound
Don’t tick or tock or dare to make a sound

Hey Clock-face
Well, don’t you ever dare
Count me down to zero hour
And keep me waiting here
A minute from departure
I will twist your key and have her come back to me
And have her come back to me

How can you face me?
After what I’ve been through
After you broke that vow
How can you face me now ?
How can you face me now ?
How can you face me now ?

Elvis Costello - Hey Clockface

 

Elvis Costello - Hey Clockface

Tracklist : Elvis Costello - Hey Clockface
  1. Revolution #49
  2. No Flag
  3. They’re Not Laughing at Me Now
  4. Newspaper Pane
  5. I Do (Zula’s Song)
  6. We Are All Cowards Now
  7. Hey Clockface / How Can You Face Me ?
  8. The Whirlwind
  9. Hetty O’Hara Confidential
  10. The Last Confession of Vivian Whip
  11. What Is It That I Need That I Don’t Already Have ?
  12. Radio Is Everything
  13. I Can’t Say Her Name
  14. Byline

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Fredo Viola - Pine Birds

Vidéo : Fredo Viola – Pine Birds

Fredo Viola c’est simple comme des oiseaux dans les pins. Il nous avait renversé avec son premier album, The Turn et ses harmonies médiévales, il revient méphistophélique avec Pine Birds, la bande originale d’un conte fantastique qui ouvre les portes de la perception.
Blessings

Blessings ne se fait pas prier

Deuxième bénédiction après Palm tree pour le super groupe clermontois Blessings avec Full Time Fool, le titre parfait pour les siestes crapuleuses.
Female Species

Espèces en voie de réapparition

Le soleil faisant défaut ce week-end, on vous fait une piqure de rappel de pop californienne des sixties avec une compilation des Female Species, un groupe qui aurait du… mais qu’a pas pu. Ces histoires d’amour perdues sont pourtant toujours d’actualité.

Rover rêveur

Rover revient. Et sa voix vous saisit comme la première fois avec Aqualast il y a 10 ans.
Jef Maarawi by Eftyhia Vlahou_2

[EXCLU] Sur les terres de Jef Maarawi

On avait découvert Jef Maarawi tout confort avec son bréviaire pop Comfort Food. On retourne se faire voir chez le grec avec en exclusivité son nouvel album, TERRA PAPAGALLI qui sort demain chez Inner Ear.
Louis Arlette - Blanc et Bleu

Vidéo : Louis Arlette – Blanc et Bleu

On a bien besoin de blanc et de bleu, de lumière éclatante, de roulis de bateaux, de cris d’oiseaux, de nage en eaux profondes, de liberté en quelque sorte.

Plus dans Son du jour

Sammy Decoster - Seul

Vidéo : Sammy Decoster – Seul

Certains ont découvert la solitude avec la claustration imposée. D’autres pas. Sammy Decoster a enregistré cet EP dans sa cuisine, refuge où l’on concocte aussi des recettes contre le vague à l’âme.
Fredo Viola - Pine Birds

Vidéo : Fredo Viola – Pine Birds

Fredo Viola c’est simple comme des oiseaux dans les pins. Il nous avait renversé avec son premier album, The Turn et ses harmonies médiévales, il revient méphistophélique avec Pine Birds, la bande originale d’un conte fantastique qui ouvre les portes de la perception.
Entrée Libre - Dehors

Vidéo : Entrée Libre – Dehors

Gueule de bois salutaire après quatorze mois de navigation en solitaire, on ressort la boule à facettes pour chercher l’âme sœur, grapiller un sourire, raviver sa flamme.
Louis Arlette - Blanc et Bleu

Vidéo : Louis Arlette – Blanc et Bleu

On a bien besoin de blanc et de bleu, de lumière éclatante, de roulis de bateaux, de cris d’oiseaux, de nage en eaux profondes, de liberté en quelque sorte.

Vidéo : Olivier Longre – Amore disamore

« Les villes, comme dans les rêves, sont construites sur des désirs et des peurs. » écrivait Italo Calvino dans Les Villes Invisibles où dialoguent Marco Polo et son hôte Kublai Khan qui lui demande d’évoquer les villes qu’il a parcouru durant ses voyages. On déambule ainsi dans 55 villes imaginaires et extravagantes qui portent toutes un…