5 questions à … Arielle Dombasle et Nicolas Ker

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d'Arielle Dombasle et Nicolas Ker, les Bonnie & Clyde baroques et inclassables qui dépoussièrent la scène française. Après un premier album commun La Rivière Atlantique en 2016, Barbie et Barbe bleue nous font pénétrer leur Empire peuplé de figures féminines foutraques. Un album à (re)découvrir accompagné d'une playlist parfaite pour une nouvelle claustration alcoolisée.

Arielle Dombasle et Nicolas Ker en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

Arielle : Poni Hoax dans She’s morning live ! Tous les concerts sont des souvenirs mémorables, même si on les oublie d’ailleurs. Au paroxysme la lumière surnaturelle puis tout à coup la caresse des regards, les gens qui dansent, les gens qui pleurent… L’Hymne à la joie ! Durant le concert Nicolas saute comme dans un labyrinthe vertical…
Nicolas : …et moi j’imite les gestes d’Arielle.
Sinon un souvenir de concert mémorable : Dépêche mode à Benicàssim, ça envoyait sévère, tu restes hypnotisé. Tool c’est pareil. D’un coup tu es en transe, même si ce n’est pas un groupe que j’aime mais dans ce qu’ils envoient sur scène, on ne peut plus bouger. Tu hallucines, tu vois juste leurs ombres, tout le monde est en transe. Et Nick Cave tu chiales.

Votre rencontre en tournée ?

Arielle : Le sentiment de l’air en Corse du balcon de la vieille maison et la vibration de l’écoute et du transport des gens. Mais surtout, une petite fille avec des souliers vernis qui connaissait les paroles de notre album par cœur.
Nicolas et Arielle : « Sinon un orphelin colombien qui nous suivait partout, il avait 12 ans, il était fasciné. On était à Cabourg, il manquait quelqu’un pour cadrer le clip I’m not here anymore. Il est revenu avec sa tante, pêcheuse de crevette, et on a donné la caméra au petit pour qu’il filme. Avec Nicolas ils ont parlé de la pêche à la crevette.
Après on est allé à la charcuterie Marcel Proust, Proust est partout à Cabourg, c’est vraiment le Disney land proustien. Laverie Proust, saucisson Proust… il faut vraiment y aller pour s’en rendre compte.
A l’hôtel, personne n’avait le droit d’aller sur le toit, mais comme on ne peut rien refuser à Arielle, nous avons pu y aller. Il pleuvait, le directeur qui nous accompagnaient a pris froid, le colombien était là et filmait. Il y avait aussi un gay avec nous, il a dit à Arielle qu’il faisait partie des « mauvais garçons », ça a suffi pour l’adopter.
En vrai il ne nous arrive rien on rigole. »

Arielle Dombasle & Nicolas Ker – I’m Not Here Anymore

Votre anecdote dans le van, bus tour, train ou avion ?

Nicolas : Il y en a dans le train, il y en a dans l’avion.
Les deux seules fois de ma vie où je me suis fait virer d’un train, c’était à cause d’Arielle, car nous fumions dans les toilettes du TGV.
La première fois, le contrôleur voulait prendre un selfie avec Arielle. Mais elle a continué de fumer dans le wagon et la troisième fois il nous a viré. En France on a trois chances car Arielle Dombasle est connue. A Sainte Thérèse de Lisieux on est sorti fumer sur le quai et le train est parti sans nous.

Arielle : Quand on est allé en concert à Moscou jouer pour Christian Louboutin, Nicolas Ker est sorti de l’avion en chaise roulante. On lui a mis un plaid sur les genoux et comme il faisait moins 20 degrés à l’aéroport, il avait de la chance !
Finalement on a rencontré le médecin de BHL dans les couloirs de l’hôtel à Moscou et il a simplement dit à Nicolas : « il faut manger ».

Arielle Dombasle & Nicolas Ker – The Palace of the Virgin Queen

Votre actualité musicale en quelques mots ?

Arielle et Nicolas : Notre disque s’appelle Empire et c’est quatre années d’études pour 15 siècles de silence ! Ce n’est pas la Rivière Atlantique Bis. Dans la première partie, Nicolas chante seul. Pour les trois chansons du milieu nous chantons tous les deux et là c’est la rivière atlantique bis, gothique, violent : le romantisme noir. Dans la dernière partie c’est Arielle qui chante seule. Il y aura une invitée Maud Geffray de Scratch Massive, au clavier, elle fera les arrangements. Pour les clips : le kitch est un mouvement autrichien de la fin du XIXème, ce n’est pas du tout le propos qui est le romantisme noir.

Votre prochain rêve ?

Arielle et Nicolas : Notre prochain rêve s’incarne dans Alien Chrystal Palace. C’est le titre de notre prochain film trouvé par hasard par Nicolas via The Video Game Name Generator, un site qui trouve des noms de jeux vidéo en mélangeant des mots. Au bout du troisième essaie, le nom d’Alien Chrystal Palace est sorti et finalement le film commence à ressembler de plus en plus au titre.
Dans le film Arielle joue le rôle de la réalisatrice « Dolores » et Nicolas s’occupe de la BO du film La Rivière Atlantique dans le film. C’est une mise en abîme, un film dans le film. En plus, la véritable BO du film c’est l’album La Rivière Atlantique. Le script a aussi été écrit par un urgentiste Florian Bernas (A lire son Abcdaire du Rock).

Arielle Dombasle& Nicolas Ker – Twin Kingdom Valley

En écoute avec Arielle Dombasle & Nicolas Ker

  1. Nick Cave & The Bad SeedsSkeleton Tree
  2. The Velvet UndergroundWhite Light/White Heat
  3. The Brian Jonestown MassacreVad Hände Med Dem ?
  4. Tess Parks & Anton Newcombe Cocaine Cat
  5. Joy DivisionShadowplay
  6. KoudlamStoned
  7. The DoorsThe Crystal Ship
  8. Marianne FaithfullSleep
  9. Philip GlassKoyaanisqatsi
  10. MorrisseyI know it’s gonna happen someday
  11. David BowieNo plan
  12. The SmithsThere Is A Light That Never Goes Out

Arielle Dombasle et Nicolas Ker - Empire

Plus d’informations sur la page Facebook d’Arielle Dombasle et Nicolas Ker.

Arielle Dombasle et Nicolas Ker - Empire

Tracklist : Arielle Dombasle et Nicolas Ker - Empire
  1. Humble Guy
  2. Twin Kingdom Valley
  3. Desdemona
  4. Le Grand Hôtel
  5. Just Come Back Alive
  6. Lost Little Street Girl
  7. The Palace of thz Virgin Queen
  8. A Simple Life
  9. Deconstruction of the Bride
  10. The Drowning Ocean
  11. Enter the Black Light
  12. We Bleed for the Ocean (Bonus Track)

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Pierre Gisèle

[EXCLU] La pépite Pierre Gisèle

Retour vers le futur. Le début des années 2000, les albums lo-fi, les boites à malice sans arrière pensées, bric-à-brac sensible qui ferait copuler les Moldy Peaches, Ben Lee et Mansfield.TYA. Pierre Gisèle nous offre en exclusivité l’écoute de son EP, Distorsion.
cabadzi-sixpointneuf

Vidéo : Cabadzi – Six point neuf

Back to BÜRRHUS avec Cabadzi et sa la version en réalité augmentée de leur dernier album avec sept titres supplémentaires pour une saison 2 mise en images par Marian Landriève.
black_lillys_sk_25

Photos : Black Lilys @ Château du Rozier – 16.01.2022

Pas simple de photographier la beauté, l’harmonie, la communion, l’étreinte, le bonheur. Fabrice Buffart réussit cette gageure en saisissant les regards, les gestes, les mains, les doigts et l’on est touché en plein cœur par Camille et Robin désormais en quatuor avec Claudine Pauly au violoncelle et Benoit Kalka à la batterie.

Plus dans Interviews

Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]
Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.
Vanessa Philippe

5 questions à … Vanessa Philippe

Avant son nouvel album en janvier dédié à sa sœur disparue, Vanessa Philippe évoque ses maux et met des mots dignes et simples pour évoquer l’indicible. Il faut parfois aller au fond de la piscine pour mieux mettre un bon coup de pieds afin de surnager.
VAPA

5 questions de plus à … VAPA

En répondant à nouveau à nos questions, vous aurez votre propre avis sur VAPA. Avec son nouveau clip, Viscéral, on a envie de dire vas-y VAPA. Viscéral, qui se rapporte aux viscères, qui les contient : cavité viscérale. Qui vient des profondeurs de l’être : une haine viscérale. Avec VAPA, c’est la poésie qui sort […]