Les Thugs : Radical Reading

On ne va pas se le cacher : on n'écoutait pas Les Thugs. En 1993, on a pris un exemplaire d'As Happy As Possible pour le reposer rapidement et investir dans In Utero de Nirvana... En 1999, Tout Doit Disparaître subira le même sort, celui d'être recalé au dernier moment avant le passage à la caisse. On ne va pas se le cacher non plus : aujourd'hui, on n'écoute que Les Thugs.


Les années qui passent ont rendu leur verdict : la musique des Thugs n’a pas vieilli. Comme pour Pacific Street des Pale Fountains ou les quatre premiers Pixies, le temps a servi de révélateur. Les tons des chansons de ce groupe angevin n’ont pas jauni. Mieux les tons monochromes des mélodies se sont même renforcés.
Formé au début des années 80, Les Thugs ont écrit des disques impeccables qui restent juvéniles si on les compare aux disques de leurs anciens camarades de classe. Seul groupe français signé chez Sub Pop, Les Thugs ont tourné avec Nirvana et Tad. Qui peut encore écouter raisonnablement God’s Balls, le premier disque de Tad Doyle ? Pas grand monde.

Les Thugs – As Happy As possible

Patrick Foulhoux, ex-directeur artistique de la maison de disques Spliff Records (Real Cool Killers, City Kids) et fondateur du label Pyromane Records avait déjà écrit trois livres sur le rock. Le quatrième est donc consacré à ce groupe discret, travailleur aux allures puritaines. Richement documenté, Les Thugs Radical History est aussi intègre que l’objet auquel il est consacré. Au fil des pages, on redécouvre un monde où le disque était roi et où Internet n’existait pas. La signature des Thugs chez Sub Pop, leurs immenses tournées, leur collaboration avec Kurt Bloch possèdent les couleurs d’une pellicule que seules les pellicules ont. Aucun appareil numérique ne peut faire les couleurs d’une pellicule Kodak. Plus personne ne pourra refaire la carrière des Thugs. Plus personne ne pourra enregistrer des disques avec Steve Albini comme les Thugs et plus personne ne pourra faire vibrer David Dufresne ainsi.
Préfacée par Virginie Despentes, fan inconditionnelle des Thugs, cette biographie jette enfin un éclairage sur les coulisses d’un groupe qui se fichait des modes et qui a tout donné pour la musique.

A noter que la qualité de la mise en page et de l’impression est plus que formidable.

Les Thugs - Live Paris 1999

Foulhoux - Les Thugs
Les Thugs Radical History de Patrick Foulhoux est disponible aux éditions du Boulon.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « Les Thugs : Radical Reading »

Bonjour Louis,

Merci pour cette belle chronique.
Patrick Foulhoux

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

DER

[EXCLU] RED is not dead !

RED devient DER et nous offre le premier clip de la saga du cerf destroy et du City Town Bear clone de l’iguane en avant première de son nouvel album Supersound qui sortira le 18 Mars sur les labels Bisou Records et Beast Records.

Plus dans News

Le SuperHomard

En avoir encore avec Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Envie de faire la roue dans la futaie ? De ne pas être le dindon de la farce du temps qui passe ? De baguenauder dans la nature pour un badinage musical ? Alors il faut écouter le nouvel EP de Maxwell Farrington & Le SuperHomard, I Had It All et vous aurez tout !
Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.