Catégories
Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

© Christophe Corneau

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.

© Christophe Corneau

Il ne sait pas encore que … From Across The Kitchen Table, le nouveau disque des Pale Fountains, sera le dernier. Enregistré par Gil Norton (qui n’a pas encore rencontré les Pixies) et Ian Caple (qui n’a pas encore rencontré les Tindersticks) et produit par Ian Broudie (qui n’a pas encore rencontré ses Lightning Seeds, l’ultime disque se vendra peu et signera le renvoi du groupe par Virgin.

Il ne sait pas encore en jouant Bicycle Thieves que Christopher McCaffrey aka Biffa va bientôt quitter soudainement ce monde et donc l’aventure des Paleys.

mick 1
© Christophe Corneau

Il ne sait pas encore que le premier disque de Shack, le nouveau groupe formé avec son frère John, va être démonté par les critiques anglais.

Il ne sait pas qu’il détient les clefs du son anglais des années 90 avec Waterpistol et que des types comme Noel Gallagher vont lui faire les poches.

Il ne sait pas qu’un label allemand (Marina) va sortir en 1995 ce fameux Waterpistol et qu’un label français (Megaphone Music) va lui permettre en 1998 de sortir son disque le plus mystérieux (The Magical World Of The Strands).

Il ne sait pas qu’il a le succès au bout des doigts avec H.M.S Fable.
Il ne sait pas que toute la jeune scène de Liverpool (The Zutons, The Coral, The Stands) lui voue un culte absolu. Encore plus depuis qu’il a publié … Here’s Tom With The Weather en 2003.

Il ne sait pas que Noel Gallagher va lui offrir les moyens d’enregistrer l’ultime disque de Shack et lui offrir les premières parties d’Oasis en 2005.

Il ne sait pas non plus que Violette, un label franco-anglais dirigé par deux fans historiques des Paleys, va lui permettre de décrocher la première place des charts avec son Red Elastic Band.

© Christophe Corneau

Non… Il ne sait pas.
Pour le moment Mick Head est Michael Head. Avec les Pale Fountains, il joue son va-tout. Son Pacific Street n’a pas été très bien reçu par le public et il doit donc rendre des comptes à Virgin, la maison de disques qui l’a signé pour une petite fortune. Moins scout qu’en 1984 à la Piscine Deligny, moins skateur qu’en 1990 à La Locomotive, Michael Head est parfaitement habillé ce 19 mars 1985. Et la trompette d’Andy Diagram taille des costards à toutes ses chansons. Oui, car ce soir là, Paris accueille le type qui a écrit Palm of My Hand et (There’s Always) Something on My Mind…. Ce n’est pas rien. C’était tout même…

Setlist du concert de The Pale Fountains @ L'Eldorado, 19 mars 1985
  1. Stole the Love - The Pale Fountains
  2. Shelter - The Pale Fountains
  3. (There's Always) Something on My Mind - The Pale Fountains
  4. Faith - The Pale Fountains
  5. Hey - The Pale Fountains
  6. ...From Across the Kitchen Table - The Pale Fountains
  7. John Kline - The Pale Fountains
  8. Bicycle Thieves - The Pale Fountains
  9. Palm of My Hand - The Pale Fountains
  10. Bruised Arcade - The Pale Fountains
  11. These Are the Things - The Pale Fountains
  12. Jean's Not Happening - The Pale Fountains
  13. A House Is Not a Motel (Love cover) - The Pale Fountains
  14. Limit - The Pale Fountains
  15. September Sting - The Pale Fountains
  16. Alone Again Or (Love cover) - The Pale Fountains
  17. Faith - The Pale Fountains

The Pale Fountains - The Pacific Street

The Pacific Street de The Pale Fountains est disponible via le label Virgin Records.

The Pale Fountains - Pacific Street

Tracklist : The Pale Fountains - Pacific Street
  1. Dangerous
  2. Say Something Loving
  3. Lips
  4. A Violent Noise
  5. Performance
  6. Replica
  7. Brave For You
  8. On Hold
  9. I Dare You
  10. Test Me

Retrouvez les articles liés à Shack et aux Pale Fountains :

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Et revoilà John Head !

Liverpool est en ébullition ! Que se passe-t-il ? Le retour des Zutons ? Un concert secret des Coral ? Non, c’est John Head, le frère de Mick Head, ex guitariste des Pale Fountains et de Shack qui annonce son retour aux affaires.
The Pale Fountains

[Micro-Photos] Mark Baker, pacifiquement votre

Mick Head a toujours choisi avec soin ses photographes et ses graphistes. Avant qu’il ne fasse confiance à Pascal Blua et avant qu’il ne jette son dévolu sur les photographies d’Ainscough (Here’s Tom With The Weather), le leader des Pale Fountains impressionna tout le monde avec l’artwork de Pacific Street. La légende qui entoure la…
The Pale Fountains

[Micro-Photos] Graham Smilie, le sixième Paleys

Avant que les Pale Fountains ne rentrent dans la légende grâce à leur infernale odyssée et à leurs chansons magnifiques, les Pale Fountains étaient un groupe normal. Signés chez Virgin, les petits gars avaient enregistré un album, Pacific Street et partirent en tournée avec leur roadie Graham qui avait sur lui un Praktika BC1.

« No Biffa, no Paleys » ou la naissance de Shack

En 1986, après avoir publié …from Across The Kitchen Table et après avoir tourné en Angleterre (notamment en première partie d’Echo and the Bunnymen), les Pale Fountains se trouvent dans une impasse. Totalement lessivés par l’industrie musicale, ces jeunes Liverpuldiens ont connu l’enfer pour avoir écrit les plus belles chansons de leur époque.
John Cunningham

John Cunningham, haut de gamme de la pop anglaise

Après avoir sorti de la cryogénisation Peter Milton Walsh et ses Apartments, le label Microcultures est dans les starting-blocks pour mettre en lumière un autre génie injustement oublié. On vous le donne en mille, il s’agit de John Cunningham. John qui ? John Cunningham. Inconnu au bataillon mon capitaine !
Blue House

Blue House

Les membres de Blue House sont au nombre de deux et viennent de passer leur premier Noël ensemble. Et ce dernier a été excellent! En effet, James Howard et Ursula Russell totalisent moins de 300 fans sur la page Facebook de leur groupe Blue House mais ce dernier a déjà été repéré par le N.M.E…
The Pale Fountains

30 years… …from Across The Kitchen Table

On ne va pas blâmer les jeunes générations de ne pas acheter ce disque. Les choses n’étaient pas gagnées en février 1985 quand le disque est sorti… Alors en 2015, pensez donc ! Ce disque est l’objet de toutes les injustices. L’état du packaging est le symbole de sa triste destinée.

Plus dans Concerts (live reports)

Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…