Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d'un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout aussi formidables. Il est temps de faire ses agapes musicales avec les Riff Doctors, les Salem 66 et les Reverbs.


Évidemment, Strum & Thrum: The American Jangle Underground 1983​-​1987 va avoir pour écho les années IRS de REM. La pochette de Strum & Thrum fait gentiment penser à celle d’And I Feel Fine… The Best of the I.R.S. Years 1982–1987. Quant au son… Il faudrait être sourd pour ne penser aux quatre fantastiques d’Athens. La comparaison s’arrêtera là. Tous les groupes de cette compilation (qui est censée être la première d’une série) n’ont pas eu la productivité et le talent de REM.
Tous les titres alignés par Spiner forment un ensemble remarquable et cohérent. Mais si on se met à creuser, on s’aperçoit que certains n’ont enregistré qu’un ou deux morceaux corrects. Exception faite des Reverbs qui avaient tout pour casser la baraque en 1984 avec leur EP The Happy Forest dont est tiré Trusted Woods. Formé par Eric Menck (futur Velvet Crush) and John Brabeck, ce duo avait tout pour casser la baraque et se cassant les dents avec une carrière qui s’arrêta à cet unique EP.
Pour moins de 25 euros, vous repartez avec deux disques qui se boivent comme un Saint-Estéphe de milieu de gamme et un livret richement fourni. Ce serait donc totalement idiot de se priver.

The Reverbs // Trusted Woods (From Strum & Thrum: The American Jangle Underground 1983 – 1987)

Strum & Thrum: The American Jangle Underground 1983 - 1987

Strum & Thrum: The American Jangle Underground 1983​-​1987 est disponible chez Captured Tracks. Attention, les éditions physiques sont à priori épuisées. Le label annonce un nouveau pressage pour début 2021. Une autre bonne raison de quitter 2020 rapidement.
Strum & Thrum

Tracklist : Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 - 1987 - LP1
  1. The Reverbs – Trusted Woods
  2. Start – Where I Want To Be
  3. Cyclones – I’m In Heaven
  4. Windbreakers – All That Stuff
  5. Primitons – All My Friends
  6. Bangtails – Patron Of The Arts
  7. The Love In – Late As Usual
  8. Sex Clark Five – She Collides With Me
  9. Three Hits – 5 O’Clock
  10. Crippled Pilgrims – Black And White (Alternate Version)
  11. Vandykes – Breaking My Heart
  12. Salem 66 – Seven Steps Down
  13. The Outnumbered – I Feel So Sorry Now
  14. The Darrows – Is It You

Strum and Thrum

Tracklist : Strum & Thrum: The American Jangle Underground 1983 - 1987 - LP2
  1. Riff Doctors – Say Goodbye
  2. The Ferrets – She Was Unkind
  3. 28th Day – Pages Turn (Alternate Version)
  4. Great Plains – When Do You Say Hello?
  5. Downy Mildew – Purple Parlor
  6. The Strand – You And Me
  7. The White Sisters – Misery; Me; & You
  8. Absolute Grey – Remorse
  9. One Plus Two – Promise
  10. The Springfields – Sunflower
  11. Holiday – Change
  12. Pop Art – The Meeting
  13. The Reactions – Tomorrow’s Time Today
  14. A New Personality – Essential Things

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Marilyne Léonard

5 questions à … Marilyne Léonard

Marilyne Léonard n’est plus seule dans la foule. Elle vient de sortir une mixtape chez Audiogram, Vie d’ange rassemblant ses premiers titres avant un album en préparation. En attendant, pour la sortie de son nouveau clip, Quand tu parles ci-dessous, elle répond à quelques questions et commente une playlist bien de son époque.
Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn – Optimism

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.