Catégories
Découvertes

Le voyage dans le temps de James Johnston et de Steve Gullick

© Gullick

2021 prend la suite de 2020 et arrive avec son lot de surprises. Notamment musicales. Avec l’irruption de Steve Gullick, photographe, accompagné de James Johnston, ex-Gallon Drunk.

Il y a des bonnes nouvelles parfois.
Steve Gullick a lâché ses appareils photos pour rejoindre en studio James Johnston, chanteur de Gallon Drunk et peintre.
On pourrait craindre le pire. On craint le pire même. Et au final c’est le meilleur qui est en train d’arriver d’Angleterre.
Gullick a embarqué avec lui les ombres d’Ed Harcourt et Johnston les influences de ses années avec les Bad Seeds.

James Johnston / Steve Gullick – ‘Stormy Sea’ (God Unknown Records, 2020)

We Travel Time de James Johnston et de Steve Gullick sera disponible le 26 février 2021 chez God Unknown Records.

James Johnston : Steve Gullick - We Travel Time

Tracklist : James Johnston / Steve Gullick - We Travel Time
  1. First Light
  2. Blue Rider
  3. Seven Seas
  4. Poised To Fail
  5. When I'm Down
  6. Stormy Sea
  7. Big Star Falls
  8. John
  9. Idiot Moon
  10. Swing Me
  11. We Sail
  12. We Travel Time
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Gallon Drunk - Bedlam

Vidéo : Gallon Drunk – Bedlam

Avril 1993. Sortie de From the Heart of Town, deuxième album fiévreux de Gallon Drunk. Mai 2020. Exhumation de la vidéo originale depuis longtemps égarée de Bedlam, chahut musical écrit par James Johnston.
Jason Molina © Steve Gullick

[Micro-Photos] Steve Gullick, les pellicules du désir

Originaire de Coventry en Angleterre, Steve Gullick a parcouru les Etats-Unis avec son Widelux pour immortaliser les géants du rock indé dans leur ville. Avec Gullick, on se surprendra à croiser Jason Molina sur le toit d’un building anonyme de Chicago et Kurt Wagner devant un club de strip-tease de Nashville. Autodidacte, il a appris…
Jason Molina © Steve Gullick

[Micro-Photos] Jason Molina par Steve Gullick

Mais qui a pris ces fichues photographies de Jason Molina et de sa mythique casquette Carhartt ? Vendues à son label (Secretly Canadian), ces photographies sont la plupart du temps publiées sans qu’on ne mentionne leur auteur. C’est Erin Osmon, biographe officielle de l’écorché vif de l’Ohio qui nous souffla le nom du photographe Steve…
Affiche - Les Nuits Sonores 2012

10e édition de Nuits Sonores

Les nuits étaient plus belles que nos jours, l’adage pourrait être bousculé cette année au festival Nuits Sonores 2012.

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.

Richard’s Wonderland

Richard Allen n’était jamais parti. Depuis la fin des Wolves & The Moons, il a écrit (beaucoup) et enregistré des disques sans en parler. Avec Locust Tree Lane, il revient avec 10 morceaux qui n’ont aucun équivalent. Et il a décidé de les mettre en lumière.