Affiche - Les Nuits Sonores 2012 Les nuits étaient plus belles que nos jours, l'adage pourrait être bousculé cette année au festival Nuits Sonores 2012.

Après deux quinquennats de sons variés et une explosion de l’affluence (pas loin de 80 000 spectateurs), Nuits Sonores se veut toujours aussi urbain et exigeant. Il continue d’investir des lieux inhabituels, de la piscine du Rhône aux Subsistances en passant par l’immeuble art déco Citroën à l’usine d’ampoules SLI du début du 20e siècle. Cette édition 2012 se déroulera principalement à l’Hôtel de ville, à la Sucrière, au théâtre des Célestins, à la galerie des Terreaux, au Transbordeur et à l’Hôtel-Dieu avant sa reconversion scandaleuse en hôtel bling bling. Les journées n’auront donc rien à envier aux nuits puisque cette année sont programmés pléthores d’évènements diurnes dans le cadre des NS Days avec deux scènes dans l’écrin de l’Hôtel-Dieu. Etant ignare en musiques électroniques je vous laisse le soin de découvrir la programmation complète disponible sur www.nuits-sonores.com mais ne résiste pas à évoquer la NS Day 3 du samedi 19 mai avec entre autres Gallon Drunk, Rocket From The Tombs, Jeffrey Lewis & The Junkyard (sic !!), The Black Jaspers et The Spits… Les murs du vénérable hôpital vont trembler. A noter aussi la venue des ancêtres grunge Mudhoney au Transbordeur le dimanche 20 mai sans oublier les aïeuls mythiques New Order qui avait fait l’ouverture du Transbordeur en janvier 1989 (j’y étais… la vache ! 22 ans !) et qui espérons le ne sucreront pas les fraises à la Sucrière.

Discographies

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Nuits Sonores 2014

Les Nuits Sonores en plein jour

Les Nuits Sonores 2014, douzième édition se dérouleront dans la nouvelle vitrine clinquante lyonnaise, le quartier Confluence et son architecture futuriste, la programmation complète vient d’être dévoilée.
Pantha Du Prince - Carillon

Ring the bells

La musique électronique vous barbe, vous en avez assez des pousses boutons ou des samples de James Brown, alors il faut absolument écouter et voir sur scène Pantha Du Prince et Elements of Light, le nouveau projet de l’allemand Hendrik Weber.

Plus dans News

Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.
Bertrand Belin - Tambourvision

Tambour-major !

Voir l’envers de l’homme est sans doute plus facile en skate. Bertrand Belin revient avec un disque intemporel et quasi dansant.