5 questions à … Jane’s Death

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Jane’s Death qui sort un album autour de la photo du Saint-Genois Marc Riboud, La Jeune fille à la fleur prise le 21 octobre 1967 à Washington avec JanRose Kasmir. Pour cerner l'ambiance de ce disque, on écoute leur playlist qui fait la part belle aux guitares.

Jane’s Death en cinq questions

Votre dernière histoire d’amour ?

Déjà, celle-là nous en a coûté : ça se termine dans des rumeurs d’apocalypse, le soldat est obsédé par son amour évaporé, Jane rêvasse avec mélancolie sur son balcon cosmique.. Mais c’est comme ça. « Tis’ Love that makes the world go round ».. Quoi de plus fort comme source d’inspiration pour une création musicale ? Rien, c’est indépassable. Alors espérons qu’il nous étreigne à nouveau, pour le meilleur et pour le pire.

rencontre avec JanRose ?

Elle a déjà eu lieu, là-bas, dans le futur. On est en pourparlers pour partir à sa rencontre d’ici peu, on en ramènera un « road movie » comme ils disent, comptez sur nous !

Un mot sur cette Jane ?

C’est notre idéal universel, une divinité faite de feu et d’espérances, celle dont on rêve qu’elle soit le port où l’on cesse enfin de s’agiter, le fil continu qui tisse la trame de nos errances, celle qui donne un sens à nos vies de hasards et d’inconsistance.

Votre album en quelques mots ?

On y a mis toute la sève et les larmes de notre fin d’adolescence, des illusions immenses aux déchirements d’une époque qui s’achève, des amours dévorantes aux sidérations face à un monde étrange et fascinant.

Votre prochain rêve ?

On est en plein dedans, parfois lorsque l’on joue les yeux fermés on entre dans un état où l’on se souvient à quel point la frontière est ténue. Donc, quelque chose comme ça : jouer de telle manière que l’on parvienne à faire accéder le spectateur à notre rêve à nous, qu’il soit absorbé dans notre univers, et non qu’il ait simplement l’impression d’assister à un énième spectacle lointain.

Jane’s Death feat JanRose Kasmir – A Story of Love

En écoute avec Jane’s Death

  1. SlowdiveSouvlaki Space Station
    Incroyablement touchant, où l’on sent la vague de peine et d’amour entremêlés.
  2. CrocodilesMirrors
    Excellent, un des plus gros sons de guitare de notre génération, découvert à Rock en Seine, grosse claque
  3. Pink FloydDogs
    Tout est résumé ici.
  4. Arcade FireSuburban War
    Ode aux enfants des périphéries.
  5. TelevisionMarquee Moon
    Nos vénérables aïeux, avec gratitude !
  6. David BowieSubterraneans
    Le De Profundis de Bowie.
  7. The CureA Forest
    L’ambiance surannée, les mélodies lancinantes.
  8. The Jesus And Mary ChainApril Skies
    Ca transpire !
  9. Brian EnoBaby’s On Fire
    La BO de Velvet Goldmine on adore !
  10. My Bloody ValentineSometimes
    Enorme !
  11. Neil YoungDon’t Let it Bring You Down
    Pour la spiritualité !
  12. William ShellerLes filles de l’aurore
    Un peu de douceur ça ne fait pas de mal !li>

Visiter la page Facebook de Jane’s Death.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.
Emiliezo-thefield

Vidéo : Emilie Zoé – The Field

Avec son troisième album, Hello Future Me, Emilie Zoé s’adresse à son moi dans le futur. On peut le faire par mail que l’on recevra à une date que l’on fixe à l’avance mais la sublime suissesse préfère tout voir dans ses chansons, franchir les frontières temporelles avec douceur et détermination.
The wedding present

King David !

The Wedding Present avait profité de la crise sanitaire pour sortir, Locked Down & Stripped Back une session solaire dont David Gedge a le secret, 35 ans après Pete Best. Son duo avec Louise Wener (Sleeper) sur We Should Be Together nous avait émoustillé et renvoyé vers un passé où la vie était plus légere.

Plus dans Interviews

Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Jeromedidelotsonparapluiemarch2022thomasguerigen

5 questions à … Son Parapluie

A l’heure où Jacqueline Taieb revient sur le devant de la scène, il faut absolument écouter Son Parapluie avec son EP plantureux, Paris n’existe pas disponible chez 80 Proof records et Hot Puma Records.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.
Lady J.

5 questions à … Lady J.

Vous connaissiez Lady Oscar ou Lady D. Découvrez Lady J.. Après Calm Belt, vient la tempête de douceur de Soul Whispers. L’occasion de mieux cerner l’Audrey Hepburn de la soul lyonnaise avant son concert pour la fête de la musique sur la scène du tremplin Kiwi organisé par la Maison pour Tous salle des Rancy […]