Charanjit Singh – Ten Ragas To A Disco Beat

L’histoire paraît trop belle pour être vraie ou pour être inventée. Et elle nous vient des Pays-Bas qui comme chacun sait est le pays des trainspotteurs les plus acharnés toujours prompts à dénicher des perles obscures, perdues et retrouvées…

La légende de la TB 303

Le label Bombay Connection Records a exhumé on ne sait d’où rien moins que le disque précurseur de la techno et de la house sorti en 1982 d’un studio de Bollywood par Charanjit Singh qui aurait voulu adapter le bourdon hypnotique et envoûtant des ragas indiens avec des instruments modernes comme l’étaient la TB 303, le Jupiter et la TR 808. Une rumeur a circulé sur le web que ce disque était un faux sorti des tréfonds de l’âme un rien déglinguée de Richard D. James. En cherchant un peu, il apparait que ce disque est réellement sorti chez EMI en 1982, il est référencé comme tel sur Discogs qui est un peu la bible de tout amateur de musique électronique.

Charanjit Singh – Ten Ragas To A Disco Beat

L’inventeur de l’acid-house ?

Il sonne un peu désuet et éculé mais terriblement moderne dans le fond. On sent qu’effectivement le compositeur s’est servi des instruments de chez Roland pour accompagner ses ragas, la TB 303 ne sert qu’à imiter une ligne de basse et la TR 808 lui sert de batteur. Les sonorités indiennes peuvent agacer ou enchanter c’est au choix… On ne peut nier que cette musique est terriblement hypnotique et excitante, à cette époque le disco a du parvenir avec un peu de retard et Moroder devait cartonner sur les marchés de Bombay en musicassette comme on disait à l’époque. Ce disque proto-acid a quelque chose de terriblement émouvant à une époque où on nous dit qu’en musique tout a été fait, plus rien n’est à inventer. Je me dis aussi que EMI a loupé complètement son coup en ne promouvant pas cet artiste à grande échelle. Quoi qu’il en soit ce disque déplace un peu le centre de gravité de la musique électronique en le faisant glisser de Detroit à Bombay. On nous avait appris que la techno c’était George Clinton et Kraftwerk coincé dans un ascenseur, que « Acid Tracks » le disque composé par Herbert J, DJ Pierre et Spanky avait été le détonateur de tout le mouvement. On doit désormais se dire que les membres de Kraftwerk avant de se retrouver coincés dans leur ascenseur à Detroit ont du faire un petit détour par les bords du Gange et croiser par là-bas M. Charanjit Singh. C’est une belle revanche pour l’Inde qui était à l’époque encore appelé Tiers-Monde de se dire qu’un de leurs compatriotes aura été précurseur de tout un mouvement musical. Par un juste retour des choses les anglais issus du sous-continent indien, quelques années plus tard, lors de la déferlante acid-house adaptèrent également la musique et inventèrent le Banghramuffin et Acid Banghra mais ça c’est une autre histoire…

1 réponse sur « Charanjit Singh – Ten Ragas To A Disco Beat »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.