Foals – Total Life Forever

Foals – Total Life Forever
Chronique : Foals - Total Life ForeverPour ceux dont l'horizon 2008 avait été soudainement embellie à l'écoute d'Antidotes, le premier album des Anglais, 2010 risque d'être purement magique. Pour les autres, la découverte n'en sera que plus éclatante puisque non content de réussir l'exercice du second album, Foals sublime son art sur Total Life Forever et décoche quelques flèches de génie en direction de nos coeurs grands ouverts.

Foals

Antidotes avait ravivé au gros sel nos plaies béantes et laissé depuis des égratignures à vif. En bons thérapeutes sonores, les cinq britanniques viennent appliquer pommade et strappings le temps de onze chansons, sans pour autant se gêner pour souffler sur les braises de l’addiction.

À la première écoute, surtout si Antidotes est encore frais dans vos mémoires, Total Life Forever est d’une subtilité et d’une intelligence d’un niveau supérieur. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, Antidotes n’est pas un brouillon, mais il sent la rage et l’envie d’en découdre à plein nez, salvateur mais nerveux.
Total Life Forever ajoute une borne à l’aventure, mais ce sont des décennies qui semblent s’être égrainées en à peine deux ans. Maturité peut-être (pitié non), ou plutôt onze moments figés dans la vie d’un groupe qui s’introspecte et qui trouve son rythme.

Discographie

Bien sûr il y a encore de la rage, des base line et des riffs à décoller un parquet flottant, mais il y a bien plus que ça: une mélancolie et une contemplation cathartiques, chaque morceau enlève un peu plus d’épiderme pour ne parler qu’à l’essentiel et à l’authentique. Car Total Life Forever parle aux tripes là où Antidotes parlait aux couilles.

Intelligemment pensé pour doser à merveille lyrisme et énergie, l’album est un véritable hybride relativement inclassable qui vient emprunter ça et là ses outils pour réaliser sa chimère. Des singles évidents comme This Orient aux compositions plus éthérées comme Alabaster en passant par le poignant Spanish Sahara, le groupe nuance et apprend l’art de la retenue, en danseuse sur un fil invisible au dessus d’un paysage désertique, mais toujours à fleur de peau.

Cela pourrait vous intéresser

Paléo festival 2017 - Manu Chao

Photos : Paléo Festival 2017 @ Nyon, Suisse

Une sélection des photos des concerts de : Arcade Fire, Broken Back, Foals, Julien Doré, Justice, Midnight Oil, Petit Biscuit, Radio Elvis, Red Hot Chili Peppers, Rocky, Rone, Temples, The Inspector Cluzo, Tryo, Vianney, Vitalic ainsi que du public, de cette édition 2017 du Paléo Festival.
Foals @ Paléo Festival, Nyon, 18/07/2017

Paléo Festival, Nyon | 18.07.2017

Pour ceux dont l’horizon 2008 avait été soudainement embellie à l’écoute d’Antidotes, le premier album des Anglais, 2010 risque d’être purement magique. Pour les autres, la découverte n’en sera que plus éclatante puisque non content de réussir l’exercice du second album, Foals sublime son art sur Total Life Forever et décoche quelques flèches de génie en direction de nos coeurs…

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?