Vidéo : Daniel Lanois feat. Leonard Cohen – Torn Again

Après le formidable concert d'H-Burns et ses invités à la Philharmonie rendant hommage à Leonard Cohen, voilà que sa voix vient à nouveau nous hanter avec un extrait d'un poème du barde canadien mis en musique par Daniel Lanois.

« Why did you leave us ? Why did you leave ? » s’interroge Leonard Cohen sur le déchirant Torn Again. On se pose tous évidement la question à propos de celui qui nous a quitté en novembre 2016. Sa voix résonne d’outre-tombe, on sourit de nos souffrances, It’s torn where there’s beauty. Eloignement, rupture, arrachement, mort, on frissonne à l’écoute de ce chant mystique de notre aède préféré. On est submergé par ce timbre qui nous enlace comme le ferait un amant ou un ami pour vous consoler, vous apaiser et vous aider à refermer les cicatrices du cœur.

Daniel Lanois feat. Leonard Cohen – Torn Again

Discographie

I see you in windows that open so wide
There’s nothing beyond them and no one inside
There’s silt on your ankles and sand on your feet
The river too shallow, the ocean too deep
You smile at your suffering, the sweetest reprieve
Why did you leave us ? why did you leave ?

You kick off your sandals and shake out your hair
It’s torn where you’re dancing, it’s torn everywhere
It’s torn on the right and it’s torn on the left
It’s torn in the center which few can accept

It’s torn where there’s beauty, it’s torn where there’s death
It’s torn where there’s mercy but torn somewhat less
It’s torn in the highest from kingdom to crown
The messages fly but the network is down
Bruised at the shoulder and cut at the wrist
The sea rushes home to its thimble of mist
The opposites falter, the spirals reverse
And Eve must re-enter the sleep of her birth
And up through the system the worlds are withdrawn
From every dominion the mind stood upon
And now that it’s over and now that it’s done
The name has no number, not even the one

Come gather the pieces all scattered and lost
The lie in what’s holy, the light in what’s not
The story’s been written the letter’s been sealed
You gave me a lily but now it’s a field

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

H-Burns

Thanks for the show

Merci Arte pour ce concert capté le 7 juillet 2021 au festival Days Off. L’art de la reprise est difficile, celui de l’hommage encore plus. Renaud Brustlein bien entouré revisite Léonard Cohen avec amour et déférence en chantant les « Master Songs » du maître canadien.
Leonard Cohen - Moving On

Vidéo : Leonard Cohen – Moving On

Hydra et Cohen. Cohen et Hydra. Ses ânes, son Mont Éros, Sophia Loren et son Boy on a Dolphin, ses fruits, ses fleurs, sa mer Égée translucide et bien sûr Marianne, Marianne Ihlen, muse du grand Leonard. Une île où il a aimé s’isoler pour méditer, écrire et mettre en musique ses plus beaux poèmes.
Leonard Cohen

Ultime Léonard Cohen

Avant de se plonger dans Thanks for the Dance, l’ultime album de Leonard Cohen réalisé par son fils (aidé notamment par Beck et Damien Rice), il faut immédiatement lire Ultime : Léonard Cohen interviews et conversations des belles éditions Nova en partenariat avec Les Inrocks.

Thanks For All Leonard Cohen

Sept mois après le décès de Leonard Cohen, Adam Cohen a réussi le tour de force de transformer en chansons certaines pistes du disque You Want It Darker qui n’avaient pas été publiées. Ces nouvelles chansons sont réunies sur Thanks For The Dance, un disque posthume qui sera publié en novembre 2019.

Plus dans Son du jour

Johnnie Carwash - Nothin'

Vidéo : Johnnie Carwash – Nothin’

Ils ont mis le feu au Club Transbo à l’anniversaire de Cold Fame samedi dernier au Transbordeur, les teens de Johnnie Carwash sont le remède à la morosité de l’automne approchant.
Belvoir

Vidéo : Belvoir – La rue des vaincu.e.s

Belvoir formé par Romain Vasset (Frànçois & The Atlas Mountains) et François Le Roux (Selen Peacock, programmateur avec le Collectif Pieg) sort un diamant noir et brut avec un premier album, Nouvel Anormal le 21 octobre.