Vidéo : Leonard Cohen – Moving On

Hydra et Cohen. Cohen et Hydra. Ses ânes, son Mont Éros, Sophia Loren et son Boy on a Dolphin, ses fruits, ses fleurs, sa mer Égée translucide et bien sûr Marianne, Marianne Ihlen, muse du grand Leonard. Une île où il a aimé s'isoler pour méditer, écrire et mettre en musique ses plus beaux poèmes.

Passer à autre chose ? en amour c’est déjà difficile, mais se passer de Léonard Cohen est une gageure. Moving On est sans doute le morceau le plus touchant de ce Thanks For The Dance posthume. Comme souvent en quelques mots, il peint les meurtrissures de l’âme mieux que quiconque. Et écouter Cohen chanter de sa voix inimitable de vénérable patriarche « And now you’re gone, now you’re gone, as if there ever was a you who held me dying, pulled me through, who’s moving on, who’s kidding who » sur une pincée de rebetiko est assez bouleversant. Avançons donc mais sans oublier.

Leonard Cohen – Moving On

Discographie

I loved your face, I loved your hair
Your T-shirts and your eveningwear
As for the world, the job, the war
I ditched them all to love you more

And now you’re gone, now you’re gone
As if there ever was a you
Who broke the heart and made it new
Who’s moving on, who’s kidding who

I loved your moods, I love the way
They threaten every single day
Your beauty ruled me, though I knew
Twas more hormonal than the view

And now you’re gone, now you’re gone
As if there ever was a you
Queen of lilac, queen of blue
Who’s moving on, who’s kidding who

I loved your face, I loved your hair
Your T-shirts and your eveningwear
As for the world, the job, the war
I ditched them all to love you more

And now you’re gone, now you’re gone
As if there ever was a you
Who held me dying, pulled me through
Who’s moving on, who’s kidding who

Leonard Cohen - Thanks For The Dance

Tracklist : Leonard Cohen - Thanks For The Dance
  1. Happens To The Heart
  2. Moving On
  3. The Night Of Santiago
  4. Thanks For The Dance
  5. It's Torn
  6. The Goal
  7. Puppets
  8. The Hills
  9. Listen To The Hummingbird

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Daniel Lanois feat. Leonard Cohen - Torn Again

Vidéo : Daniel Lanois feat. Leonard Cohen – Torn Again

Après le formidable concert d’H-Burns et ses invités à la Philharmonie rendant hommage à Leonard Cohen, voilà que sa voix vient à nouveau nous hanter avec un extrait d’un poème du barde canadien mis en musique par Daniel Lanois.
H-Burns

Thanks for the show

Merci Arte pour ce concert capté le 7 juillet 2021 au festival Days Off. L’art de la reprise est difficile, celui de l’hommage encore plus. Renaud Brustlein bien entouré revisite Léonard Cohen avec amour et déférence en chantant les « Master Songs » du maître canadien.
Leonard Cohen

Ultime Léonard Cohen

Avant de se plonger dans Thanks for the Dance, l’ultime album de Leonard Cohen réalisé par son fils (aidé notamment par Beck et Damien Rice), il faut immédiatement lire Ultime : Léonard Cohen interviews et conversations des belles éditions Nova en partenariat avec Les Inrocks.

Thanks For All Leonard Cohen

Sept mois après le décès de Leonard Cohen, Adam Cohen a réussi le tour de force de transformer en chansons certaines pistes du disque You Want It Darker qui n’avaient pas été publiées. Ces nouvelles chansons sont réunies sur Thanks For The Dance, un disque posthume qui sera publié en novembre 2019.

Plus dans Son du jour

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Florent Marchet – En famille

Vidéo : Florent Marchet – En famille

Florent Marchet utilise le téléphone rouge mais pour une géopolitique familiale et les maux comptent souvent triples. Dans sa garden party, le berruyer est loin d’être un saint. Il nous acène sa Cène entre attraction et répulsion.