Catégories
Son du jour

clip : Mondrian – Last breakfast on Planet Surf

Clip : Mondrian - Last breakfast on Planet Surf

Le groupe parisien Mondrian vous invite à goûter leur nouveau clip, « Last breakfast on Planet Surf » ! Si vous aimez les sandwichs pop sucrés / salés amoureusement préparés pour parfaire votre ligne avant l’été et si vous croyez au proverbe « la vengeance est un plat qui se mange froid », cette recette est pour vous !

Mondrian

Discographie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez :
9 réponses sur « clip : Mondrian – Last breakfast on Planet Surf »

Le problème c’est qu’il n’y a plus que ça qui compte, le physique et le corps, désormais partout, même dans des clips qui n’ont absolument rien à voir avec l’esthétique corporelle…. Comme celui ci ! L’homme est bête, on ne peut pas lui en vouloir. Je ne vois pas en quoi il était nécessaire, là, dans ce cas, dans ce clip, de filmer le cul de la fille, par exemple. Vive l’inconscient masculin ;-) ;-) Si ç’avait été un acteur, ce billet n’aurait pas existé ;-) ;-)
On attend plus que Capitaine Johnny ;-) A vos commentaires Moussaillon ;-)

Je suis complétement d’accord avec toi Marilou, cela dit le but d’un clip est, à défaut de vendre des disques, faire connaitre les artistes et faire parler d’eux. Il y a plusieurs dizaines de clips sur SK sans aucun commentaire, donc ça marche :)

Salut, je suis le chanteur de MONDRIAN. Perso, en 68, pour le MLF, j’étais pas né. Non, sérieux, Marilou, ce clip-là n’est pas un clip de R’N’B, merde (faussement impétueux)! On pourrait même dire qu’on est dans l’ellipse, hein? T’as vu un nichon qui dépasse quelque part, toi? Bien sûr, c’est un tout petit peu racoleur (le premier plan et le dernier), mais c’est pas non plus la nouvelle pornographie. Et puis, j’espère que c’est pas vulgaire, ou alors au pire, j’accepte que certains plans soient un peu grossiers, dans le sens « grosse ficelle » (c’est tout de même pas du niveau du clip de Make The Girl Dance dans la rue Montorgueil, m’enfin…). bref, faudrait pas faire un plat, ou un sandwich ah ah ah. La bise, R. O.

Oh nonon je n’ai pas dit que c’était vulgaire, ni pornographique. Loin de là tout de même ! Mais c’est justement parce-que c’est à la limite, comme tu le décris toi même (« Bien sûr, c’est un tout petit peu racoleur (le premier plan et le dernier), mais c’est pas non plus la nouvelle pornographie. ») que tout le monde, publicitaires, réalisateurs en tout genre, en abusent très largement, parce-qu’au final il est vrai qu’on ne peut pas reprocher la vulgarité, mais on ne peut pas dire non plus qu’il soit d’une importance capitale de filmer des scènes telles que celles ci, or je trouve qu’il y en a de plus en plus, qu’elles se multiplient, tout est prétexte… Et j’en viens à penser qu’un clip, du moins ceux qui font parler d’eux (d’accord avec toi Alain), est forcément un clip dans lequel la nudité ou/et le sexe est suggéré parce-qu’en fait tout est dans la suggestion… comme tu dis, ce n’est pas pornographique, ni vulgaire. Ne peut-on donc pas s’en passer? Après c’est un débat très vaste qui n’a pas forcément sa place sur ce site mais c’est intéressant.
Ceci étant, j’aime bien l’originalité du clip, je trouve le concept amusant, je ne faisais qu’une simple remarque. Ce n’est absolument pas contre le groupe, je tiens à le préciser ;-)

Je conçois, Marie Lou, et concède que tu n’as pas tort (multiplication d’images faciles véhiculées, entre autres, par la pub). J’ajoute: on peut très bien raconter qqchose de fort/sensible/intelligent en 3 min. C’est ce qu’on avait essayé de faire avec notre premier clip {http://vimeo.com/2469293}. Je dis « essayé ». Là, avec notre petit dernier, on a préféré filmer de jolies petites fesses bien rondes, c’est un choix éditorial qu’on assume pleinement (que c’est mignon, les p’tites fesses)!! Sans rancune alors, R.O.

huhuhu… Des barres à tribord !!!!!

« Love. Mais genre t’as retrouvé le billet comment ? » (Question posée texto par Rod dans son billet sur la légende du HibOO, que tu pourrais parfaitement me poser à ton tour aujourd’hui ;-))

Eh bien, c’est très simple : à partir de la SK Session de You ! J’ai réalisé que je n’avais pas vu le clip de « To Disappear » en juin dernier… et ensuite, un troisième petit clic a suffi !

Alors tu vas sans doute être étonnée… mais je trouve ce clip gore avant tout ! Une sorte de revisite du mythe de Frankenstein, mais version Asiatique et féminine… le reste vient avant, certes, mais passe en second plan au final, sur le plan émotionnel !

Mais si ce n’est chose faite, passe donc t’éclater un coup sur mon blog… Tu y apprendras par la même occasion quels furent mes 2 clips préférés de 2010, et donc ce que je considère comme « the highest level » en ce domaine… ;-)

Sur ces fortes paroles, le moussaillon te souhaite un bon dimanche !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Whithout my hat records

Olivier Combes : I left with my interview

Whithout my hat records Créer un label en 2011 qui sort des disques en format vinyle, c’est complétement fou. C’est comme déposer le brevet d’invention de l’éclairage domestique à la bougie après l’invention d’Edison. C’est comme vouloir sortir un disque du calibre de Definitely Maybe à l’âge de 40 ans. On est dans cet ordre…
Mondrian - Isn’t it fun (chronique)

Mondrian – Isn’t it fun

Troisième sortie du label lyonnais Without My Hat Records mais surtout première sortie d’album chez ce label distingué, Isn’t it fun et ses cathédrales discrètes forcent le respect. Without My Hat Records braconne de nouveau sur les terres parisiennes et ramène dans son escarcelle le groupe Mondrian.

Plus dans Son du jour

[EXCLU] Vidéo : Cheval Fou – Couleurs Fantômes

Les premiers galops discographiques de Cheval Fou datent de 1993 avec un album héroïque et radical, trace d’un temps révolu et un morceau, la fin de la vie, voyage psyché visionnaire. Il se cabre à nouveau avec le premier extrait de Couteau Calme disponible le 12 novembre 2021 chez Marelle Music et L’Autre Distribution.
Scott Matthews – Wait in the Car

Vidéo : Scott Matthews – Wait in the car

Inside Scott Matthews. Depuis son premier album, Passing Stranger (2006), Scott Matthews a fait peau neuve. Bien sûr, sa voiture pourrait encore croiser celle de Dylan avec Dave Van Ronk même si ici c’est la route du doute et du questionnement intime qu’il parcoure de sa voix cajolante sur des synthés à la Cocteau Twins.
Palatine - Elenore2

Vidéo : Palatine – Elenore

Eleonore danse. Un exutoire, un jeu de séduction, des mouvements symboliques, esthétiques et éphémères. On entre dans la danse avec Palatine au son d’une guitare quasi country.