Vidéo : Hildebrandt – Vingt

Vingt tout seul. Hildebrandt bouleverse à nouveau avec cette déclaration poignante extraite de son formidable îLeL.

Hildebrandt dépoile sa chanson et nous met les poils. Son aveu matriciel pour ces grands yeux nous fait tomber à l’endroit dans un monde à l’envers, trop souvent de guingois. Avancer malgré tout avec le regard et le corps de l’être aimé ou pas. « Entends moi, je ne crois pas aux coups d’éclats », nous non plus.

Hildebrandt – Vingt (Session live @ La Briqueterie de La Grève-sur-Mignon)

Discographie

Hildebrandt - îLeL

hildebrandt-ilel

Tracklist : Hildebrandt - îLeL
  1. Docteur
  2. Garde tout bas
  3. Revers
  4. Attends
  5. Je suis deux
  6. Si ça va
  7. Émilienne
  8. Vingt
  9. Ce n'est pas qu'il fait froid
  10. Cannibale
  11. Travesti
  12. Qui de nous

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Hildebrandt - Docteur

Vidéo : Hildebrandt – Docteur

Prémonitoire le Docteur d’Hildebrandt qui figure sur îLeL sorti un vendredi 13 (septembre 2019). Avec son vocabulaire guerrier et anxiogène et son « docteur menteur », il nous fait une piqûre de rappel revigorante.
Hildebrandt - Attends

Vidéo : Hildebrandt – Attends

C’est sans doute la plus belle chanson d’îLeL, le beau disque d’Hildebrandt. Une mélodie simple, un texte simple et ces images de Petrozavodsk en Russie où il a passé quelques jours en février, avant tout ça, en solitaire.

Plus dans Son du jour

Stphanieacquette-chacunpoursoi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orvalcarlossibelius-leshumainsdabord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone-iguessimchanging

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »
Pierredemaere-enfantde

Vidéo : Pierre De Maere – Enfant de

Pierre De Maere sera assurément notre révélation des 38ème Victoires de la musique. Sa pop pétillante sans prétention pourrait faire de la concurrence rapidement à Angèle, on le lui souhaite tellement ce garçon irradie sur scène et touche déjà un public transi.