Là haut sur la colline !

Chose étrange que ce retour en grâce de Kate Bush ? et bien non et vous savez déjà pourquoi.

Alors que les plus jeunes se demandaient incrédules, c’est qui Kate ? Morgane Imbeaud et Robin Foster mixent leurs talents et deux titres pour gravir la colline. Bush chantait l’incommunicabilité des êtres, Is there so much hate for the ones we love, s’interessaient aux femmes et aux hommes qui échangent leurs places ou plutôt aux gens qui tentent de se mettre à la place d’autrui. Aujourd’hui, dans notre société égotique, ce titre dépareille assurément. Avec Morgane Imbeaud à la réalisation de cette vidéo, il s’agit davantage de reconnexions et de surimpressions. Au final de temps retrouvé qui évoque Proust : « L’Albertine réelle n’était guère qu’une silhouette, tout ce que s’y était superposé était de mon cru, tant dans l’amour les apports qui viennent de nous l’emportent sur ceux qui nous viennent de l’être aimé. » A méditer.

Morgane Imbeaud & Robin Foster – Running Up That Hill / Blue Lights At Dusk

Discographie

It doesn’t hurt me, do you wanna feel how it feels
Do you want to know, know that it doesn’t hurt me
Do you wanna hear about the deal I’m making
You, it’s you and me
And if I only could, I’d make a deal with God
And I’d get Him to swap our places
Be running up that road, be running up that hill
Be running up that building
Say if I only could, oh
You don’t wanna hurt me
But see how deep the bullet lies
Unaware I’m tearing you asunder
Oh, there is thunder in our hearts
Is there so much hate for the ones we love
Oh, tell me we both matter don’t we
You, it’s you and me
It’s you and me, you won’t be unhappy
And if I only could, I’d make a deal with God
And I’d get Him to swap our places
Be running up that road, be running up that hill
Be running up that building
Say if I only could, oh
You, it’s you and me
It’s you and me, you won’t be unhappy
Come on baby, come on darling
Let me steal this moment from you now
Come on angel, come on, come on darling
Let’s exchange the experience, oh
If I only could, I’d make a deal with God
And I’d get Him to swap our places
And be running up that road, be running up that hill

With no problems
Say if I only could, I’d make a deal with God
And I’d get Him to swap our places
Be running up that road, be running up that hill
With no problems
Say if I only could, I’d make a deal with God
And I’d get Him to swap our places
And be running up that road, be running up that hill
With no problems
Say if I only could
Be running up that hill
With no problems
If I only could, I’d be running out that hill
If I only could, I’d be running out that hill

Robin Foster en concert.
DateLieuTickets
11
Mai
2024

LAméthyste

Crozon (FR)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans News

Lasttrainoriginalmotionpicturesoundtrack

Last Train, the big mandale !

Comment ils en sont arrivés là ? Ils vous l’expliqueront très prochainement. Last train revient en version symphonique et c’est magistral. Ils avaient déjà vu grand avec The Big Picture, mais avec Heroin et ce qui va suivre, on vous promet une grosse mandale musicale.
Piche-ohmapiche

Piche net !

On était déjà allés à confesse avec Piche, l’OMNI découvert dans la saison 2 deDrag Race France. Avec Oh ma piche, il bouscule les codes et notre fondement et s’il n’ouvre pas les jeux, on lui décerne la médaille du déhanchement.
Astereotypie-9--1024x682

Chanson à caractère informatif !

Bon, d’accord on est de parti pris, on l’avoue, on adore Astéréotypie. Ils nous invitent une fois de plus au lâcher prise avec ce Calme-toi bouge tes genoux.
Louisecombier-nuitscinmatiqueselisagrosman

Les nuits de Louise

Louise Combier poursuit sa mue vers une pop sophistiquée et décomplexée. On attend un album avec impatience.