Adam Kesher - La Maroquinerie - 19.04.2010 (© Alain G.)
Adam Kesher - La Maroquinerie - 19.04.2010 (© Alain G.)

La première date du festival Just Rock ! a transformé la salle du Ninkasi Kao de Lyon en dance floor juvénile, looké et hype. Le trio lyonnais Welling Walrus qui avait sans doute convié ses amis a ouvert la soirée avec leur pop arc-en-ciel efficace, mâtinée parfois de ska, le chapeau melon du leader rappelant peut être Madness. C’est frais, sans prise de tête, le groupe défend crânement son premier album Golden Dawn avec mordant et ironie comme sur l’hymne We are hype.

Après cet amuse bouche, changement de siècle avec les Minitel Rose. Si l’objet fleuron de la technologie française ringarde et obsolète est rangé au fond du placard de votre grand-mère, ce n’est peut être pas pour rien. Les nantais proposent un set bruyant et irritant, on est surpris de voir ressurgir ces sons que l’on croyait enterré au fond du jardin de votre grand maman. Au début on sourit, ce n’est pas désagréable mais les criardes années 80 finissent par fatiguer, tout se ressemble voir lorgne du côté de Partenaire Particulier, les claviers aigrelets tournent au vinaigre, le temps d’un titre moins virulent, le chant se fait plus plaisant avant que les orgues vrombissent et dégueulent à nouveau une rythmique répétitive. Ce n’est tout simplement pas ma tasse de Cacolac mais cela plait au public venu pour suer et onduler son corps.

Discographie

Les bordelais d’Adam Kesher cloturent la soirée en nous prévenant que la route a été longue jusqu’à Lyon entre pluie et bouchons. Pourtant ils nous font emprunter le chemin sinueux d’une électro pop décomplexée, un périple sombre et lumineux comme dans Mulholand Drive, le film de Lynch auquel ils ont emprunté leur nom. Il y a ici aussi trois claviers mais contrebalancés par une guitare rythmique et une basse qui enrichissent considérablement les sonorités. Julien, leader du « gang of four » est un vrai poids sauteur, il manie le micro comme maître Yoda joue de son sabre laser, les plus jeunes voient chez Adam Kesher du Liars ou du LCD Soundsystem, les vénérables anciens se souviennent des débuts de Primal Scream ou de la folie des Happy Mondays. Est-ce le petit tricot multicolore suranné ou la morgue du chanteur qui le porte qui nous téléportent quelques instants à Mad-Chester ? En tout cas, leur dernier album porte bien son nom, la nature est défiée avec une musique hybride et décontractée, résolument du 21ème siècle.

Suite du festival Just Rock ! Mardi 19 octobre avec Ronan Siri, Hey Hey My My et Jil is Lucky au Ninkasi Kao.

Date : 16 octobre 2010

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Gruff Rhys - Lost Tribes

Vidéo : Gruff Rhys – Lost Tribes

L’Indiana Jones de la pop, Gruff Rhys n’a toujours pas retrouvé l’arche perdue ni la tribu d’amérindiens parlant gallois recherchée par son ancêtre John Evans en 1792, par contre il maîtrise parfaitement l’art de la mélodie gracile.
Just Rock #8

Just Rock? #8, tout simplement !

Le festival Just Rock #8 à Lyon aura lieu du samedi 4 octobre au lundi 13 octobre avec comme d’habitude une programmation variée et de qualité.
Alexis & the Brainbow

Alexis & the Brainbow brillent

Alexis & the Brainbow seront en concert avec Juveniles le jeudi 7 novembre au Marché Gare, l’occasion d’en savoir un peu plus sur un jeune groupe qui a brillé aux derniers Inrockslab.
Adam Wood - Parcours Folk

Adam Wood sort du bois

Adam Wood, 23 ans est originaire du fin fond de l’Auvergne, plus précisément d’Aurillac, ville où la chaleur humaine compense le terrible froid hivernal.

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]