Wide James Vincent McMorrow

© Rich Gilligan
James Vincent McMorrow sortira son septième album, Wide open, horses le 14 juin chez Nettwerk Music Group.

On se rappelle de la gentillesse de James Vincent McMorrow sur cette SK* session il y a plus de 13 ans. C’était ses débuts en solo et l’on a toujours suivi ses créations avec attention. Sur ce nouvel extrait Call me back, sa voix doudou musical nous emporte toujours autant.

« J’ai littéralement interprété l’album avant qu’il ne soit enregistré. Le but était d’exposer les défauts, mais aussi de mettre en valeur les petits moments spéciaux. C’était une expérience étrange, mais elle a très bien fonctionné. L’idée est simple : écrire des chansons et les interpréter en direct. Sans caméra, ce sont les meilleurs concerts que j’ai jamais donnés, ce qui est intéressant car personne ne connaissait la musique ! Tout le monde en faisait l’expérience. J’avais des amis dans le hall qui parlaient à des inconnus. Qui parle encore à des inconnus ? C’était charmant. C’était une expérience réconfortante pour toutes les personnes impliquées. Pour moi, l’album traite de la recherche d’un soulagement dans le cycle de la pression de la vie. Je ne pense pas que la théorie selon laquelle la modernité est synonyme d’amélioration tienne la route de nos jours. Plus nous ajoutons de technologie, plus tout le monde semble malheureux. Je ne veux pas revenir en arrière, mais j’ai ressenti un sentiment de nostalgie et de bonheur dans cet album. Il serait grandiose de ma part de penser que je peux vous offrir une libération profonde à travers les mots et les paroles, mais peut-être que je le peux… Le travail consiste à faire un disque que j’aime et, je l’espère, à offrir un répit. Peut-être pouvons-nous tous revenir à une vie où nous ne sommes pas si obsédés par la recherche d’un sens à absolument tout. Je suis reconnaissant d’être ici. Tout le processus a consisté à me reconstruire et à rétablir mon lien avec la musique, qui je suis et ce que je voulais être lorsque j’ai commencé à 20 ans. Je me bats comme tout le monde, mais je vais apprécier chaque moment que j’ai maintenant. Quand je donne des concerts, je veux que ce soit des concerts dont on parle pendant des années. Après avoir traversé des épreuves, je suis revenu à un point où je peux me voir très clairement dans la musique et je sais ce que je peux faire. »

James Vincent McMorrow sera en concert à la Maroquinerie le 17 Juin 2024.

James Vincent McMorrow – Call me back

I guess right
You called me back
If you can’t stand me then nobody can
Estate sale
I hold your hand
We look at prices on a TV stand
Decent chance
There’s no other place
Drifting slowly into outer space
On beach towels
We start again
Water howling by a grain of sand

But I don’t want to talk too late
I don’t mean to tie you up in knots
In time I’ll tell you everything
If honesty is all we ever had
It could tear the sun in half
Take it all, I know I can, I’ll take it

The pale grey
I’m staring at
Subtle cracks along a ceiling fan
For newness
We decorate
Brand new paint to lessen complication

Zero chance that there’s another love
You and me, and then the sky above
Remove trees
From Augustine
Brand new plants, mainly evergreen

But I don’t want to talk too late
And I don’t mean to tie you up in knots
In time I’ll tell you everything
If honesty is all we ever had
It could tear the sun in half
Take it all, I know I can, I’ll take it

Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again
Take it all again

James Vincent McMorrow - Wide open, horses

James Vincent McMorrow en concert.
DateLieuTickets
15
Juin
2024

Barbican Centre

London (United Kingdom)
TICKETS
17
Juin
2024

La Maroquinerie

Paris (FR)
TICKETS
19
Juin
2024

Royal Theater Carré

Amsterdam (Netherlands)
TICKETS
21
Juin
2024

Säälchen

Berlin (Germany)
TICKETS
01
Juil
2024

Real Jardín Botánico Alfonso XIII

Madrid (Spain)
TICKETS
15
Juil
2024

El Rey Theatre

Los Angeles (United States)
TICKETS
16
Juil
2024

The Chapel

San Francisco (United States)
TICKETS
18
Juil
2024

Aladdin Theater

Portland (United States)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

James Vincent McMorrow & The Theodora Byrne Ensemble – The Less I Knew

Vidéo : James Vincent McMorrow & The Theodora Byrne Ensemble – The Less I Knew

Avoir un cœur battant. Ce n’est pas seulement un cœur qui bât. Mais c’est aussi un cœur qui lutte, qui s’échine, qui ferraille. Et quand en plus ce cœur palpite avec un chœur, celui du Theodora Byrne Ensemble créé pendant l’éloignement du confinement, on peut peut être guérir et effacer quelques cicatrices.
James Vincent McMorrow

Pris dans les phares

Il y a des retours qui font du bien. Après Elvis Perkins, revoilà notre irlandais préféré James Vincent McMorrow sans nouvelles depuis deux ans avec un nouveau titre, Headlights.

James ne baisse pas la garde

Oubliez le dernier Franck Ocean, après Rising Water, James Vincent McMorrow nous bouge en douceur avec Get low.

Plus dans News

Yvesmariebellot-collecontremoi

A la colle

Yves marie belloT chante le temps qui passe et l’amour absolu et c’est bougrement beau.
Thehauntedyouth-intoyou

Roulez jeunesse !

Revoilà The Haunted Youth avec Into you, un titre qui entre bien dans notre tête. Nous non plus, nous ne voulons pas rester seuls.
Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.
Orsojesenskaaveccabane-effacerlamer

Le bon moment

Il y a un peu moins de dix ans sortait un album merveilleux que nous réécoutons souvent. Effacer la mer d’Orso Jesenska est un bijou de caresses musicales, de temps heureux suspendu, de plongée dans une beauté qui tremble.