Pierre Lapointe seul au piano

D’ordinaire très entouré, Pierre Lapointe s’est récemment lancé dans une tournée solo, destinée à montrer que derrière des orchestrations savamment travaillées se trouvent des morceaux toujours solides, aux mélodies imparables, dont les textes atypiques ont de quoi heurter et hanter.

Avec ce Seul au Piano, il semble se dévoiler encore un peu plus, n’ayant désormais plus aucune possibilité de se réfugier derrière de quelconques artifices. Le pari lancé par le québécois est globalement réussi, notamment lorsque ses chansons les plus tonitruantes (Deux par deux rassemblés, Au bar des suicidés) révèlent des trésors de mélancolie sous l’effet de ce minimalisme soudain. On touche même au sublime avec Le lion imberbe, déjà symbole de la symbiose entre la grandiloquence et la pudeur de La forêt de mal-aimés, le meilleur album de l’artiste.

Pierre Lapointe - Pierre Lapointe Seul Au Piano

Moins convaincants hélas, les instants où Lapointe reprend dans un silence de cathédrale des morceaux qui se montraient déjà très discrets sur les albums. Le bouleversant Au 27-100 rue des partances n’hérite ainsi que d’une interprétation sans plus value, copie quasi conforme de la version album. Reste que la qualité supérieure d’écriture et d’interprétation du monsieur rend ce Seul au Piano assez incontournable, d’autant qu’il parvient à éviter sur (presque) toute la longueur du disque de dispenser ses habituels traits d’humour, à la fois hilarants et perturbants pour un public venu avant tout dans le but d’être bouleversé par la poésie végétale de ce chanteur absolument hors norme.

Pierre Lapointe – Seul au piano

Cela pourrait vous intéresser

Nicolascommentavecbrisaroch-nahui

Venus aztèque !

Nahui fait partie de la galerie de portraits du dernier excellent disque de Nicolas Comment, Blason. Ce titre vient d’être mis en images par lui-même et Christophe Acker avec Brisa Roché et Milo McMullen.
Franoizbreut-odeauxvers

Mise aux vers

Entre la terre et l’argile, la voix séraphique de Françoiz Breut volute avec cette ode aux vers, premier extrait de son nouvel album qui sortira le 19 avril.
Landryverdy-pouruneautre

[EXCLU] La faute de l’amour

L’amour défunt est un sujet récurrent de chansons. Avec Pour une autre Landry Verdy évoque une situation plus inhabituelle « parce que l’amour est au delà du genre ».

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.