Virgo Four : Resurrection

Émouvant. Voilà ce qui me vient à l’esprit à l’écoute du « nouvel » album de Virgo Four « Resurrection ». L’effet produit est équivalent à ce que vous éprouveriez si vous retrouviez des vieux copains perdus de vue depuis 20 ans.


On ne va pas refaire l’histoire de la musique mais on peut juste constater que la gestion désastreuse du label Trax et un désintérêt de la part du patron Larry Sherman pour la musique de Virgo Four a fait que le groupe n’a sorti qu’un seul album sous ce nom, et tout ça car le chien de Larry Sherman les avait appréciés, l’anecdote est véridique… On les retrouve également sous le nom Ace & The Sandman en 1992 et M.E en 1989 et 1990. L’écoute de « Resurrection » vous plongera en plein Summer Of Love lorsque la déferlante acid-house nous est parvenu avec le retard qu’on sait… Il est amusant de constater que malgré une idée fortement ancrée et entretenue par certains médias l’histoire de la techno et de la house ne se limite pas à Chicago et Detroit et Virgo Four nous le prouve d’une bien belle façon, en effet difficile de ne pas entrevoir des bribes de Kraftwerk, New Order et autres joyeusetés antédiluviennes dont les américains se seraient inspirés. Derrick May n’a-t-il pas dit un jour à propos de la techno : « C’est une erreur totale, comme Detroit. C’est comme si Kraftwerk et George Clinton se trouvaient coincés dans le même ascenseur… ».

Virgo Four – Legowelt Resurrection Megamix

Cela pourrait vous intéresser

Jay-jayjohanson-finally

Vidéo : Jay-Jay Johanson – Finally

Finally est enfin mis en images. Ce titre sensuelo-envoûtant de notre dandy suédois préféré, Jay-Jay Johanson méritait cet écrin en noir et blanc réalisé par Renata Litvinova.
Mézinc © Julien Monnet

Vidéo : Mézinc – Moth

Le mézigue Mézinc, c’est Star Wars a lui tout seul. Il dirige ses synthétiseurs et ses lumières comme on piloterait le Faucon Millénium. Sa musique est une forme d’hyperpropulsion vers un univers aux couleurs changeantes et aux sonorités fascinantes.

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.