Garciaphone – Silt

Garciaphone
Garciaphone est le joyau le mieux gardé du coffre fort à merveilles de l'écurie Kütu Folk Records, label aux doigts d'or clermontois.


On attendait depuis longtemps qu’Olivier Perez livre enfin ses délicates compositions « caravagesques », mûries dans la solitude de sa cabane. Laissez-vous prendre dans cette glaise protéiforme, ce limon régénérant. C’est beau, tout simplement.

Garciaphone – Silt

Discographie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Garciaphone impressionne

Après nous avoir impressionné avec l’un des plus beaux disques de 2017 (que l’on écoute toujours en 2018), voilà que Garciaphone publie un joli clip avant de jouer quelques concerts.
Garciaphone - Dreameater

Garciaphone – Dreameater

Bon, autant le révéler sans ambages, le nouveau disque de Garciaphone, la pépite la plus précieuse du Klondike auvergnat est sublime.
Festival de la Pamparina 2012

Complètement Folk

Encore un festoche gratuit de qualité ce week-end (6,7 et 8 juillet) à Thiers la capitale du canif sise dans le parc Livradois-Forez en Auvergne. Alors pourquoi parler de celui-ci plus que d’un autre et bien parce que vous pourrez retrouvez à la Pamparina plein d’artistes que l’on aime particulièrement sur Soul-Kitchen comme Saint Augustine, […]

Plus dans Son du jour

Bethgibbons-reachingout

Vidéo : Beth Gibbons – Reaching Out

On n’attend plus Portishead dont on doute un retour discographique alors on se contente de la diva du Devon, Beth Gibbons qui sort un album solo, Lives Outgrown le 17 mai chez Domino Record.
Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.