Bon, autant le révéler sans ambages, le nouveau disque de Garciaphone, la pépite la plus précieuse du Klondike auvergnat est sublime.

Baudelaire écrivait « La vie a une fin, le chagrin n’en a pas. » C’est peut-être pour cela qu’il permet d’écrire de merveilleuses chansons. Son précédent disque, Constancia plus électrique prouvait définitivement que les 8567 km entre le Puy de Dôme et le Mount Hood en Oregon n’étaient qu’une broutille. Avec Dreameater, on change de braquet. Ce disque est un enchantement, un éblouissement qui n’a rien à envier au spleen de Sparklehorse ou à l’élégie d’Elliot Smith.

Entre douceur et nonchalance, limpidité et simplicité, la voix d’Olivier Perez vous saisit, vous engourdit paisiblement, vous emporte tendrement vers ce Oh sleepless world, un titre où tout est léger, des rares notes de piano à la basse, des chœurs au jeu de batterie. Comment ne pas succomber à cet Every Song of Sorrow is new, titre à la profonde humanité, au refrain enivrant. Et tout le disque est de ce niveau, un immense hug musical, épaulé amicalement par Matthieu Lopez (Matt Low), Zacharie Boissau (Zak Laughed) et Clément Chevrier (The Delano Orchestra).

Jamais les instruments acoustiques n’ont été aussi frémissants et palpitants. L’auditeur a l’impression d’être dans la maison bleue où ces miniatures ont été enregistrées entre autre par Christophe Adam. Jamais la solitude, la mélancolie, voir la mort n’ont été aussi enthousiasmantes comme sur Deadstar ou A hole of the universe. Mais Olivier Perez l’avoue sur I’ll be a riddle, « n’essaye pas de me trouver, […] je serai ton énigme. » Certains textes sont infiniment poétiques comme ce court Dusk à lire sur la pochette comme tous les autres titres.

Ce mangeur de rêves est donc à écouter urgemment et précieusement, il vous fera traverser l’automne, l’hiver et tout le reste de l’année, vous ne perdrez pas votre temps.

Garciaphone - Dreameater

Garciaphone - Dreameater

Tracklist : Garciaphone - Dreameater
  1. Don't Let It Die Like This
  2. Oh Sleepless World
  3. Heirmet
  4. I'll Be A Riddle
  5. Mourning Of The Day
  6. Deadstar
  7. Every Song Of Sorrow Is New
  8. A Hole In The Universe
  9. Our Time To Spare
  10. Dusk

Garciaphone – Dreameater
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Garciaphone impressionne

Après nous avoir impressionné avec l’un des plus beaux disques de 2017 (que l’on écoute toujours en 2018), voilà que Garciaphone publie un joli clip avant de jouer quelques concerts.
Festival de la Pamparina 2012

Complètement Folk

Festival de la Pamparina 2012 Encore un festoche gratuit de qualité ce week-end (6,7 et 8 juillet) à Thiers la capitale du canif sise dans le parc Livradois-Forez en Auvergne. Alors pourquoi parler de celui-ci plus que d’un autre et bien parce que vous pourrez retrouvez à la Pamparina plein d’artistes que l’on aime particulièrement…
Spector @ Printemps de Bourges 2012

Live Report, le lapin d’Alice au Printemps de Bourges

En France, il y a des dizaines de festivals, mais il n’y a qu’un seul Printemps de Bourges. Lancé en 1977 sous l’égide de Daniel Colling, sa vocation primaire était de donner une voix à une partie émergente de la chanson française qui était mise de côté, et laissée pour compte au profit des stars…

Trans Musicales de Rennes, dites 33

Rennes sera pour la 33ème année la capitale de la musique innovante et non marketée les 1er, 2 et 3 décembre prochain. Trans, trans genre, trans générationnel, trans époque, trans frontalier, et au final transmutation. Un festival ouvert non pas sur demain mais sur après demain qui propose une vraie alternative au mainstream rampant.

Kütu Folk Records invité aux Trans

Dans notre cuisine, on aime la couture et les artistes de chez Kütu Folk Records. Tous sont différents et pourtant si proches avec pour point commun la sincérité et la conception de ces fameuses pochettes uniques par les groupes, sans l’intervention d’un division de Panzer du marketing. Le label séduit de plus en plus d’artistes…

Plus dans Chroniques d'albums

The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.
Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once

Ceci sera une chronique basique d’un disque né grâce à une rencontre autour d’une reprise a cappella de Burt Bacharach et qui doit autant à Scott Walker qu’à Lee Hazelwood.
Belfour - Si la rivière coule

Belfour – Si la rivière coule

Belfour, duo composé des magnétiques Lucie Mena et Michael Sacchetti, prend des chemins de traverse pour atteindre des cimes des arbres centenaires du Colorado.
Dinosaur Jr - Sweep

Dinosaur Jr. – Sweep It Into Space

Né avant la chute du Mur de Berlin, Dinosaur Jr. n’est pas touché par les années qui passent. Et ce n’est pas une pandémie qui va calmer les velléités sonores de ce trio américain… Enregistré en partie en 2020, ce douzième album fait des merveilles et nous propulse dans le monde d’avant tout en espérant…
The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.