Octo Octa – Rough, Rugged, And Raw

Il semblerait que ce que l'on retiendra de cette année en matière de house est le flashback vers un musique primitive et dansante telle qu'on a pu l'entendre au Heaven à Londres, au Trans Paris Rêve au début des années 90 pour situer la tonalité générale.


Ce n’est pas la cassette d’Octo Octa dont l’écoute va provoquer sans nul doute des remontées d’ecstasy à pas mal de quarantenaires et cinquantenaires qui contredira mon propos. Ici, tout respire la joie béate, l’hédonisme, le plaisir idiot de danser, cette idée de house-nation dont il est bien difficile de trouver une trace sur les dancefloors en 2011. Rien d’étonnant donc à trouver derrière cette cassette, au fait c’est aussi le retour de la cassette, le label 100 % Silk dont de nombreuses sorties rendent un bien bel hommage à cette époque, Sir Stephen en tête. Octo Octa, originaire de Dover dans le New Hampshire semble bien jeune pour avoir vécu les Summer Of Love, cela ne l’empêche en rien de faire comme si sa jeunesse en avait été marquée à jamais. Il va juste falloir retrouver ce bonnet fluo et ce sifflet et faire comme si nous avions encore vingt ans et que le monde nous appartenait même si l’on sait bien que c’est faux…

Octo Octa - Rough, Rugged, And Raw

Cela pourrait vous intéresser

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Brisa Roché & IX

I want my BRMD !

Attention. Alerte OMNI. Brisa Roché & IX (prononcer ixe nous précise t-on) bousculent le dress code musical avec leur « Heavy Dreaming pop » qui ne rentre pas dans les cases.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.