Royal Baths – Better Luck Next Time

Royal Baths - Better Luck Next Time
Royal Baths est un duo de la baie de San Francisco, formé de Jeremy Cox et Jigmae Baer que l'on retrouvait au coté de Thee Oh Sees ou Ty Segall. Le groupe sort son second album, Better Luck Next Time, chez Kanine Records.

Royal Baths

Le son de Royal Baths est brute, sec, âpre et rugueux, saturé, minimaliste et lo-fi. Les guitares sont crades à souhait, la voix de Jeremy Cox est bancale mais assurée, très en avant ; contrebalancée par la voix féminine de Jigmae Baer. Le duo est lugubre et sensuel sur Burned où les voix et les guitares entament un pas de deux, blues et lascifs sur Faster, Harder où le duo martèle qu’il aime sa Teenage Girl. On veut bien le croire. Be affadi of Me est presque psyché avec sa guitare qui se prend pour une sitar, le Mystique Midnight Voodoo porte bien son nom, avec ses voix qui hurlent à la lune etc, etc, etc jusqu’au Someone New qui clôt l’album dans un morceau d’une lenteur outrageusement sexuelle.

On peut leur en coller des labels : Shoegaze, Lo fi, Psyché, Blues, Americana… La vérité de Royal Baths, c’est qu’il sont vraiment Rock’n’Roll, sales, abimés, lubriques. Et complètement atemporel.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]