Soko – I Thought I Was An Alien

Soko - If I Was An Alien
Soko à fait le buzz sur MySpace à l'époque ou c’était encore possible avec I'll kill her. Suivra un E.P, un exil à Los Angeles et plusieurs films. Le premier album de Soko c'était presque une Arlésienne. Et puis en 2012, Soko est à l'affiche de Bye Bye Blondie, deuxième adaptation d'un roman de Virginie Despentes, et le 20 février sort enfin son premier album, I Thought I Was An Alien.

Soko

De son propre aveu elle voulait prendre son temps. Faire un album qui lui ressemble. Qui ne soit pas trop produit. Alors elle travaille avec Fritz Michaud, celui la même qui avait participé au From A Basement On The Hill d’Elliott Smith. Et qui se trouve être un des albums préférés de Soko. En plus madame a bon gout…

I Thought I Was An Alien s’ouvre avec I want to make it new with you. Une chanson en forme de mode d’emploi et de miss en garde.

Discographie

You will discover me through my songs
learn my heartbreaks and fears and depression
hear all the cracks and the lack of talent
and i hope that you don’t hate me by then

Soko – I Thought I Was An Alien

Un peu comme si Soko s’adressait à nous, elle pose ses états âmes, ses angoisses, ses tripes sur la table. Posée dans votre salon avec une guitare, Soko se raconte, murmurant, susurrant à votre oreille. La voix de Soko est tremblante, presque étranglée par des sanglots. Mais étrangement assurée dans l’intention.
Certains morceaux sont d’une tristesse infinie, comme We Might Be Dead By Tomorrow où elle s’inspire des morts jalonnant son histoire ou For Marlon, dédié à un ami addict. D’autres d’une luminosité hors paire (Distruction Of The Disgusting Ugly Hate). Certains ont des arrangements guitare-voix, au service minimum. D’autres sont plus fournis, avec des nappes de cordes, des harmonies vocales, des touches de claviers discrets… Toujours intime quoi qu’il en soit.

I Thought I Was an Alien est une errance introspective que Soko nous fait partager. L’atmosphère ne défaille jamais, les arrangements sont toujours mis au service de l’ambiance. On s’y installe confortablement et on partage ses secrets et ses failles, les petits bouts d’autobiographies que Soko a mis en musique. Déjà un des bons albums de 2012.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
2 réponses sur « Soko – I Thought I Was An Alien »

quoi ? c’est une grosse daube cet album! Rien à voir avec Elliott Smith que j adore!
On se croirait revenus en 2007 en pleine folkeries dépressivo hippies…je voulais aimer mais vraiment hyper décevant!
Gaston of Paris

Effectivement pas grand chose à voir avec Elliott Smith (Qui arrive très très largement dans mon trio de tete) hormis Fritz Michaud et peut etre le son lo fi qu’on pouvait entendre dans Roman Candle… Encore que.
Mais j’adore cette album, de Soko. Alors que j’ai pas vraiment aimé les Folkeries hippies de ces dernières années. Je rajoute que j’aime pas les hippies de toutes façons… Je sais pas, c’est l’honneteté, le coté dénuement du son qui m’ont plu.
Mea Culpa. Mais je persiste et signe.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Lawrence Rothman - H

Vidéo : Lawrence Rothman – H

Après avoir emmené Soko dans un trip oppressant avec Users, Lawrence Rothman convie les danseurs expérimentaux de Wife dans un sabbat excentrique et étrange.
clip : Soko – We Might Be Dead By Tomorrow - music video

clip : Soko – We Might Be Dead By Tomorrow

On l’a attendu longtemps le premier album de Soko. Il est enfin arrivé cette année et il n’est pas décevant. Quelques temps plus tard, Soko faisait un retour remarqué au ciné dans le rôle d’une jeune punk lesbienne dans Bye Bye Blondie de Virginie Despentes. Cette semaine Soko revient avec le clip de We Might […]
Soko (concert @ La Flèche d'Or, 7 octobre 2007)

Soko au Café de La Danse

Le concert de Soko au Café de la Danse était sold out depuis un moment. Celle qui sortait son premier album au début de l’année a visiblement séduit son public.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.