clip : Elements 4 – Keep Your Control

Elements 4 - Keep Your Control
Elements 4 - Keep Your Control Ils sont quatre frères et soeur haguenoviens, ils sont jeunes et pleins d’énergie. Ils ont sorti un 4 titres, Our dimension, "deux chansons légères, deux plus sombres" et ce Keep you control fait plutôt partie de la première catégorie. C'est frais comme une bonne horchata un soir de mai.

Elements 4

Elements 4 – Keep Your Control

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Vidéo : Elements 4 – Bleu Brume

La fratrie strabourgeoise Elements 4 sortira un nouvel EP, YNG WØLVS le 20 avril et la veille sera sur la scène des 3 P’tits Cochons au printemps de Bourges.
Elements 4

5 questions à Elements 4

SK* a demandé à une trentaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Elements 4, la fratrie musicale d’Haguenau qui vient de remporter le Firestone Music Talents et de jouer à Rock en Seine. Ils […]

Plus dans Son du jour

Cyril Mokaiesh - La fin du bal avec Élodie Frégé

Vidéo : Cyril Mokaiesh – La fin du bal avec Élodie Frégé

Que du beau monde sur le cinquième album de Cyril Mokaiesh. Dyade est un ensemble de deux éléments qui se complètent. On croise alors Alma Forrer, Calogero, Laura Mokaiesh, Keren Ann, Dominique A, Clara Ysé, Mélanie Doutey, Pierre Guénard (Radio Elvis), Florent Marchet, Raphaële Lannadère et sur La fin du bal, Élodie Frégé.
thewavepicturaces-flightfromdestruction3

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.