Catégories
Chroniques d'albums

Phoebe Jean And The Air Force – Heartbreakers

Phoebe Jean & The Air Force - Heartbreakers

Phoebe Jean & The Air Force est de Baltimore. Comme Beach House et Animal Collective. Mais la chanteuse n’a pas grand chose à voir avec ces deux groupes. Oui parce que malgré son nom, Phoebe Jean & The Air Force est un One Woman Band. Enfin pour l’instant. Parce que de son propre aveux, Phoebe Jean cherche trois musiciens. Une section rythmique. Trois mecs qui joueraient de la batterie comme personne. En attendant, Phoebe Jean voyage dans tous les US. Son premier album, Heartbreakers, est composé entre Paris, Berlin et Los Angeles. C’est peut être de là que lui vient son style musical, véritable collage d’esthétiques contemporaines.

Phoebe Jean & The Air Force

Day is gone est son premier single. Morceau électro groove qui devrait faire un véritable carton dans les clubs. Vraie invitation à la danse, entre grosse basse et gimmick de synthé, ce morceau catchy est suivi par le non moins efficace Luvz 4 Real. Phoebe Jean And The Air Force oscille entre force et délicatesse (King Size Bed ou le déroutant instrumental Circle One).
Electro, Pop, Hip hop, Trip hop, touche indus, dub… Phoebe Jean And The Air Force a oublié d’être monotâche. La seule constante c’est un groove indéniable, aussi bien dans le flow que dans les instrus. Un son presque Lo fi, loin des supers productions électro qui donne à l’ensemble une couleur authentique et brute. Sensation encore exacerbée par la voix de Phoebe Jean ; une voix serrée et intense qui chante aussi bien qu’elle rape.

Phoebe Jean And The Air Force – Day Is Gone

Le 2 Juin, Phoebe Jean And The Air Force était au club parisien l’International. La petite foule, très féminine, par un mécanisme physique encore inexpliqué mais très courant, fuit les abords de la scène pour laisser un arc de cercle vide. Qu’à cela ne tienne. Phoebe Jean tourne les retours et jouera là, dans la salle, au milieu du public. Pour l’occasion, ses compositions revêtent des sonorités qui oscillent entre hip hop plus ou moins vintage et Dub step fusionné à de la Drum n bass. Phoebe Jean sautille, frétille, balance et ondule son long corps au look Pop/Hip hop/ Hipster, tente des acrobaties à demi foirées, joue de pauses gangsta rap, quand elle ressemble plus à une jeune femme fraiche et presque naïve, un peu lunaire. Sur scène, Phoebe Jean à l’air de s’amuser autant que nous et semble n’être guidée que par l’envie et la spontanéité.

Phoebe Jean And The Air Force est probablement le résultat de son temps et Heartbreakers propose une bande son pour jeunes urbain(e)s bien encré(e)s dans son époque. La chanteuse de Baltimore est déjà annoncée comme la star montante du milieu underground par le New York Times. Ses tournées se font entre club électro plus ou moins underground et évènements LGBT. En France la communauté lesbienne l’a déjà adoptée et son set à la Wet For Me (soirée du collectif Barbieturix) le 24 Mai a ravi l’assistance. Il y a fort à parier qu’on parlera d’elle cet été. Espérons juste qu’elle ne sera pas qu’un produit de saison.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Roxaane - Contresens

Roxaane la lumineuse !

Chronique d’un carton annoncé. On vous a déjà prévenu, Roxaane sera une très grande si elle ne va pas à contresens. Encore que.
Photos: Bigflo et Oli @ Halle Tony Garnier, 23-01-2019

Bigflo et Oli : ils sont !

Ils sont les rappeurs qui revendiquent fièrement leur accent chantant du sud ouest, le même que celui de mon amie Audrey, celle qui aurait été ma Big Flo si j’avais été Oli.
l'envoutante

Vidéo : L’Envoûtante – Vite Stressé (quand c’est trop carré)

L’Envoûtante est un architexte. Bruno Viougeas balance ses putains de textes sur la batterie de Sébastien Tillous entre colère et désillusion. Mais comment ne pas l’être face à tous ces Outrages à l’intelligence et à la pseudo démocratie qu’on nous vend à coup de compromission, de corruption et de démissions.
Roxaane - Esprit qui doute

Vidéo : Roxaane – Esprit qui doute

Roxaane doute. Normal quand on embrasse une carrière semée de chausses trappes et d’embûches. Pourtant, nous, on ne doute pas de son jeune talent qui mérite même un triple A.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…