Catégories
Chroniques d'albums

Phoebe Jean And The Air Force – Heartbreakers

Phoebe Jean & The Air Force - Heartbreakers

Phoebe Jean & The Air Force est de Baltimore. Comme Beach House et Animal Collective. Mais la chanteuse n’a pas grand chose à voir avec ces deux groupes. Oui parce que malgré son nom, Phoebe Jean & The Air Force est un One Woman Band. Enfin pour l’instant. Parce que de son propre aveux, Phoebe Jean cherche trois musiciens. Une section rythmique. Trois mecs qui joueraient de la batterie comme personne. En attendant, Phoebe Jean voyage dans tous les US. Son premier album, Heartbreakers, est composé entre Paris, Berlin et Los Angeles. C’est peut être de là que lui vient son style musical, véritable collage d’esthétiques contemporaines.

Phoebe Jean & The Air Force

Day is gone est son premier single. Morceau électro groove qui devrait faire un véritable carton dans les clubs. Vraie invitation à la danse, entre grosse basse et gimmick de synthé, ce morceau catchy est suivi par le non moins efficace Luvz 4 Real. Phoebe Jean And The Air Force oscille entre force et délicatesse (King Size Bed ou le déroutant instrumental Circle One).
Electro, Pop, Hip hop, Trip hop, touche indus, dub… Phoebe Jean And The Air Force a oublié d’être monotâche. La seule constante c’est un groove indéniable, aussi bien dans le flow que dans les instrus. Un son presque Lo fi, loin des supers productions électro qui donne à l’ensemble une couleur authentique et brute. Sensation encore exacerbée par la voix de Phoebe Jean ; une voix serrée et intense qui chante aussi bien qu’elle rape.

Phoebe Jean And The Air Force – Day Is Gone

Le 2 Juin, Phoebe Jean And The Air Force était au club parisien l’International. La petite foule, très féminine, par un mécanisme physique encore inexpliqué mais très courant, fuit les abords de la scène pour laisser un arc de cercle vide. Qu’à cela ne tienne. Phoebe Jean tourne les retours et jouera là, dans la salle, au milieu du public. Pour l’occasion, ses compositions revêtent des sonorités qui oscillent entre hip hop plus ou moins vintage et Dub step fusionné à de la Drum n bass. Phoebe Jean sautille, frétille, balance et ondule son long corps au look Pop/Hip hop/ Hipster, tente des acrobaties à demi foirées, joue de pauses gangsta rap, quand elle ressemble plus à une jeune femme fraiche et presque naïve, un peu lunaire. Sur scène, Phoebe Jean à l’air de s’amuser autant que nous et semble n’être guidée que par l’envie et la spontanéité.

Phoebe Jean And The Air Force est probablement le résultat de son temps et Heartbreakers propose une bande son pour jeunes urbain(e)s bien encré(e)s dans son époque. La chanteuse de Baltimore est déjà annoncée comme la star montante du milieu underground par le New York Times. Ses tournées se font entre club électro plus ou moins underground et évènements LGBT. En France la communauté lesbienne l’a déjà adoptée et son set à la Wet For Me (soirée du collectif Barbieturix) le 24 Mai a ravi l’assistance. Il y a fort à parier qu’on parlera d’elle cet été. Espérons juste qu’elle ne sera pas qu’un produit de saison.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Little Simz - Introvert

Vidéo : Little Simz – Introvert

Introvert ouvre le nouvel album de Little Simz Sometimes I Might Be Introvert disponible le 3 septembre sur son propre label, Age 101 Music et ce titre donne le ton avec son intro ample, ses accents symphoniques et ce flow qui coule de source, véritable liquide en fusion.
LO - Amsterdam

Vidéo : LO – Amsterdam

On avait quitté LO mort-né, on le retrouve à Amsterdam ou plutôt avec Amsterdam vu comme une femme libre et revêche.

L’amoür selon Cabadzi

On ferme les yeux avec Cabadzi et l’on imagine le grand amour, éparpillé façon Puzzle dans notre société hightech qui éloigne plus qu’elle ne rapproche.
Carole Pelé - Premier EP.7

5 questions à … Carole Pelé

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Carole Pelé qui gravit la montagne et nous émeut avec le flow flamboyant de son Premier EP disponible ce jour. On…
Jay-Jay Johanson - Romeo2

Vidéo : Jay-Jay Johanson – Romeo

« La séparation est un si doux chagrin. » dit Juliette à Roméo et depuis 1594, rien n’a changé. Jay-Jay Johanson presse notre cœur abîmé avec son Romeo rouge sang en espérant éviter le drame.

Plus dans Chroniques d'albums

The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.
Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once

Ceci sera une chronique basique d’un disque né grâce à une rencontre autour d’une reprise a cappella de Burt Bacharach et qui doit autant à Scott Walker qu’à Lee Hazelwood.
Belfour - Si la rivière coule

Belfour – Si la rivière coule

Belfour, duo composé des magnétiques Lucie Mena et Michael Sacchetti, prend des chemins de traverse pour atteindre des cimes des arbres centenaires du Colorado.
Dinosaur Jr - Sweep

Dinosaur Jr. – Sweep It Into Space

Né avant la chute du Mur de Berlin, Dinosaur Jr. n’est pas touché par les années qui passent. Et ce n’est pas une pandémie qui va calmer les velléités sonores de ce trio américain… Enregistré en partie en 2020, ce douzième album fait des merveilles et nous propulse dans le monde d’avant tout en espérant…
The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.