clip : Erotic Market – Rumblin

Erotic Market - Rumblin
Et si la surprise de la rentrée venait d'un duo lascif lyonnais du nom d'Erotic Market ? Marine Pellegrini et Lucas Garnier proposent une électro hybride, un Shiva musical entre Camille et Olivia Merilahti.


On attend donc avec impatience la suite de ces borborygmes dans un album très prochainement et en concert à Lyon au Marché Gare en première partie de Alt-J le 26 novembre et avec Alligator et Jesus is my girlfriend au Kraspek Myzik le 8 novembre pour le festival Riddim Collision.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Billie fait son French Kiss

Billie à l’appel

Au Club Transbo à Lyon, c’est devenu une institution, on roule des pelles aux artistes du cru en leur proposant une carte blanche pour découvrir leur répertoire et leurs coups de cœur, accompagnés sur scène d’invités de leur choix.
Erotic Market - I want to be some booty

Vidéo : Erotic Market – I want to be some booty

Blahblahrians d’Erotic Market est sorti en avril dernier, avec I want to be some booty, les mondes parallèles se côtoient, fusionnent dans univers sombre et inquiétant où Marine se mue en gourou d’un Lyon ésotérique souterrain.

Plus dans Son du jour

Alanvega-mercy

Vidéo : Alan Vega – Mercy

L’exhumation des archives d’Alan Vega se poursuit après Mutator en 2021, voici Insurrection qui sortira le 31 mai chez In The Red.
Bethgibbons-reachingout

Vidéo : Beth Gibbons – Reaching Out

On n’attend plus Portishead dont on doute un retour discographique alors on se contente de la diva du Devon, Beth Gibbons qui sort un album solo, Lives Outgrown le 17 mai chez Domino Record.
Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.