Le Joueur de luth, Le Caravage
Le Joueur de luth, Le Caravage

Quatre playlists supplémentaires, l’occasion de découvrir la bande son de l’été de Frànçois & The Atlas Mountains, d’Anouk Aïata, de Luc Hernandez et de Bikini Machine.

Frànçois & The Atlas Mountains

Frànçois et son gang fantasque ont déplacé les montagnes cette année, entre concerts tout sourire, duo avec Françoiz Breut sur l’excellent E Volo Love ou production du premier album de Rozi Plain. On est entré dans la grisaille de l’automne, le moment d’écouter son top 5 de l’été.

1. Frank Ocean – Pyramids

Grosse promo á Londres sur tout les billboards, les mentions 5 étoiles abondent pour qualifier le 1er album de Frank Ocean. J’avais beaucoup aimé un titre précédent « Swim Good ». J’ai téléchargé Channel Orange et j’ai beaucoup apprécié sa minimalité.
http://vimeo.com/49497576

2. Sleeping States – London Fields

J’ai passé l’été á coté de ce coin de Londres que j’ai longtemps imaginé par ce titre rêveur de Sleeping States

3. The Meters – Stormy

Un instrumental Soul. Très chaud et lourd pour me souvenir de la sensation d’étouffement d’un été passé á Londres.
http://www.youtube.com/watch?v=FlkO3e5RNT0

4. Barbarossa – Butterfly Plague

Parce que j’ai passé beaucoup de temps avec l’auteur de cette chanson á chercher des cannettes de ‘Coconut Wate’r dans les rues de Shoreditch.

5. Etienne Daho – Heures Hindoues

Pour oublier cette putain de pluie qui m’a pourrie l’été.
http://www.youtube.com/watch?v=_kWoGHjptB4

Anouk Aïata

Anouk n’a rien d’un esquimau, au contraire elle brûle de parcourir le monde et de faire un pont entre deux rives avec un premier EP qui sort ces jours-ci.

1. Camille pour la tournée Ilo Veyou

Vue au festival « alors chante » , ce printemps à Montauban, une énorme claque ! La beauté à l’état pur. Simplement. Un voyage que je conseille à tous, courrez-la voir !

2. Dead Can Dance – Anastasis

Un de mes groupes fétiches depuis toujours. Ils viennent de se reformer après une longue séparation, je vais les voir au grand Rex en septembre, j’attends ça avec impatience! hyyyyyyyyyyyhAAAAAAAA !!!!!!!!!!

Des bottes en Kilim : Je suis en amour pour ses bottes marocaines faites en tapis anciens, chacune est unique et recèle des plus belles couleurs ! L’accessoire parfait, en toute saison !

3. Azealia Banks – 212 FEAT Lazy Jay

Cette fille déchire et ce titre est pour moi imparable !! J’adore ce genre de sons à la fois nerveux et ultra dansant.

SHALI, le chat de mon frère : je ne la connaissais pas très bien, et je la garde cet été pendant qu’il est en vacances … c’est le coup de coeur ; elle et moi on s’adore, elle est très mignonne … je veux un chat !!!

4. Barbara : Récital Pantin 81

J’étais trop jeune, mais j’aurais tellement voulu y être. A chaque fois que j’entends « Regarde », qui parle de l’élection de Mitterrand, j’ai des frissons. Et c’était bien de la réécouter cette année.

5. Regina Spektor – Begin to hope

Un album que je trouve original, et très bien fait. Et le traitement des cordes, je suis totalement fan.
http://www.youtube.com/watch?v=PMq8qc9NxfQ

6. Drive – Bande Originale

Même si je n’ai pas forcément été totalement conquis par le film, j’ai trouvé que la musique mettait vraiment une ambiance particulière et je la réécoute avec bonheur.

7. The Rolling Stones – Out of our heads

Que dire de plus ? C’est l’album de Satisfaction et surtout du magnifique Play with fire. Depuis mon adolescence, j’y reviens périodiquement.
http://www.youtube.com/watch?v=u5vn6OqnD_Q

Luc Hernandez

Luc Hernandez est rédacteur en chef du magazine culturel lyonnais Exit Mag.

1. « Scherza Infida » dans « Ariodante » de Haendel, un des plus beaux opéras du monde, par Anne Sofie Von Otter et les Musiciens du Louvre de Minkowski. Parce que Anne Sofie Von Otter a le même timbre qu’Annie Lennox. Parce qu’elle a compris que le bel canto ne consiste pas à meugler mais à sublimer subtilement les sentiments par les ornements du chant. Parce qu’elle parvient à chanter en murmurant tout le dernier couplet comme si c’était le dernier. Parce que c’est le basson qui lui répond par une note tenue où il n’y a plus de temps. 11 minutes de bonheur suspendu.

2. Occupe toi de moi de Barbara Carlotti sur son dernier album « L’amour, le vent, l’argent », chanson d’amour féminine très sixties avec des paroles de fille légère qui aime le sexe et la danse, chantées par une voix timbrée comme celle de Catherine Deneuve. C’est un peu Barbara qui aurait découvert la pop. Tout l’album est très bien.

http://www.youtube.com/watch?v=BQS8VwKv_8c

3. « Quand vas-tu te décider à me décevoir » d’Alain Chamfort sur son album « Neuf », humour noir sur amours blanches, c’est avec cette chanson, pas très connue, qu’Alain Chamfort se fait le successeur de Gainsbourg, grâce aux paroles de Jacques Duval. En plus c’est du easy listening parfait sur du disco surgelé des années 80. De la variété comme j’aime. Dans la même lignée : « Qu’est-ce que tu as fait de mes idées noires ? »

4. « Les plus beaux » de François & The Atlas Mountains
Sensuel comme l’été, pêchu sur scène avec un mélange d’électro, de pop, de sonorités world et de textes très littéraires totalement improbables. Parfait pour l’apéritif.

5. « An English Lady of a certain age » de The Divine Comedy sur l’album Victory of the Comic Muse, le plus beau texte de Neil Hannon en souvenir de son concert d’anthologie aux Nuits de Fourvière.

Bikini Machine

Les Bikini Machine tournent avec Didier Wampas et préparent un nouvel album pour 2013. Ils seront le 24/11 à Fontaine près de Grenoble pour un ciné concert avec le Desperado de Roberto Rodriguez

Franck Hamel (guitares) :

1. Thee Oh Sees Carrion Crawler – The Dream
Pour moi en ce moment c’est Thee Oh Sees car c’est un groupe de San Francisco qui pratique un savant mélange de garage punk et de noise psyché qui me fait penser que l’on doit avoir la même discothèque…

Mik Prima (guitare – batterie) :
Dimanche 9 septembre 5h40 : Hôtel des Tilleuls vers la gare TGV Belfort / Montbéliard avec Bruno Lemerle responsable syndicaliste Cgt PSA comme chauffeur.

Sam Michel (claviers – machines) :

2. La Femme – la femme ressort, c’est pas neuf mais j’ adore ce morceau, le son, l’ ambiance, la voix, cette chanson m’ a accompagnée tout l’été.

Fred Gransard (chant – batterie) :

3. Lawrence Arabia – Sparrow : Une élégance toute en ironie comme le Ray Davies de la fin des 60’s

Pat Sourimant (basse – chant) :

4. Mermonte : parce qu’il y a en ce moment à Rennes beaucoup de belles choses musicales dont Mermonte pour qui j’ai eu un véritable coup de coeur !

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Alain Chamfort

La pop selon Chamfort

Alain Chamfort a fêté ses 50 ans de carrière en publiant Le désordre des choses un de ses plus beaux disques. Il est de retour cette semaine avec un single, tiré du Désordre des choses, et son clip… filmé par des chats.
Primal Scream © Fabrice Buffart

Crucial TINALS #2

Le TINALS 2018 est en approche du 1er au 3 juin avec comme toujours une programmation impressionnante sous le soleil gardois dans l’antre accueillante Paloma ! L’occasion de revenir sur l’énormissime édition 2017 avec les photos de Fabrice Buffart de la deuxième journée !
Alain Chamfort - Exister

Vidéo : Alain Chamfort – Exister

Il doit en avoir ras la frange, Alain Chamfort d’être qualifié de dandy chic, de gentleman chanteur ou de Brian Ferry à la française.
Alain Chamfort - Le désordre des choses

Chamfort en thème

50 ans. De carrière. Tout en élégance et discrétion. Alain Chamfort est une figure amicale de notre paysage musical qui délivre régulièrement des pépites comme ces deux extraits de son album Le désordre des choses à paraître le 20 avril.
Françoiz Breut

[1997-2017] Françoiz Breut par Françoiz Breut

1997 est l’une des grandes années du label Lithium. En quelques mois le label de Vincent Chauvier publie les premiers albums de Mendelson, La Soupe à la grimace de Bertrand Betsch, 365 jours ouvrables de Diabologum. Et le premier album de Françoiz Breut !

Plus dans News

L’Incandescence selon Lonny

À l’écoute du titre Incandescente, une conclusion s’impose dès les premières notes : Lonny a raccourci son nom de scène mais a augmenté son talent.
Eels © Fabrice Buffart

The Eels are alright ?

Eels annonce la sortie de son nouvel album, Earth to Dora le 30 octobre avec un nouveau titre, Are We Alright Again.

Le roi Tweedy

Wilco réédite Summerteeth et Jeff Tweedy annonce un nouveau disque solo. Que demander de plus ?
ACR

ACR, c’est fou !

Qui l’eût cru, après douze ans de disette, le groupe de post-punk de Manchester A Certain Ratio revient avec un nouvel album, ACR Loco le 25 septembre 2020 chez Mute.
Matt Berninger- Serpentine Prison

Figer le temps avec Matt Berninger

Matt Berninger possède une voix reconnaissable entre toute qui a le pouvoir de guérir ou du moins d’apaiser les blessures de l’âme et les déceptions amoureuses. Il nous aide à nous souvenir une seconde de plus des bons moments.