Dot Hacker – Inhibition

Né en 2008, Dot hacker retarde la sortie de son premier album depuis 2009 ; à cause des autres projets de chacun des membres. Septembre 2012 arrive et voit enfin sortir Inhibition, premier album du groupe.

Si Dot Hacker connaît un regain de notoriété c’est vraisemblablement parce que Josh Klinghoffer, le frontman, remplace John Frusciante au sein des Red Hot Chili Peppers depuis 2009. Est il à la hauteur ? Le costume de scène de Frusciante n’est il pas trop grand pour Klinghoffer ? Alors que les critiques et les incertitudes fusent, on peut dire pour sa défense que le musicien n’en est pas à son coup d’essai puisqu’avant de joindre la troupe californienne, il était un collaborateur de longue date de Frusciante et se produisait notamment aux côté de Warpaint, Sparks, Vincent Gallo, Gnars Barkley ou PJ Harvey. Vu le CV on imagine qu’il ne doit pas être manchot. Quant aux autres membres du groupe, ils sont le live band de Gnars Barkley. Alors même si Inhibition est un premier album, Dot Hacker a quelques heures de vol derrière lui.

Les mélodies de Dot Hacker sont autant d’invitations au voyage. Depuis la fraiche énergie de Order/disorder qui ouvre cet album, jusqu’à la douce mélancolie de Eye Opener, en passant par la construction plus complexe du vicié Earth Breath… Le secret ne réside pas tant dans la forme, pop, que dans les arrangements qui font se côtoyer les claviers sous toutes leurs formes, les guitares saturées, ou les nappes electro. Ces nappes qui font invariablement penser à un Radiohead qui aurait évolué sans oublier ses racines pop rock. Ces même nappes qui donnent une teinte lyrique à l’album, sous tendue par un duo basse batterie très présent, offrant intensité et envie de danser.

Arrangements intenses et textures multiples font du premier album de Dot Hacker une réussite pop intelligente.

Dot Hacker – Inhibition
7/10
Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.