Catégories
Chroniques d'albums

Dot Hacker – Inhibition

Né en 2008, Dot hacker retarde la sortie de son premier album depuis 2009 ; à cause des autres projets de chacun des membres. Septembre 2012 arrive et voit enfin sortir Inhibition, premier album du groupe.

Si Dot Hacker connaît un regain de notoriété c’est vraisemblablement parce que Josh Klinghoffer, le frontman, remplace John Frusciante au sein des Red Hot Chili Peppers depuis 2009. Est il à la hauteur ? Le costume de scène de Frusciante n’est il pas trop grand pour Klinghoffer ? Alors que les critiques et les incertitudes fusent, on peut dire pour sa défense que le musicien n’en est pas à son coup d’essai puisqu’avant de joindre la troupe californienne, il était un collaborateur de longue date de Frusciante et se produisait notamment aux côté de Warpaint, Sparks, Vincent Gallo, Gnars Barkley ou PJ Harvey. Vu le CV on imagine qu’il ne doit pas être manchot. Quant aux autres membres du groupe, ils sont le live band de Gnars Barkley. Alors même si Inhibition est un premier album, Dot Hacker a quelques heures de vol derrière lui.

Les mélodies de Dot Hacker sont autant d’invitations au voyage. Depuis la fraiche énergie de Order/disorder qui ouvre cet album, jusqu’à la douce mélancolie de Eye Opener, en passant par la construction plus complexe du vicié Earth Breath… Le secret ne réside pas tant dans la forme, pop, que dans les arrangements qui font se côtoyer les claviers sous toutes leurs formes, les guitares saturées, ou les nappes electro. Ces nappes qui font invariablement penser à un Radiohead qui aurait évolué sans oublier ses racines pop rock. Ces même nappes qui donnent une teinte lyrique à l’album, sous tendue par un duo basse batterie très présent, offrant intensité et envie de danser.

Arrangements intenses et textures multiples font du premier album de Dot Hacker une réussite pop intelligente.

Dot Hacker – Inhibition3.5
7/10
Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Interview de She Keeps Bees

Quand on m’a proposé de rencontrer She Keeps Bees, j’en avais déjà entendu parler, donc rapide passage sur le MySpace et j’accepte. Mais quelle déception quand j’ai reçu l’album ! Aussi, je n’étais pas très inspirée pour préparer cette interview. Sauf que je me suis retrouvée face à une femme plus que chaleureuse : en…

The Rifles + Jersey Budd @ la Boule Noire, 10-11-2009

The Rifles The Rifles, groupe londonien comme on en fait plus, a sorti son deuxième album The Great Escape en janvier, et se retrouve en tournée Européenne. Fraîchement débarqués d’Allemagne, ils étaient à la Boule Noire pour leur unique date en France. Les fans se sont donné le mot. Nous étions entre de bonnes mains…

Plus dans Chroniques d'albums

Mansfield.TYA – Monument Ordinaire

Sans vraiment savoir pourquoi, dans Monument Ordinaire, on s’attendrait à voir des trucs. Et rien ne nous surprendrait. En écoutant, vaguement, comme ça, quelques minutes au hasard. Peut-être déjà parce que Mansfield. TYA ça ne respire pas toujours follement la joie, ça a même quelques fois une tête de sonnerie aux morts. Ou bien celle…
Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.
Brisa Roché & Fred Fortuny - Freeze Where U R

Brisa Roché & Fred Fortuny – Freeze Where U R

A ma gauche, Brisa Roché, chanteuse américaine installée à Paris depuis quelques années. A ma droite, Fred Fortuny, musicien ayant travaillé avec une kyrielle d’artistes dont Da Silva. Au milieu, ce disque, Freeze Where U R, qui réchauffe les cœurs et qui a le parfum des notes de Carole King.
Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…