Peter Milton Walsh aurait pu devenir le maître du monde.
Son album Drift est comparable au rubis des La’s : des mélodies incroyables, une voix de fou (dans tous les sens du terme) et une production discutable.
Le bougre était de passage en France il y a quelques mois. Il nous a laissé une carte postale.

Lors de sa dernière tournée française, The Apartments a fait escale à la Maison de la Radio.
C’est ce passage chez France Musique (chez Vincent Théval pour être précis) qui sortira en vinyl et en mp3 le 20 avril 2013. Record Day Store Oblige.
Et c’est l’excellent label Talitres qui s’y colle encore. C’est d’un pénible les gens de bon goût.

The Apartments – Goodbye Train

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Apartments

The Apartments : de l’ombre à la lumière

En 2015, Peter Milton Walsh mettait fin à des années de silence en publiant No Song, No Spell, No Madrigal chez Microcultures. Il sera de retour à la rentrée avec un nouvel album de 8 chansons publié chez Talitres.
The Apartments

The Apartments, rois de l’Ubu

Après avoir initié toute une génération à la musique de Peter Milton Walsh en rééditant Drift au début des années 2010, Talitres continue de prêcher la bonne parole en s’apprêtant à publier le premier live de The Apartments.
The Apartments

Initials P.M.W.

En plus de revenir dans les salles françaises cet automne, Peter Milton Walsh sera aussi présent dans les bacs des disquaires avec Initials PMW, un EP live enregistré en Australie.
The Apartments

The Apartments, c’est reparti pour un tour

Après un retour gagnant sur le devant de la scène avec No Song, No Spell, No Madrigal en 2015, après avoir fait une tournée en 2016, après avoir réédité Drift et Fête Foraine en 2017, Peter Milton Walsh et ses Apartments seront de retour en 2018 pour une série de six concerts en France.
The Apartments © Bleddyn Butcher

Au coin avec The Apartments

C’est que ça se bouscule au portillon en terme d’actualité pour Peter Milton Walsh. Après avoir fait rééditer son album Drift (Talitres), l’australien passe la vitesse supérieure et réédite Fête Foraine.
The Apartments @ Bouffes du Nord

Les éclats de Drift de The Apartments

On n’arrête plus Peter Milton Walsh ! Après l’annonce de la réédition de Fête Foraine, c’est au tour de Drift d’être réédité. Et en vinyle s’il vous plaît !

Plus dans News

Eels-Baby-Lets-Make-It-Real

Real love with E.

Goddamn right it’s a beautiful day ! Mark Oliver Everett sort en pleine paix un bourre pif dont il a le secret, une chanson d’amour déçu réchauffé par le soleil de Californie.
Gruff Rhys

Le fluide Gruff Rhys

Certains garçons de plage ont de bonnes vibrations, pour d’autres elles sont franchement négatives en août. A vous de choisir.
King Krule - Comet Face

Dans ta face !

Nuit d’errance avec King Krule. Ambiance entre Jack the Ripper et The Hound of the Baskervilles avec ce Comet Face sous tension avec son inquiétant saxophone et une scansion martiale.
merlin_141942102_862dea4a-b50f-477c-b786-7044a1884d29-superJumbo

Go, Go-Go’s !

Si vous étiez ado dans les années 80, il y a de fortes chances que vous en pinciez pour The Go-Go’s et particulièrement pour la belle Belinda Carlisle. Un documentaire sur Showtime retrace la fulgurante carrière du premier groupe 100 % féminin qui écrivait toutes ses chansons et qui demeura six semaines numéro un aux…
Mina Tindle

Amour, toujours.

Pendant que beaucoup s’extasient sur une reprise romantico-viticole, Mina Tindle nous donne un peu d’amour avec un titre écrit par Sufjan Stevens du temps d’Age of adz et qui figurera sur son nouveau disque Sister prévu pour le 9 octobre.

The Lemonheads : Peace & Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads (mais le quatrième du groupe) fêtera dans quelques semaines ses 30 ans. Fire, qui est leur label depuis quelques années, s’apprête à publier une réédition de ce disque.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..