Sous le soleil exactement

Dan Deacon @ Villette Sonique 2009 © Alain G

C’est sous un soleil estival que démarre cette édition des concerts dans les prairies et jardins du Parc de la Villette de Villette Sonique 2009.

Samedi 30 mai 2009

Photos Villette Sonique 2009

Erna Omarsdottir

Ca commence par une femme enterrée dans du sable avec la performance de Erna Omarsdottir au Jardin des miroirs. Beaucoup de douleur et de cris pour la première partie purement dansée et interprétée par Valdimar Johannsson à la guitare. Puis cette multi performeuse nous narre l’histoire du premier et dernier cow-boy islandais.

Discographie

Mahjongg

Tussle ayant annulé, c’est Mahjongg qui les remplace pour un live entre post-punk et funk blanc rempli de rythmes répétitifs ayant pour but d’entraîner le spectateur dans une transe cathartique libératrice. Ils y parviennent presque sur certains morceaux quelque peu gâchés par l’interprétation au vocoder par le chanteur qui feraient presque ressembler certains titres au pire de l’euro-dance des 90’s.

Lightning Bolt

Lightning Bolt, étaient eux inaccessibles, leur noise bruitiste a semble-t-il beaucoup plu aux spectateurs venus se masser près (trop près peut-être de la batterie) du groupe.

Lightning Bolt, Villette Sonique 2009
Lightning Bolt, Villette Sonique 2009

Duchess Says

Duchess Says, Lightning Bolt, Villette Sonique 2009
Duchess Says, Lightning Bolt, Villette Sonique 2009

Le samedi se termine par Duchess Says, découverte sympathique pour ce groupe originaire de Québec, un peu punk, un peu électro mais toujours bon enfant n’hésitant pas à laisser monter sur scène un monsieur visiblement emballé en slip léopard.

Duchess Says, Lightning Bolt, Villette Sonique 2009
Duchess Says, Lightning Bolt, Villette Sonique 2009

Dimanche 31 mai 2009

Omar Souleyman

Le dimanche commence calmement avec Omar Souleyman et son mix de cultures kurde, turque et arabes mélangées à des sonorités électro. Petit regret, ça aurait été sympa d’avoir de vrais percus…

Monotonix

Le Jardin de la Treille, définitivement beaucoup trop petit, drôle d’idée d’y avoir installé Monotonix et son rock garage influencé par Led Zeppelin, Thin Lizzy entre autres. La performance du batteur jouant au milieu ou sûr le public était assez intéressante à voir.

Dan Deacon

Dan Deacon Villette Sonique 2009, Paris | 31 mai 2009

Trois batteurs, pas moins pour Dan Deacon & The Ensemble. Ensemble justement de 12 musiciens qui accompagnent Dan dans ses délires. Fidèle à sa réputation, il a invité le public à participer au spectacle, le « dance contest » étant assez réussi. Les morceaux qu’il avait choisis d’interpréter étant pour la plupart issus de son dernier opus « Bromst », même si certains dans le public réclamaient à grand cris « Wham City », son « tube » de l’album précédent « Spiderman of The Rings ».

Dan Deacon, Villette Sonique 2009
Ce doit être quelque chose dans l’air de Baltimore qui rend les gens si talentueux car je le dis et je le répète Dan Deacon est définitivement un artiste majeur de notre époque qui ne se prend toujours pas au sérieux. Ce fut un vrai plaisir de les voir jouer juste derrière la Géode, vivement de nouvelles dates en France ou ailleurs (mais pas trop loin…).

Dan Deacon – live at Villette Sonique 2009

Ebony Bones

Le dimanche se termine par le show bien rôdé, trop sûrement d’Ebony Bones, la nouvelle prêtresse du punk funk accompagné par son big band iconoclaste et trépidant. Le côté George Clinton au féminin de la demoiselle étant rigolo 5 minutes, je n’ai pas retenu grand chose de leur performance.

Vivement l’année prochaine !

Date : 30, 31 mai 2009

Vous avez aimé ? Partagez !
9 réponses sur « Sous le soleil exactement »

J’en ai une 2e en stock donc peut être :)
Par contre, juste a coté de moi il y avait le cameraman de Tracks, donc surveillez Arte, ça devrait être diffusé bientôt !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Pourquoi il faut aimer Snail Mail

Coincée entre Mogwai et les Midnight Sister, Snail Mail a réussi à retourner l’édition du Villette Sonique à elle toute seule. Car s’il fallait n’en retenir qu’une, c’est elle. Elle n’a pas encore l’âge de s’acheter un paquet de cigarettes dans son pays mais elle vient tout de même de fumer toute la concurrence.
Snail Mail

Snail Mail prend la vague

Elle est devenue la pote de Kim Deal, Angel Olsen l’a invitée à la rejoindre sur scène. Tout va bien pour Lindsey Jordan aka Snail Mail. Matador, son label, vient de publier un clip pour faire monter doucement la pression.
Midnight Sister

Midnight Sister : Shimmy Shimmy Ya !

Le duo californien formé par la chanteuse Juliana Giraffe et par le producteur Ari Balouzian sera de passage à Paris le 29 mai 2018 le temps d’un concert au Cabaret Sauvage (Paris).
Snail Mail - Lush

Vaillante Snail Mail

Elle a tout pour elle. Un joli charisme, des jolies chansons. Avant même de sortir son premier album Lindsey Jordan a toute la presse anglo-saxonne à ses pieds. Et si pour une fois tous les pigistes de Londres avaient raison ?

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]