Catégories
Découvertes

Rose Windows – The Sun Dogs

Rose Windows - The Sun Dogs

Rose Windows - The Sun Dogs
Rose Windows – The Sun Dogs

Enfin !
Ils ont tout pour agacer et c’est tout le contraire qui va se produire. L’ombre d’un grand groupe plane….
Quand on voit arriver la fiche des Rose Windows, on se met rapidement à penser : « Encore un, encore un sempiternel groupe à la Half Moon Run, encore un truc pour les gens qui aiment les Fleet Foxes et Into the Wild ». Et bien oui. Et non. Ils aiment l’Europe de l’Est, les grands espaces et pourraient faire dans le stéréotype et le réchauffé. Perdu. Ce premier disque est sensationnel.

Rose Windows

La carte de visite parle d’elle même. Signés chez Sub Pop Records, les mercenaires de Chris Cheveyo sont produits par Randall Dunn (SunnO))), Boris & Earth) et claquent des chansons d’une classe folle. On mêle avec une facilité déconcertante Black Sabbath, Joni Mitchell, les Doors et voilà… Allons y gaiement!

Portées par une voix sensationnelle, les chansons des Rose Windows sont d’une justesse incroyable. Même les morceaux les plus lourds (This Shroud) sont jouissifs pour les gens qui se sont extasiés sur les douceurs de Season of Serpents. C’est dire l’exploit. Les Black Angels et les Alabama Shakes ont du souci à se faire.

Rose Windows
Rose Windows

La session de KEXP parle d’elle même. Et cette flûte traversière et sa propriétaire qui font tomber en pamoison tous les esthètes de ce bas monde…

Rose Windows – Heavenly Days (Live on KEXP)

Rose Windows – Wartime Lovers

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Rose Windows

Les Rose Windows se fanent

Fini de rire avec les Rose Windows. Produit par Randall Dunn, producteur de Sunn O))) notamment, le deuxième disque de ces jeunes gens de Seattle est lourd et sombre. Comme si cette bande de hippies venait de découvrir Led Zeppelin par hasard! Quant au label de ce groupe, il peut commencer à pleurer : le…
Rose Windows

Les Roses Windows prennent de l’espace

Rose Windows La bande néo-psyché-baba-cool-hippie-réac’ de Seattle revient occuper notre été avec un nouveau single et une tournée européenne. Ces gens sont d’une simplicité sympathique.

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.