Catégories
Interviews

Une nouvelle tranche de Pain-Noir

Pain-Noir
Pain-Noir
Pain-Noir

De l’île est un nouveau titre, ample et majestueux dévoilé par Pain-Noir qui a répondu à quelques questions pour l’occasion.

Pain Noir

Avec Pain-Noir tu écris en français, comment s’est opéré ce changement ? un nouveau projet, vouloir s’éloigner de Saint Augustine ?

Le changement s’est fait naturellement. J’écrivais en français pour un projet de livre et les chansons qui ont suivi s’en sont ressenties. Mais il ne s’agit pas de s’éloigner de St Augustine car je n’ai pas l’impression de faire quelque chose de vraiment différent.

A l’heure où il y a un revival années 80 avec des groupes pop assez gais, La Femme, Granville, Aline qui chantent aussi en français, tes titres sont plutôt graves, intenses, à écouter avec attention, pourquoi ce choix ?

Ce n’est pas vraiment un choix. Je ne sais juste pas vraiment faire autre chose.

Pain - Noir - L'arme

Les thématiques de tes chansons sont très ‘terriennes’, je ne veux surtout pas dire régionaliste, mais par moment se rapprochent d’un Murat ou d’un Belin. Comment choisis-tu le thème d’une chanson ?

Je ne choisis pas vraiment non plus. J’aime beaucoup Bertrand Belin et je n’ai jamais vraiment écouté de disque de Murat (malgré la proximité géographique) mais je ne me permettrais pas de me comparer à eux !
Souvent les paroles me viennent quand je m’y attends le moins, souvent juste une phrase ou deux qui m’amène une sorte d’image d’ensemble de la chanson. Je tire un peu sur un fil et je comprends moi-même au fur et à mesure de quoi parle la chanson…

Quels sont les gens qui écrivent en français que tu apprécies ?

C’est assez paradoxal car j’écoute peu de musique française et en écoute encore moins depuis que j’écris en français moi-même, de peur de piquer inconsciemment des trucs à droite et à gauche ou d’être trop impressionné…
Mais j’aime beaucoup Brassens, Bertrand Belin, Dominique A, les premiers Brigitte Fontaine, JP Nataf, Dick Annegarn, Nino Ferrer et les premiers Maxime Le Forestier (et oui !)

Peux-ton espérer un album de Pain-Noir à la rentrée ? Et Saint Augustine ?

Rien n’est prévu pour l’instant car j’aimerais bien d’abord trouver un label pour m’épauler. Et pour St. Augustine, disons qu’il est momentanément en sommeil.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

PAIN-NOIR - Dix ans plus tôt

Vidéo : Pain-Noir – Dix ans plus tôt

C’est la belle surprise du chef du jour, un nouveau morceau de Pain-Noir pour égayer notre table en ce début d’été. Et quel morceau. Un chef d’oeuvre.
Pain-Noir - Sterne

Vidéo : Pain-Noir – Sterne

En famille, Pain-Noir se balade en forêt et nous conte la migration fatale d’un oiseau « pas de nos contrées » avec Sterne extrait de son formidable premier album paru chez Tomboy lab en octobre dernier.

On dit oui à Blondino !

On a découvert Blondino au MaMA il y a quelques mois. Évidemment, nous étions tombés sous le charme d’Oslo en quelques secondes. Qui peut résister à ce morceau ? A moins d’être un tortionnaire dans une prison au Nicaragua ou un pensionnaire à temps complet d’un asile de sourds, on ne peut qu’être séduit par…
MaMA 2015

Oh my MaMMA !

« Mama said there ‘ll be days like this, There ‘ll be days like this, my mama said » chantaient The Shirelles et ces jours bénis pour les mélomanes curieux seront les 14, 15 et 16 octobre.
Les Courts Concerts du Court

Grand plateau pour les Courts Concerts du Court-Métrage

Les Courts Concerts du Court Il fut un temps où Clermont fut sacrée bêtement capitale du rock alors que c’est bien sûr la capitale française du court métrage avec un festival international qui a vu éclore les plus grands réalisateurs. La 37ème édition (si, si !) aura lieu du 30 janvier au 7 février et…

Plus dans Interviews

Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Moli © Celeste Call

5 questions à … Moli

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…