Catégories
Chroniques d'albums

Dusty Kid : A Raver’s Diary

Dusty Kid - A Raver's Diary

Chronique CD : Dusty Kid : A Raver's Diary
Dusty Kid – A Raver’s Diary

Est il possible à notre époque faite de transversalités musicales de composer un album 100 % techno comme à la grande époque ?

Dusty Kid

Oui, trois fois oui, semble proclamer Paolo Alberto Lodde alias Dusty Kid et son album, le justement nommé « A Raver’s Diary », sorti chez Boxer. Riche d’une carrière musicale déjà bien remplie à 27 ans, à 10 ans il gradua en 1 an l’équivalent de 6 ans de leçons de piano et de violon, son intérêt pour la musique électronique germe très jeune pour lui puisque il sort son premier maxi à 19 ans. Le transalpin fonde ensuite avec son compatriote Andrea Ferlin le groupe Duoteque (une référence lointaine au titre de Radiohead « Idioteque » peut-être ?) mais son avatar Dusty Kid existe déjà et il s’échappe parfois du carcan du duo pour composer en solo.

Vous souvenez vous de la première fois où vous vous êtes rendus dans une rave dans quelque entrepôt au fin fond de la banlieue par une nuit de brouillard ? Vous souvenez vous des basses que vous pouviez
entendre bien avant d’être sur place ? Dusty Kid lui s’en souvient bien et nous offre un album tout entier dédié à cette culture. « A Raver’s Diary » brasse 30 ans de musique électronique, de Kraftwerk à Jeff Mills, de Robert Hood à Aphex Twin, de UR à Hardfloor, et le plus étonnant c’est que loin de ressembler à un grand mix sans réel cohésion, les tracks s’enchaînent de la façon la plus fluide qui soit pour se terminer par une belle ballade « Nemur (Wall Of Guitars) ».

Dusty Kid a sorti la bande son idéale de ce début de millénaire, ne reste plus qu’à espérer qu’il continue sur sa lancée et nous enchante à nouveau. Et une nouvelle belle sortie pour Boxer Recordings, déjà responsable de l’excellent album du français Matzak « Life Beginnings ».

En prime le teaser de son album :

Dusty Kid – A Raver’s Diary preview

Tracklist : Dusty Kid - A Raver's Diary
  1. Here comes the techno
  2. The underground persistence
  3. Lynchesque
  4. Klin
  5. Cowboys
  6. Moto perputuo
  7. The fugue
  8. Pluk
  9. America
  10. Agaphes
  11. Nemur
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Melorman - Eliquis

Vidéo : Melorman – Eliquis

Pour les cloîtrés volontaires ou les amateurs de grands espaces, Melorman vous offre 5 minutes d’ailleurs, d’ambiance vaporeuse et ensoleillée.
MAGENTA - Intimité

Vidéo : Magenta – Intimité

“Les doutes, c’est ce que nous avons de plus intime.” écrit Albert Camus dans ses Carnets et Magenta l’exprime dans cette nouvelle version d’Intimité extraite de leur EP Long Feu.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..
Magenta - Long Feu

Vidéo : Magenta – Long Feu

Paul Valéry écrivait, « durer provient de dur », tautologie que l’on peut tourner dans tous les sens pour se cacher l’évidence. Magenta le rappelle en secouant la brumaille, en ambiançant le mal-être.

QUARANTINE SONIC SQUAD donne le la pour le DAL

Quarante-cinq artistes se réunissent sur la compilation solidaire et militante du QUARANTINE SONIC SQUAD pour aider le DAL, le syndicat des sans-logis, des mal logés, des locataires H.L.M. qui agit pour défendre les droits et améliorer les lois qui concernent le logement.
montoya

Vidéo : Iñigo Montoya – .E.S

En transe. A chaque écoute de ce cri chilien du collectif Las Tesis, on est remué, bouleversé, boxé, sonné. Et pour une fois, les réseaux ont servi à quelque chose avec la médiatisation et l’internationalisation de ce chant de lutte aussi puissant que Bella ciao, La Chanson de Craonne ou Le Chant des partisans. Cet…
Magenta - Chance (avec Vendredi sur Mer)

Vidéo : Magenta – Chance (avec Vendredi sur Mer)

N’en déplaise à Gainsbarre, ces enfants de la chance nous permettent de connaitre les transes et d’attraper un cœur entre ces hanches que l’on remue à l’écoute de ce nouveau titre de Magenta.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…