Catégories
Chroniques d'albums

Bas les masques

Filippo Moscatello : Pagliaccio

Filippo Moscatello : Pagliaccio (Moodmusic)

Les artistes électroniques prennent plus souvent que, disons les chanteurs de variétés françaises, des pseudos. C’était un moyen pour eux, en d’autres temps, comprenez avant l’explosion d’internet, d’œuvrer dans l’ombre, de ne pas se mettre en avant et certainement de se préserver. DJ Naughty, auteur de l’album « One Night In Berlin » en 2005 a décidé lui de publier son nouvel opus sous son vrai nom. Filippo Moscatello, donc, a sorti « Pagliaccio », comprendre Paillasse (personnage de la Comedia dell’Arte), album qui souffle le chaud et le froid d’une tech-house en perte de vitesse depuis quelques temps. Effectivement, ce disque est une auberge espagnole bien sympathique pour tout auditeur aux oreilles curieuses. Les meilleurs morceaux se rapprochent assez de Radioslave, mélodies dark, sons minimaux, vrilles acid.

Parfois M. Mosactello se perd dans une house filtrée un peu putassière (« Furio »), sur un autre track il se prend un peu les pieds dans les tapis en voulant (sans doute) rendre hommage à ses parrains de la Windy City (« Houz ») mais ses accidents de parcours se trouvent pardonnés par le reste du LP. Le transalpin exilé à Berlin, qui fut un temps membre de Terranova, à décidé de tomber le masque et c’est plutôt heureux car sa musique s’en trouve renforcée, plus personnelle et moins tape à l’œil qu’auparavant.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

THERESE © Marilyn Mugot

5 questions à … Thérèse

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Thérèse la méphitique avec son titre vénéneux et addictif T.O.X.I.C qui fait chevaucher les licornes pour mieux se libérer des entraves.…
Télépopmusik

Telepopmusik en ligne à nouveau !

Le temps file. Telepopmusik sortira un nouvel album, Everybody Breaks The Line presque 20 ans après l’augural qui nous avait coupé le souffle avec Genetic World.
Melorman - Eliquis

Vidéo : Melorman – Eliquis

Pour les cloîtrés volontaires ou les amateurs de grands espaces, Melorman vous offre 5 minutes d’ailleurs, d’ambiance vaporeuse et ensoleillée.
MAGENTA - Intimité

Vidéo : Magenta – Intimité

“Les doutes, c’est ce que nous avons de plus intime.” écrit Albert Camus dans ses Carnets et Magenta l’exprime dans cette nouvelle version d’Intimité extraite de leur EP Long Feu.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..
Magenta - Long Feu

Vidéo : Magenta – Long Feu

Paul Valéry écrivait, « durer provient de dur », tautologie que l’on peut tourner dans tous les sens pour se cacher l’évidence. Magenta le rappelle en secouant la brumaille, en ambiançant le mal-être.

QUARANTINE SONIC SQUAD donne le la pour le DAL

Quarante-cinq artistes se réunissent sur la compilation solidaire et militante du QUARANTINE SONIC SQUAD pour aider le DAL, le syndicat des sans-logis, des mal logés, des locataires H.L.M. qui agit pour défendre les droits et améliorer les lois qui concernent le logement.

Plus dans Chroniques d'albums

The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…