Bas les masques

Les artistes électroniques prennent plus souvent que, disons les chanteurs de variétés françaises, des pseudos. C’était un moyen pour eux, en d’autres temps, comprenez avant l’explosion d’internet, d’œuvrer dans l’ombre, de ne pas se mettre en avant et certainement de se préserver. DJ Naughty, auteur de l’album « One Night In Berlin » en 2005 a décidé lui de publier son nouvel opus sous son vrai nom. Filippo Moscatello, donc, a sorti « Pagliaccio », comprendre Paillasse (personnage de la Comedia dell’Arte), album qui souffle le chaud et le froid d’une tech-house en perte de vitesse depuis quelques temps. Effectivement, ce disque est une auberge espagnole bien sympathique pour tout auditeur aux oreilles curieuses. Les meilleurs morceaux se rapprochent assez de Radioslave, mélodies dark, sons minimaux, vrilles acid.


Parfois M. Mosactello se perd dans une house filtrée un peu putassière (« Furio »), sur un autre track il se prend un peu les pieds dans le tapis en voulant (sans doute) rendre hommage à ses parrains de la Windy City (« Houz ») mais ses accidents de parcours se trouvent pardonnés par le reste du LP. Le transalpin exilé à Berlin, qui fut un temps membre de Terranova, à décidé de tomber le masque et c’est plutôt heureux car sa musique s’en trouve renforcée, plus personnelle et moins tape à l’œil qu’auparavant.

Filippo Moscatello - Pagliaccio

Cela pourrait vous intéresser

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Brisa Roché & IX

I want my BRMD !

Attention. Alerte OMNI. Brisa Roché & IX (prononcer ixe nous précise t-on) bousculent le dress code musical avec leur « Heavy Dreaming pop » qui ne rentre pas dans les cases.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.