Catégories
News

By The Sea fait des vagues

A Liverpool, il n’y a pas que les Coral et Echo and the Bunnymen. Il y a aussi les By The Sea, qui sont produits par un ancien The Coral et qui regardent vers les cordes de Will Sergeant.

Les gentils By The Sea reviennent le 18 aout prochain avec un nouveau disque via leur propre label War Room Record.
Endless Days, Crystal Sky est produit par le récurrent de l’affaire, Bill Ryder-Jones.
Seul changement notable après l’écoute du premier extrait I See A Crystal Sky: une utilisation plus que notable des synthés.

By The Sea – I See A Crystal Sky

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

By The Sea - Endless Days, Crystal Sky

By The Sea – Endless Days, Crystal Sky

Et une nouvelle carte postale musicale de Liverpool. Et quelle carte : même en poste restante, on se doit de l’écouter. Liverpool est toujours égale à elle même et envoie toujours de bonnes nouvelles.
By the sea

By the sea

Liverpool est toujours vivante. Malgré la malédiction qui frappe les groupes des rives de la Mersey, cette ville n’en finit pas de cracher des types talentueux. Voilà les By the Sea, croisement incongru entre The Verve et Bruce Springsteen.

Plus dans News

Dominique A

Les contes d’automne de Dominique A

Dominique A sort le 6 novembre Vie étrange chez Cinq7 pour rendre la notre un peu plus supportable. Quatre morceaux figuraient sur l’EP sorti cet été, six autres qui nous font entrevoir peut être la lumière.

[Exclu] Virginia Wing – I’m Holding Out For Something

Alice Merida Richards, Sam Pillay et Christopher Duffin sont donc de retour. Ces Mancuniens, hébergés par Fire Records (The Lemonheads, The Chills), ont décidé que 2020 serait aussi un tournant pour eux. Un peu comme tout le monde. Mais eux, ce sera en musique. SK* vous propose en exclusivité, I’m Holding Out For Something, le…
cross2020

Again on the Crossroads

La cinquième édition du Crossroads Festival, le Festival européen de découvertes musicales a eu lieu en ligne du 8 au 11 septembre, chaque soir, en direct et les 26 sessions individuelles sont à revivre ci-dessous.
LAETITIA SHERIFF

Se lever avec Laetitia Shériff

Power to the trio. Laetitia Shériff revient enfin avec les essentiels Thomas Poli (Dominique A) et Nicolas Courret (Eiffel). Stillness est une claque magistrale comme on en fait peu en France rance. Un brûlot qui ravive la flamme et rassure (un peu) sur l’avenir qui fait culbuter The Mamas and the Papas et PJ Harvey.…

The Besnard Lakes est le meilleur groupe du monde

Enfin une bonne nouvelle en 2020 ! Après l’impeccable A Coliseum Complex Museum et surtout après quatre années de silence, les Besnard Lakes sont de retour. On peut ranger ses compilations de My Bloody Valentine et prévenir les voisins… Le gros son est de retour.
Jî Drû

La douce musique de Jî Drû

Filmé par Jean-Baptiste d’Enquin, le flûtiste Jî Drû revient avec ses acolytes dans un western halluciné.
Denize

Passons la nuit avec Denize

Pas facile les nuits depuis vendredi. Alors on écoute la voix caressante de Denize avec Que passe la nuit et son clip fantasmagorique.