Chris Robinson Brotherhood – Phosphorescent Harvest

Chris Robinson Brotherhood – Phosphorescent Harvest Les Black Crowes étant au repos et sa carrière solo étant sous l'eau depuis quelques années, l'insatiable Chris Robinson sort un troisième disque en trois ans avec sa garde rapprochée qu'est le Brotherhood. Phosphorescent Harvest ne révolutionnera en rien le monde de la musique mais c'est toujours aimable et courtois de retrouver la voix du Corbac en chef.

Chris Robinson Brotherhood

Quand le président du fan club des Faces rencontre le président d’honneur des amis du Dead…. On pourrait résumer ainsi le nouveau disque de Robinson Senior. Les guitares de Neal Casal et les claviers de MacDougall font dans le format court cette fois ci. Aux alentours de 5 ou 6 minutes…. Adieu les bouffées psychédéliques de 12 minutes des précédents albums. Une révolution de palais dans le royaume de la Réaction.

https://www.youtube.com/watch?v=Hp3JHQuerac

Moins psychédélique et plus pop que Big Moon Ritual (2012), Phosphorescent Harvest sait faire son petit effet. Si certains titres sont dignes de la cour de récréation de l’Americana, Phosphorescent Harvest comporte quelques pépites. Badlands Here We Come et ses vallées nostalgiques ou Wanderer’s Lament et son solo devraient séduire dans tous les saloons d’Atlanta et de San Francisco.
Et cette voix…. Exclusivement réservés aux fans du Crowes. Les autres peuvent tranquillement passer leur chemin.
Nous voilà bien avancés.

Chris Robinson Brotherhood - Phosphorescent Harvest

Chris Robinson Brotherhood – Phosphorescent Harvest
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Bodega-culturalconsumeriii

Vidéo : Bodega – Cultural Consumer III

Quelle est la différence entre un artiste et un publicitaire s’interrogent les new-yorkais de Bodega dans Bodega Bait. Vous le saurez en écoutant Our Brand Could Be Yr Life disponible chez Chrysalis Records ou en concert entre autres au Marché Gare à Lyon le vendredi 11 octobre.
Photos : Anna Joe @ Kiwi | 21.06.2024

On se lève pour Anna Joe !

En ces temps où certains se mettent à genoux pour de mauvaises raisons, Anna Joe relève le niveau avec un premier titre puissant et fascinant entre la PJ Harvey de Rid of Me et l’Alison Mosshart de Midnight Boom.

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]