Happyness – Weird Little Birthday

Happyness - Weird Little Birthday
Happyness - Weird Little Birthday
Happyness – Weird Little Birthday

Benji Compston, Jonny Allan et Ash Cooper sont du Sud de Londres. Mais quand on écoute leur premier album, on pourrait très bien croire que ces trois zozos viennent de Stockton (pour le coté Pavement) ou de Richmond (pour l’influence Sparklehorse).
La triplette de branleurs ou le trio de branlette, c’est au choix, vient de publier un sacré premier disque.

Happyness

Les Londoniens ont été cherché Adam Lasus (Daniel Johnston/Yo La Tengo) pour la confection de ce disque. Et le son est extraordinaire. Il va falloir quelques bières tièdes avant d’être en capacité de se remettre de la basse de ce disque.

Happyness
Happyness

Formé dans les entrepôts de Bermondsey, quartier du Sud de Londres, les Happyness avaient pour vocation d’y rester. Mais comme ils ont des chansons… La donne change.
On se retrouve donc avec un premier disque riche comme Crésus, qui se moque de tout (Naked Patients) et qui fait les poches de toutes les bonnes plumes du rock alternatif américain des années 90. Que demander de plus ? L’arrivée d’Ed Harcourt sur un titre (Pumpkin Noir). Et l’arrivée de Stephen Malkmus? Ah non. Great Minds Think Alike, All Brains Taste The Same est l’hymne que celui-ci n’a jamais réussi à pondre avec ses Jicks. Futur hit en puissance.
On se gratte donc la tête et on se rend rapidement compte que ces jeunes gens ont tout bon. Du clin d’œil à Vic Chesnutt (Refrigerate Her) au coup de latte aux Super Furry Animals (Orange Luz).

Assurément la bande son de l’été.

Happyness – Leave The Party

Happyness – Great Minds Think Alike, All Brains Taste The Same

Happyness – Weird Little Birthday
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.
Trupatrupa - Twitch

Vidéo : Trupa Trupa – Twitch

Epileptique. Trupa Trupa est en pleine convulsion musicale avec Twitch, deux minutes cinquante et une secondes de cavalcade furibarde et haletante à se mettre les doigts dans la prise.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.