The Vacant Lots – Departure

The Vacant Lots – Departure
Jared Artaud et Brian MacFadyen sont originaires du Vermont et forment un duo ayant un goût assez prononcé pour la distorsion et le psychédélisme pour dépressif chronique. Un peu comme si les Warlocks s'étaient trompés de dealer et avaient acheté et pris du speed. Avec un Coca Cola rondelle. Leur premier album vient de paraître et une tournée anglaise débute pour le soutenir.

The Vacant Lots

Les Vacant Lots ont quelques atouts pour venir infester les soirées du mois de juillet.
Leur carnet d’adresses permet à ces types du Vermont d’attirer rapidement l’attention (Alan Vega est leur premier fan, Sonic Boom a produit ce disque, Dean Wareham fait son apparition et The Brian Jonestown Massacre les hébergent en tournée). Un membre de Suicide ne peut pas foncièrement se tromper.
Et à l’écoute du premier morceau, Mad Mary Jones, on se dit que le Vega a franchement eu raison de se mêler du cas de ces jeunes loups. La Mary de Robert Palmer se fait passer à la moulinette psychédélique et enterre ce bon Johnny.

The Vacant Lots – Mad Mary Jones

Et après ? Et bien pas grand chose. Ou du très convenu au regard de l’uppercut qu’est Mad Mary Jones.
On retrouve un concurrent sérieux aux Black Angels. Ce duo réussit l’exploit de faire autant de bruit que la pléthorique troupe d’Alex Maas. Mais aucune des autres chansons de Departure ne parvient à dépasser la cheville tatouée de Mad Mary Jones. Quel dommage.
On se fera tout de même plaisir sur les dix minutes de Make The Connection et sur le très lancinant Before The Evening’s Thru.

Un plaisir mesuré.

The Vacant Lots - Departure

Tracklist : The Vacant Lots - Departure
  1. Mad Mary Jones
  2. Never Satisfied
  3. Tomorrow
  4. Paint This City
  5. Before The Evening’s Thru
  6. 6 AM
  7. Make The Connection
  8. Do Not Leave Me Now

The Vacant Lots – Departure
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Brisa Roché & IX

I want my BRMD !

Attention. Alerte OMNI. Brisa Roché & IX (prononcer ixe nous précise t-on) bousculent le dress code musical avec leur « Heavy Dreaming pop » qui ne rentre pas dans les cases.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.