The Vacant Lots – Departure

The Vacant Lots – Departure
Jared Artaud et Brian MacFadyen sont originaires du Vermont et forment un duo ayant un goût assez prononcé pour la distorsion et le psychédélisme pour dépressif chronique. Un peu comme si les Warlocks s'étaient trompés de dealer et avaient acheté et pris du speed. Avec un Coca Cola rondelle. Leur premier album vient de paraître et une tournée anglaise débute pour le soutenir.

The Vacant Lots

Les Vacant Lots ont quelques atouts pour venir infester les soirées du mois de juillet.
Leur carnet d’adresses permet à ces types du Vermont d’attirer rapidement l’attention (Alan Vega est leur premier fan, Sonic Boom a produit ce disque, Dean Wareham fait son apparition et The Brian Jonestown Massacre les hébergent en tournée). Un membre de Suicide ne peut pas foncièrement se tromper.
Et à l’écoute du premier morceau, Mad Mary Jones, on se dit que le Vega a franchement eu raison de se mêler du cas de ces jeunes loups. La Mary de Robert Palmer se fait passer à la moulinette psychédélique et enterre ce bon Johnny.

The Vacant Lots – Mad Mary Jones

Et après ? Et bien pas grand chose. Ou du très convenu au regard de l’uppercut qu’est Mad Mary Jones.
On retrouve un concurrent sérieux aux Black Angels. Ce duo réussit l’exploit de faire autant de bruit que la pléthorique troupe d’Alex Maas. Mais aucune des autres chansons de Departure ne parvient à dépasser la cheville tatouée de Mad Mary Jones. Quel dommage.
On se fera tout de même plaisir sur les dix minutes de Make The Connection et sur le très lancinant Before The Evening’s Thru.

Un plaisir mesuré.

The Vacant Lots - Departure

Tracklist : The Vacant Lots - Departure
  1. Mad Mary Jones
  2. Never Satisfied
  3. Tomorrow
  4. Paint This City
  5. Before The Evening’s Thru
  6. 6 AM
  7. Make The Connection
  8. Do Not Leave Me Now

The Vacant Lots – Departure
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.