Catégories
Chroniques d'albums

Avi Buffalo – At Best Cuckold

Avi Buffalo - So What
Avi Buffalo - So What
Avi Buffalo – So What

A l’écoute de At Best Cuckold le premier réflexe est de sourire, de se détendre, de dire « ah tiens, c’est quoi ça ? C’est pas mal ». On s’enfonce dans le canapé, on ne fait pas autre chose en tout cas qu’écouter, l’ensemble est efficace, il résonne.

Le problème, car il y’ en a un, c’est que très rapidement un néon s’allume dans votre crâne et clignote furieusement : Beatles, Beatles, Beach Boys, Beach Boys… Attention, un album aux influences marquées n’est pas un mauvais album pour autant mais on est en droit de se sentir un peu gêné par cet hommage à peine grimé, par cette récitation (jamais balbutiante mais récitation quand même).

Et dans les références, on ne trouve pas que les Boys de Liverpool, il y a du Mc Cartney et du Lennon en solo (fortement), du Neil Young et même le spectre de Knocking on Heavens Door qui apparaît flottant sur l’une des chansons ; on se surprend même à chantonner « Mamah Took this badge from me »…

Avi Buffalo – So What

Ce n’est pas que l’album est désagréable, loin s’en faut, c’est même touchant cette volonté sixty, seventy de refourguer des beaux solos mélodiques, de soigner ses choeurs et de faire du song-writting qui veut dire quelque chose, qui sonne, qui reste.
L’apport, la touche moderne, ou du moins personnelle si moderne ne veut rien dire, est peut-être trop discrète, voire inexistante. C’est beau et donc on voudrait apprendre, en sortir peut-être un peu plus édifié qu’avant d’avoir mis le cd dans la chaîne (ou le mp3 dans Itunes) mais ici on n’apprendra rien de neuf, si le White Album à beaucoup tourné à la maison ou qu’on a aimé Chaos and creation in the backyard de Mc Cartney on achèvera l’écoute et on reviendra aux origines plutôt qu’à la copie.
Le procès est peut-être dur mais c’est un peu comme si votre femme vous autorisait à crier le nom de votre ex que vous n’avez jamais réussi à oublier pendant l’acte, dur de rester concentré, non ?
Reste la voix, nue, belle est sensible à la Roger Hodgson, sans voile, sans trop d’apparat finalement, et du talent, c’est manifeste. A suivre donc, à voir, quelque chose va éclore, c’est presque sûr.

Avi Buffalo - At Best Cuckold

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Avi Buffalo sort la tête de l’eau

Après avoir fait jouer les anglais John Cunningham et Matthew Edwards, Life Is a Minestrone a traversé l’Atlantique, a franchi le détroit de Magellan et a jeté ses filets dans l’Océan Pacifique. Il a attrapé dans ceux-ci Avi Buffalo et le fera jouer le 2 juin 2018 à Paris.
O

Histoire d’O

Nouvelle signature du label Vietnam, O publie son premier album solo en ce début d’année. Derrière O se cache Olivier Marguerit, membre de Syd Matters et fine gachette du paysage musical français. Un disque de Mina Tindle ? Il le produit. Le disque sensationnel de Stéphane Milochevitch alias Thousand ? Il tient la basse dessus.
Avi Buffalo - So What

Avi Buffalo grille une cartouche

Avi Buffalo – At Best Cuckold At Best Cuckold, le nouveau disque des Avi Buffalo sortira donc le 8 septembre 2014. Un premier extrait, So What, vient de surgir. What Else ?

Plus dans Chroniques d'albums

Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.