Marianne Faithfull – Give My Love to London

Marianne Faithfull - Give My Love to London
Marianne Faithfull avait ouvert le vingt-et-unième siècle avec un grand disque. En effet, Kissin Time, élaboré avec une jeune garde au rendez-vous et au garde à vous (Billy Corgan, Beck, Etienne Daho et les membres de Pulp) avait mis fin à quelques années de disette. Depuis ? Pas grand chose. Le dernier disque en date portait à merveille son nom : Easy Come Easy Go. Give My Love to London pourrait jouer le même rôle que Kissin Time. En effet, la période des vaches maigres va se clore avec ce disque. Joie.

Marianne Faithfull

Évidemment, comme à chaque sortie d’un disque de Marianne Faithfull, on se jette sur la liste des musiciens qui ont composé et participé au disque.
Cette fois-ci, la pèche s’avère bien meilleure que pour les deux ou trois derniers opus. Roger Waters (Pink Floyd), Nick Cave, Anna Calvi, Brian Eno et Tom McRae passent à confesse. Et c’est Adrian Utley (Portishead), Jim Sclavunos (Nick Cave & The Bad Seeds) et Rob Ellis à la batterie (PJ Harvey, Swann) qui ont aidé la Belle à enregistrer le disque. Il y a pire comme situation. Si avec ça nous n’avons pas deux ou trois minutes de musique correcte….
Pour être correct, c’est correct. Voire excellent.

Enregistré à Londres, Give My Love to London tient la corde et la longueur.
Le titre signé Waters (Sparrows Will Sing) met Faithull sous perfusion du Velvet. Et surtout Marianne Faithfull chante comme jamais.

Discographie

– Comment est-ce possible mon capitaine?
– Elle a arrêté de fumer mon capitaine.

Évidemment.

Faithfull dit la messe sur les titres d’Anna Calvi. Jools Holland les a accueillies toutes les deux dans son émission de la BBC. Le plateau de l’émission éclairait le salon de la maison d’une classe aristocratique rarement vue. Falling Back et ses avalanches de guitare mettent en avant la voix de Marianne Faithfull comme jamais.

Marianne Faithfull – Sparrows Will Sing

Et on ne parle pas des succulents Mother Wolf et Going Home

Meilleur premier album !
Depuis Kissin Time. Ou Broken English, c’est selon.

Marianne Faithfull – Give My Love to London
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Perez © Rémy Grandroques

Perez à l’aise

Perez libéré d’Adam Kesher chante en français, il évoque cette nouvelle aventure avant la sortie prochaine d’un album en 2015.
Marianne Faithfull - Give My Love to London

Marianne will sing…

Le nouveau single de l’Autrichienne a été dévoilé il y a quelques jours. Sparrows Will Sing classe encore la Faithfull au dessus de la meute. Comme depuis le début.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.