Catégories
Chroniques d'albums

Alt-J – This is All Yours, parole à la défense

Alt-J - This is All Yours

Alt-J - This is All Yours
Alt-J – This is All Yours

Le dernier Alt-J est sorti et comme deux chroniques valent parfois mieux qu’une voici la contre-chronique pour ceux qui veulent se laisser une chance d’aimer This is All Yours. Mon confrère chroniqueur Louis, laissait la place à la défense à la fin de son texte. Je réquisitoire est tombé comme une tête, voyons s’ il est possible de recoller quelques morceaux.

Il évident que si vous aviez déjà contracté des poussées d’urticaire à l’écoute d’An Awesome Wave vous n’aimerez pas d’avantage This is All Yours et vous vous gratterez peut-être mêmes jusqu’au sang. Pour vous il y a alors une méthode très efficace qui consiste à baisser le volume ou mieux à écouter autre chose. Alt-J c’est comme la messe, les non-croyants ne sont pas tenus d’y assister. C’est une scansion très lente qui se déploie depuis le premier album et ici, ce chant spirituel ne psalmodie que pour ceux qui, déjà converti, s’avance pour la Confirmation. On peut d’ailleurs leur reprocher cela aux Alt-J, passé le pas de leur Eglise leur chant s’estompe et se perd.

Left and Free en est un exemple, entre les mains de Jack White la chanson eut été un tube, entre les leur, elle devient une faute de goût. Mais hormis cette étrange visite chez les rednecks comme un hommage à une musique aimée – le Blues et la country s’entendent parfois au loin, mais sont ravalés la plupart du temps, comme des sanglots par ce besoin de construire un édifice au delà des fondations anciennes : d’être résolument neuf et unique – mais désormais inaccessible, l’ensemble est beau et cohérent, attendu, aussi, pourront arguer certains. Certes les fantômes de Radiohead ou de Sigur Ros hantent parfois l’album mais il est des spectres plus effrayants et Alt-J continue de déployer lentement sa musique.

Emprunteront ils le chemin étroit des grands groupes ou les voies accueillantes du succès, seul l’avenir le dira. Leurs ambitions sont évidentes, leurs intentions louables, leurs pêchés évidents mais This is All Yours est là, et à quelques écarts près c’est toujours : musique feutrée, musique d’alcôve, pas totalement électrisant mais d’une beauté indéniable.

Alt-J – This is All Yours, parole à la défense4.0
8/10
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Alt-J – Relaxer

Alt-J annonce, pour notre plus grand bonheur, la sortie de son troisième album qui s’intitulera Relaxer. Celui-ci sort le 2 juin via Infectious Music, il fait suite à An Ansome Wave et This Is All Yours, deux pépites qui s’apprécient toujours autant aujourd’hui.
photos : Muse @ Musilac 2015 | Aix-les-Bains, 10-11-12 et 13 juillet 2015

photos : Musilac 2015 | Aix-les-Bains, 10 – 13 juillet 2015

Jour 1 : Electric Octopus Orchestra / SR KREBS / Imelda May / The Kooks Jour 1 : Gojira / Selah Sue / Slash Feat, Myles Kennedy & The Conspirators / The Parov Stelar Band / Joris Delacroix Jour 2 : Mountain Men / Baxter Dury / Dominique A / The Toy Dolls Jour 2…
Rock en Seine 2015

Rock en Seine 2015 : la programmation complète

Comme tous les ans, depuis 2003, Paris et surtout la paisible Saint Cloud deviennent l’épicentre du rock européen le temps du dernier week end de l’été. Une fois passé ce festival, c’est la rentrée des classes. Les vacances sont mortes, tous à Saint Cloud ! Qu’il parait loin le temps de la première édition et…
Alt-J - This is All Yours

Alt-J – This is All Yours

Leeds a fait parler d’elle il y a quelques années avec les Kaiser Chiefs. On recommence en 2014 avec les Alt-J. Pauvre Leeds. Elle n’a pourtant pas mérité un si triste sort. Tout était bien parti avec les Gang of Four il y a quelques décennies. Bref…

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.