Chronique CD : Flashmob - VitalicVitalic sort son nouvel album « Flashmob » ce jour.

Vitalic

Fidèle à lui-même, il délivre une techno sombre et sans concession trouée de ci de là de quelques respirations bienvenues (« Allan Dellon », « Station Mir 2009 ») sans quoi cet album pourrait paraître à la première écoute trop froid et totalement dénué d’humanité. Effectivement Pascal Arbez-Nicolas n’a jamais revendiqué une quelconque parenté avec Chicago et sa house, non ses influences à lui sont plutôt à chercher du côté de Düsseldorf (Kraftwerk), Münich (Giorgio Moroder) voire Detroit (A Number Of Names, Cybortron). Dès ses premiers EP’s, sa musique s’adresse et est taillée pour les raves et les danseurs jusqu’au-boutistes. On retrouve donc dans « Flashmob » tout ce qui a fait la réputation de Vitalic, des voix vocodées à l’extrême, de puissants riffs de synthé, de longues montées qui ne semblent jamais finir et toujours ce trop plein d’énergie qui ne demande qu’à exploser. Vitalic assurera plusieurs dates en France à partir du 8 octobre, à ne pas louper donc car c’est en live que sa musique prend toute sa véritable dimension. Ne pas oublier que Vitalic est également le créateur du label Citizen Records.